AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 NEILL + I'm not a strangers. No, I am yours.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: NEILL + I'm not a strangers. No, I am yours.   Mer 22 Avr - 0:14


Neill & Minah
    I'm not a strangers. No, I am yours.


Minah reposa son crayon avec un soupir, avant de redresser la tête vers sa sœur sœur. Aujourd'hui cela allait faire pile trois mois qu'elle était dans ce fichu lit d'hôpital. Trois long mois où elle piquait le roupillon de sa vie. Trois mois que sa petite sœur bataillait pour s'occuper de sa fille, pour payer les factures et pour maintenir la tête hors de l'eau. Aujourd'hui, elle n'avait pas Eireen avec elle. Si Ray était une enflure et qu'elle faisait tout pour qu'il ne l'approche pas, ses parents n'étaient pas du tout les même. Willeminah acceptait régulièrement de leur laisser leur petite-fille, tant qu'elle était sure que Ray n'était pas dans les parages. Mais les grands-parents comprenaient sa position et étaient tellement amoureux de la petite, qu'ils feraient de toute manière tout leur possible pour passer du temps avec elle. Minah en profitait souvent pour faire tout ce qu'elle ne pouvait pas faire en temps normal. Ou qui du moins était compliqué avec un bébé. Surtout quand on se déplace à vélo. Elle avait donc fait ses courses, son ménage également, bien plus facile quand il n'y a pas quelqu'un qui ressort les jouets derrière elle. Et puis elle finissait par rendre visite à Moïra. Elle le faisait souvent avec la petite quand même, espérant que cela allait déclencher quelque chose chez Mo' d'avoir sa petite fille auprès d'elle. Mais ce n'était pas le cas. Et aujourd'hui, elle devait voir les médecins, un moment qu'elle n'aimait pas du tout. Chaque semaine lui semblait pire que la précédente. Et la mine déconfite des spécialistes ne l'aidait pas du tout.  Elle ne voulait du coup plus emmener Eireen pour cette entrevue. Même si à son âge, elle n'était pas sensée comprendre tout ça, Minah avait l'impression qu'elle comprenait davantage que ce que les autres pouvaient penser. Avec un soupir, elle sortit son téléphone de sa poche. Elle avait besoin d'une distraction. Elle tenta donc d'appeler Anna, mais elle tomba pour la millième fois sur son répondeur. Elle n'avait pas pu la voir depuis son accident. Et quand elle tentait d'aller la voir chez ses parents, sa mère ne cessait de lui dire qu'elle avait besoin de repos. Pourtant, elle soutenait qu'elle allait parfaitement bien. Si elle allait bien, pourquoi n'envoyait-elle pas un sms, au moins. Minah raccrocha donc en se mordillant la lèvre. Elle commençait sérieusement à s'inquiéter pour sa meilleure amie. Il allait falloir qu'elle insiste auprès de madame Joyce, elle ne voyait plus que ça. Mais résultat, pour le moment, elle continuait à ressentir l'inquiétude qui nouait son estomac sans n'avoir rien pour se détendre. Son regard se porta sur le sac de papier qui l'attendait sur une table, elle avait peut-être une autre solution. Se levant pour déposer un baiser sur le front de sa sœur, elle quitta finalement sa chambre, attrapant le sac au vol.

Elle n'eut que quelques mètres à franchir pour arriver devant la porte qu'elle voulait. Elle ne savait même pas si il était là, mais elle pouvait toujours l'espéré. La porte de la chambre était légèrement entrouverte, elle n'eut pas besoin de trop regarder pour voir qu'il était bien là, assis sur une chaise. Et comme toujours lorsque ses yeux tombaient sur lui, elle ressenti une brusque accélération au niveau de son cœur. Elle devait l'avoué, elle était accroc à cet homme. A ses yeux azurs, a son visage mal rasée et à son sourire. Pourtant, elle savait aussi qu'elle ne devrait pas. Pourtant c'était plus fort qu'elle, elle avait besoin de voir et de parler à Neill. Après une petite inspiration, elle leva finalement la main pour frapper à la porte. Quand il tourna la tête vers elle, elle poussa un peu la porte, l'ouvrant un peu plus. Son regard tomba sur Gemma, étendu dans son lit, avant de se détourner rapidement. « Salut ! » Avec un sourire, elle leva le sac. « J'ai acheté des muffins au Raven and Fox. Ca te dit ? » Elle resta pour autant au pas de la porte. Elle n'entrait jamais dans la chambre. Elle avait l'impression que c'était la limite qu'elle s'était imposée. Être à la porte alors que la jalousie la bouffait était déjà bien difficile. Elle n'avait aucune envie de voir à quel point Gemma était sublime.

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Neill O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 71
❖ POINTS : 257

MessageSujet: Re: NEILL + I'm not a strangers. No, I am yours.   Mer 22 Avr - 16:09


I'm not a strangers. No, I am yours.
Neill & Minah
Une étrange routine s'était installée. Presque une année entière maintenant, que c'était arrivé, qu'Aslinn avait eu son accident, qu'il avait été rappelé en urgence et qu'il avait du rentrer le plus rapidement possible des USA. Il l'avait trouvée allongée, dans un lit d'hôpital, inerte, elle paraissait endormie, plongée dans un long sommeil dont elle ne sortirait peut-être même pas. Au début, les médecins avaient tenter d'être rassurants, ils lui avaient donner de l'espoir en lui affirmant que même si le traumatisme était relativement important, elle pouvait tout aussi bien se réveiller après quelques jours. Oui, mais voilà, au fil du temps les jours s'étaient transformés en semaines, les semaines en mois entiers, et après tout ce temps rien n'avait changer. Elle y était encore, dans ce lit d'hôpital et lui, n'avait pas quitter la ville depuis le drame. Fini les voyages et les recherches autour du monde entier, il en était réduit à bosser au musée, à étudier les nouvelles pièces et à les analyser avant de pouvoir les faire exposer ou les envoyer ailleurs. On ne pouvait pas dire qu'il était franchement heureux, mais c'était son choix. Il souhaitait à tout prix être là, quand sa femme ouvrirait les yeux, il voulait être là pour prendre soin d'elle malgré tout, et puis il voulait pouvoir être le premier à lui poser la question et à entendre la vérité de sa bouche à elle. Il n'avait pas perdu espoir, non, simplement parce qu'il savait que le perdre finirait sûrement par le briser. Il l'était déjà à moitié, il estimait cela suffisant.

Il avait garder en tête ce moment. Cet étrange instant ou sa mère, avait juger bon de lui décrire les circonstances de l'accident. Lui, n'avait même pas poser de questions, il ne s'était intéresser qu'à elle, à sa santé. Mais sa mère elle, avait visiblement ressenti le besoin de lui faire savoir que la femme qu'il aimait, avait simplement chuter dans un escalier, celui d'un hôtel dans lequel elle avait passer la nuit entière, visiblement en compagnie de quelqu'un...selon les rumeurs qui depuis, allaient bon train lui envahissant aussi bien les oreilles que l'esprit. Le trompait-elle vraiment ? Au début, il n'y avait pas cru. Et puis, le temps avait fait son œuvre et assit, dans la chambre d'hôpital près d'elle, il avait pris le temps d'y penser. Tout en la regardant, il avait réaliser qu'Aslinn était une femme magnifique, qu'il avait eu une chance folle de l'épouser mais que ses voyages, ses absences avaient sûrement tout détruit. Il l'avait délaisser, au profit de son boulot … et elle, et bien elle s'était trouver de nouveaux bras dans lesquels s'endormir.

Il soupira une énième fois. Il avait beau tenter de se montrer compréhensif avec elle, il ne pouvait s'empêcher de ressentir de la colère tout de même. Alors, il essayait de se convaincre que ce n'était que des rumeurs, qu'à son réveil, sa femme lui fournirait sûrement toutes une panoplie d'explications et que tout allait sûrement rentrer dans l'ordre. Mais cette pensée le quitta rapidement, à la seconde même où il entendit les petits coups dans la porte, lorsqu'il tourna la tête pour apercevoir Minah qui poussait timidement la porte pour se planter à l'entrée de la chambre, un paquet en papier entre les mains. Sa voix résonna, un sourire illumina son visage et aussitôt, il se dit que finalement, non, les choses ne seraient probablement plus jamais comme avant. Il s'en voulait d'ailleurs, puisque finalement, lui aussi avait changer en un an. Il s'était mis à douter de ses sentiments pour Aslinn à la minute où Willeminah avait poser son regard sur lui, le gratifiant de son sourire pour la toute première fois. Il se souvenait d'elle, au mariage de Liam. Il n'avait pas oser lui adresser la parole et pourtant, son regard s'était poser sur elle bien trop souvent. Finalement, il avait reprit sa vie en la plaçant dans un coin de sa mémoire et de ses pensées...et voilà qu'il la recroisait ici, à l'hôpital. Il veillait sa femme, elle veillait sa sœur, et c'est ainsi qu'ils avaient pu échanger leur premiers mots et leurs premiers sourires. D'ailleurs, il ne pu en empêcher un de se dessiner sur son visage, alors qu'elle l'invitait à partager des muffins. Sortir de cette chambre lui ferait le plus grand bien, se changer les idées aussi, même s'il savait qu'après avoir passer du temps avec Minah, il allait probablement se maudire d'avoir oublier Aslinn un moment, pour se focaliser sur cette jeune femme qu'il connaissait peu pourtant, mais qui hantait ses pensées depuis un moment déjà. « Hey. » dit-il simplement en se redressant. « Avec plaisir. » Il se leva alors de son siège bien inconfortable pour rejoindre Minah à la porte et quitter la pièce en sa compagnie.


Dernière édition par Neill O'Connell le Lun 27 Avr - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: NEILL + I'm not a strangers. No, I am yours.   Sam 25 Avr - 17:26


Neill & Minah
    I'm not a strangers. No, I am yours.


C'était tout simplement plus fort qu'elle. Elle avait beau tenter de se raisonner, de se rappeler des milliers de fois qu'il était mariée, elle était toujours irrémédiablement attirée par Neill. Comme une guêpe est attiré par le miel. Et si elle tentait toujours de trop en espérer, elle était trop accroc à lui pour se passer de sa présence. Dans les moments où elle se sentait le plus vulnérable, c'était toujours lui qui parvenait à le faire se sentir mieux. Les autres avaient beau tout faire pour l'aider, il était le seul à vraiment y arriver. Sans doute parce qu'il comprenait mieux que n'importe qui. Sans doute parce qu'il savait trouver les mots parfaits pour qu'elle se sente mieux. Ou parce qu'elle était tout simplement amoureuse de lui. Complètement, entièrement et irrémédiablement. Elle savait qu'elle ne devrait pas ressentir tout ça. Mais elle ne pouvait plus s'en empêcher maintenant. Et ne pas le voir était encore plus dur. Les muffins ne sont plus qu'un prétexte. Mais malgré tout, elle ne devait pas encore être totalement sans scrupule puisqu'elle s'interdit de pénétrer dans la chambre d'Aslinn. Sûrement parce qu'elle ne supporterait pas de voir cette magnifique femme de plus prêt alors qu'elle la jalouse autant. Mais aussi parce sa place n'était tout simplement pas dans cette pièce, elle en avait douloureusement conscience. Mais sa culpabilité s'éloigne peu à peu alors qu'il lui sourit, lui faisant pratiquement tout oublié. « Avec plaisir. » Répond-il alors acceptant sa proposition du pause muffins. Il se lève alors et quitte la chambre. Minah ne peut ignorer le soulagement qui l'envahit alors qu'elle s'éloigne de la chambre d'Aslinn. Et la joie qu'elle ressent à tout simplement être à côté de Neill alors qu'ils se dirigent vers la salle d'attente, près de la machine à café, là où ils avaient parlé pour la première fois.

Elle se laissa tomber sur une des chaises inconfortables, avant d'ouvrir son sachet en papier. « J'ai myrtilles, framboises et pépites de chocolat. » Elle avait eu une furieuse envie de patisserie en quittant son appartement tout à l'heure. Et puisqu'elle passait toujours devant le Raven & Fox, elle n'avait pas pu s'en empêcher. Et puis, elle savait qu'en passant l'après-midi auprès de Moïra, même en tentant de travailler un peu, elle ressentait toujours un moment ou à un autre le besoin de faire une pause, histoire de ne pas fondre en larme. Ou de ne pas craquer quand elle verrait de nouveau la mine sombre du médecin. Mais là, elle ne voulait pas penser à toutes ses choses douloureuses alors qu'elle était avec lui. « Qu'est ce que tu préfères ? » Elle, elle avait déjà porté son choix sur ceux à la framboise. En fait, elle l'avait même fait dans le restaurant. Mais elle en avait quand même pris des tas de différent. A croire qu'inconsciemment, elle avait déjà prévu de les partager avec quelqu'un. Et par quelqu'un, il fallait bien sur sous entendre Neill. « Dommage que le chocolat chaud de cette satané machine soit si mauvais. » Si il lui arrivait parfois de boire du café ici, c'était bien le seul truc qu'elle buvait ici, dans les moments de craquages. Elle détestait le café de toute manière.

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Neill O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 71
❖ POINTS : 257

MessageSujet: Re: NEILL + I'm not a strangers. No, I am yours.   Dim 26 Avr - 0:40


I'm not a strangers. No, I am yours.
Neill & Minah
Mauvaise idée, encore une fois. Comme trop souvent, il sentit cette sensation l'envahir. Ce frisson, qui semblait vouloir l'avertir qu'il était en train de faire une erreur, qu'il se mettait en faute...mais comme toujours lorsque Minah entrait dans son champs de vision, il avait cesser d'écouter sa conscience. Alors, une nouvelle fois, après lui avoir lancer un dernier regard, il quitta la chambre de sa femme, pour la ranger dans un coin de lui même. De ce coin, il referma la porte, à clé, à double tour même, pour se concentrer uniquement sur elle. C'était stupide, cette façon qu'il avait ces derniers temps, d'agir quand elle était là. Comme un ado, face à face avec celle qui hantait ses nuits. Il était marié, après tout et surtout, s'il voyait en Minah bien plus qu'une amie, ou un soutien, il doutait fortement qu'il en soit de même de son côté. Elle était comme lui, elle avait une vie chargée entre sa sœur enfermée dans cet hôpital et sa nièce, qu'elle gardait à sa charge...à la différence qu'il doutait qu'elle se permette de papillonner comme il le faisait en pensant à elle.

Aslinn derrière lui, il se laissa entraîner jusqu'à la salle de repos, la salle d'attente...cette salle pouvait être pas mal de chose, selon les gens qui y entrait en réalité. C'était ici, qu'il l'avait rencontrée, ou plutôt revue. Il se souvenait parfaitement de ce jour-là, particulièrement parce qu'il avait trouver Minah anéantie ce jour-là. Il n'avait pas oser lui demander les raisons de son mal être, mais il l'avait bien vite compris durant les jours suivants. Le plus dur, dans ce service, étaient sans nul doute les visites des médecins, une fois par semaine. Ils ne passaient guère plus souvent, quelle utilité ? Mais lorsqu'ils apparaissaient, vêtus de leurs blouses blanches...c'était le doute. Neill, s'attendait toujours à ce qu'on lui dise que oui, les choses semblaient s'améliorer. Il attendait une date, mais à chaque fois, c'était le même refrain. Il fallait attendre, parce que non, les choses n'allaient pas mieux. Les choses n'évoluaient pas, et si les choses n'évoluaient pas, forcément il fallait s'attendre au pire. L'archéologue se laissa tomber sur l'un des sièges, à côté de la jeune femme en fixant la machine à café. Il n'avait jamais oser boire quoi que ce soit ici, il fallait dire qu'il n'était pas fan de café, ni même de thé ou de chocolat chaud en fait, il se gavait de soda, chose qu'Aslinn avait un mal fou à supporter.

Le bruit du sachet en papier, lui fit finalement tourner le regard vers Minah. Elle lui proposa différents parfum de Muffins, et il lui fallu quelques secondes pour réagir. « Oh...euh, myrtille. Ça m'ira. » Un peu de changement, oui. Habituellement, il privilégiait la crème, ou le chocolat. Mais il lui semblait que tout était un peu chambouler chez lui, ces derniers temps. Il attendit donc que la jeune femme, ne lui tende sa douceur avant de s'enfoncer un peu plus dans le siège, pour se mettre un peu plus à l'aise. « J'ai jamais tenter d'avaler quoi que ce soit qui sort de ce machin. » lâcha t-il en souriant avant de se perdre dans la contemplation de la pâtisserie, qu'il tenait toujours entre les mains. Étrangement, malgré le plaisir que qu'il ressentait à être en compagnie de Minah, il manquait cruellement de conversation. Il n'avait jamais été réellement bavard, mais quand elle était là...ça dépassait l'habituel. « Tiens...au fait. Tu aimes les super-héros ? » Bon. C'était totalement stupide comme conversation à engager avec une femme. C'était le genre de truc que qu'il aurait pu balancer à un pote...pour partir dans un débat sur le choix des costumes, des couleurs, des logos...mais avec Minah. C'était stupide. Pourtant, il ressentait le besoin irrépressible de parler, juste pour qu'elle ne finisse pas par se lasser sur silence, juste pour qu'elle ne se décide pas à aller voir ailleurs s'il y était. « J'adore...enfin, je suis pas super, super fan. Mais c'est le genre de film que j'aime aller voir...y'en a un qui est sorti récemment. Je comptais aller le voir...si ça te branche...enfin. Si tu veux...on pourrait y aller ensemble. » En réalité, peu importe le film. Il avait cette idée en tête depuis un petit moment...l'inviter. Il avait d'abord songer à l'inviter boire un verre chez lui, avant de se rendre compte que la présence d'Aslinn se faisait sentir partout dans la maison, puis il avait penser au restaurant, avant de se dire que c'était peut être trop, cette idée de tête à tête. Finalement, le cinéma lui était apparue comme une bonne idée, pour passer un moment avec elle, en dehors de cet horrible clinique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: NEILL + I'm not a strangers. No, I am yours.   Jeu 30 Avr - 1:21


Neill & Minah
    I'm not a strangers. No, I am yours.


C'était tout de même bien étrange de sentir à la fois coupable et heureuse d'être là avec Neill. Certes, les deux s'expliquaient facilement. La culpabilité venait de l'anneau qui ornait l'annulaire du jeune homme. Et sa joie des sentiments forts qu'elle éprouvait pour lui depuis quelques temps maintenant. Mais se prendre la tête n'allait pas l'aider pour le moment. Elle se contenta donc de se concentrer sur les muffins qu'elle avait ramené, demandant donc à Neill ce qu'il préférait. « Oh...euh, myrtille. Ça m'ira. » Elle le sortit donc le gâteau du sac, lui tendant avec un sourire. Elle en sortit un à la framboise pour elle même, émiettant un morceau pour le mettre dans bouche, après avoir parler de l'éventualité d'un chocolat chaud pour accompagner le tout. « J'ai jamais tenter d'avaler quoi que ce soit qui sort de ce machin. » Elle jeta un coup d’œil au machin en question. « Bah faut avoir l'estomac solide, c'est tout. En même temps je n'ai testé que le café. Et moi qui détestais déjà ça avant, j'ai encore moins changé d'avis. » Mais elle continuait à en boire de temps en temps. Mais cela avait plus à voir avec un problème de nerfs que de véritable envie. D'ailleurs, elle ne finissait pas tout les gobelets qu'elle faisait sortir de cette machine. En fait, parfois elle se demandait si elle n'était pas là pour que les proches puissent passer leurs nerfs dessus. Il suffisait de voir le nombre de bosses qu'elle possédait. Un miracle qu'elle fonctionne encore en réalité.

Un petit silence s'installa entre eux. Mais cela n'avait jamais dérangée Minah. Elle trouvait souvent ses moments reposant en réalité. Elle se sentait bien et en sécurité auprès de lui. Et c'était beaucoup plus qu'avec beaucoup d'autres personnes. Le sentiment de sécurité n’existait plus pour elle depuis des années. La mort de ses parents lui avaient appris que personne n'était à l'abri. Et l'accident de Moïra ne le lui rappelait que plus. « Tiens...au fait. Tu aimes les super-héros ? » La jeune femme tourna subitement la tête vers lui, se demandant d'où pouvait bien venir cette question saugrenue. Bien que oui, elle aimait les super-héros. Comme presque tout les monde. Même Eireen semblait bizarrement excitée quand elle regardait l'un des films du genre. Surtout à l'apparition du grand type tout vert et plein de muscles. « J'adore...enfin, je suis pas super, super fan. Mais c'est le genre de film que j'aime aller voir...y'en a un qui est sorti récemment. Je comptais aller le voir...si ça te branche...enfin. Si tu veux...on pourrait y aller ensemble. » Elle ne s'était pas attendue à ça non plus. Elle avait pris l'habitude de le voir ici, à l'hôpital. En fait, c'était même rare qu'elle passe un moment ici sans le voir. A croire qu'ils passaient tous les deux trop de temps entre ses murs. Et si elle aurait aimé le voir dans un autre cadre, elle avait toujours évité d'y espérer. L'imaginer aurait été trop douloureux, parce que pour elle, c'était tout bonnement impossible. Elle vivait un amour à sens unique, il n'y avait rien d'autre. Elle ne pouvait pas penser à plus quand elle voyait comment il regardait sa femme alors que la ville entière pensait qu'elle l'avait trompée. Il lui faut donc un moment pour réagir, pour vraiment se rendre compte de ce qui se passait. « Euh... oui... bien sur, avec plaisir. » Voilà qu'elle en bégayait carrément. Elle dû se répéter plusieurs fois qu'il l'invitait sûrement comme un ami le ferait. Mais sa tête et son cœur semblait en parfaite opposition. Comme toujours, quand il s'agissait de Neill. « J'aime les super-héros. Qui ne les aime pas, en même temps ? J'ai même refilé le virus à ma nièce. Parfois je me dis que son premier mot sera Hulk... » Plaisanta-t-elle avec un sourire. Bon, elle arrivait plus ou moins à se détendre. Ou elle commençait à trop parler pour masquer sa nervosité. « Je pensais justement à aller voir le film à sa sortie. Mais bon, les seules personnes susceptibles de m'y accompagner, sont aussi mes seules nourrices à disposition. Donc j'avais abandonnée l'idée. Faut croire que tu m'offres la solution. » Elle eut une légère moue, retroussant son nez. En fait, en temps normal, elle serait sans doute allée le voir avec Anna. Mais au vu de son silence. Du coup, il ne lui restait que Rachel. Mais c'était aussi sa seule nourrice. Elle se voyait mal demander aux parents de Ray de garder Eireen pour qu'elle puisse aller au cinéma. Et puis, de toute manière, elle n'aimait pas qu'ils aient la petite trop souvent. Elle avala un autre morceau de son muffin, tentant de se forcer à ne plus parler. Mais alors qu'elle l'avait avalée, elle ouvrit de nouveau la bouche. « Tu voudrais y aller quand ? »

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Neill O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 71
❖ POINTS : 257

MessageSujet: Re: NEILL + I'm not a strangers. No, I am yours.   Ven 1 Mai - 17:55


I'm not a strangers. No, I am yours.
Neill & Minah
Il avait fini par le faire. L'inviter. & voilà qu'en y repensant, il trouvait sa façon de faire tout à fait stupide. Ce n'était pas lui, non, Neill avait toujours été un grand romantique après tout, et même s'il avait garder en lui cette légère timidité, il n'avait jamais ressenti aucune honte à faire ce qu'il avait à faire quand il avait s'agit de conquérir le cœur d'Aslinn. Il avait de suite, presque clairement annoncer la couleur en l'invitant dans un beau restaurant hors de prix, avec des chandelles sur les tables, un majordome en costume et une musique horrible joué par cette femme aveugle dont il se souvenait parfaitement. A l'époque, tout cela lui avait paru normal et naturel, et là, voilà qu'il invitait Minah à une vulgaire séance de cinéma. Pour aller voir un film d'action en plus. Un truc typiquement masculin, il fallait l'avouer. C'est là, qu'il réalisait toute l'ampleur de la situation. Tout au fond de lui, malgré les sentiments bien évidents qu'il avait pour Minah, Neill savait qu'il était en train de fauter...du moins, il essayait de s'en convaincre. C'était un homme bien après tout, et la fidélité, il avait toujours trouver ça très important dans un couple. Bien pour ça, d'ailleurs, que la tromperie de sa femme l'avait autant affecté. Jamais au grand jamais, il n'aurait penser un jour devoir affronter un adultère et quand il y repensait, il ne pouvait s'empêcher de ressentir de la colère pour Aslinn. Peu importe qu'elle soit dans un lit d'hôpital. Ce qu'elle avait fait, il ne savait pas s'il allait un jour parvenir à passer par dessus, à pardonner et peu importe les raisons qu'elle pourrait lui donner. D'ailleurs, il lui semblait que l'avoir appris, avait finalement réussi à commencer à fissurer leur couple, leur mariage. Sans doute pour ça, qu'il avait laisser Minah entrer dans son cœur, qu'il avait laisser ses sentiments l'envahir une bonne fois pour toute jusqu'à tomber amoureux d'elle...

Il se décida finalement, après l'avoir retourner dans tous les sens possible, à arracher un petit morceau du muffin que Willeminah lui avait offert. Il ne put retenir un sourire, lorsqu'il entendit la jeune femme à ses côtés bégayer légèrement en acceptant son invitation. Il aurait presque pu se mettre à penser qu'elle était troublée, que peut être finalement, elle ressentait elle aussi autre chose que de l'amitié et de la compréhension...mais ça, il s'était interdit de se le mettre dans la tête. C'était ridicule, dans le sens où Minah avait parfaitement connaissance de la situation et de son statut de mari. « Super ! » se contenta t-il de répondre, de façon la plus neutre possible alors que dans sa tête...c'était une véritable fanfare qui se jouait, tellement la joie était immense. Il l'écouta alors qu'elle annonçait aimer les supers-héros et même avoir refiler le virus à sa petite nièce. Un grand sourire se dessina sur son visage. Il était presque aux anges, là et ça se voyait. Passer du temps avec Minah, en dehors de ces murs, loin de cette odeur atroce d'alcool et de médicaments, c'était presque un rêve. Il se rendait compte qu'il avait passer des heures à s'imaginer ce « rendez-vous » avant de le lui proposer. Il était totalement accroc, c'était un fait. « C'est parfait alors...ça m'évitera moi, de passer encore une soirée en solitaire. » Oui parce que depuis l'accident d'Aslinn, la solitude était devenue une amie un peu trop collante. Il n'avait jamais été du genre fêtard, certes, mais cela faisait un an que Neill était comme enfermé dans sa bulle. Il passait son temps entre la clinique et le musée, il rentrait chez lui pour dormir et manger, puis il repartait. Un an qu'il n'avait pas vu un cinéma, un restaurant ou même un bar. Un an, qu'il n'avait pas passer du temps en compagnie de quelqu'un, en dehors d'ici. « Et bah, je sais pas. Quand tu es libre...je suis libre tout le temps. Mais si tu veux, on peut faire ça demain soir. On y ira manger quelque part après le film, si tu en as envie. » Et voilà qu'il en rajoutait en plus. Qu'il tentait d'allonger la soirée...comme si passer environ deux heures assit à côté d'elle dans une salle sombre n'était franchement pas suffisant à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: NEILL + I'm not a strangers. No, I am yours.   Sam 2 Mai - 18:52


Neill & Minah
    I'm not a strangers. No, I am yours.

Il l'avait invité ! Elle n'en revenait toujours pas. Depuis le temps qu'elle fantasmait -tout en se l'interdisant- sur l'idée de le voir en dehors de ses murs. Et voilà que cela allait arriver. Même mieux, cela allait arriver parce qu'il l'avait invité. En fait, il aurait pu lui proposer n'importe quoi,elle aurait accepté. Ce qu'ils faisaient lui était bien égal tant qu'elle passait du temps avec lui. Minah n'était pas bien difficile à contenter. « Super ! » Elle lui répondit par un sourire. Elle, elle avait encore plein d'autres adjectifs pour qualifier ce qu'elle pensait vraiment de cette sortie. Une petite danse de la victoire aurait été presque parfait pour le montrer. Mais bon, il fallait bien qu'elle se retienne si elle ne voulait pas le voir fuir en courant en se rendant compte des véritables sentiments de la jeune femme. Elle tente donc de rester calme, tenant toujours son muffin à moitié entamée entre les mains. Mais quand il lui fit un sourire lui aussi, elle eut bien du mal à se contenir. Elle avait toujours aimer le voir sourire, mais celui-ci était encore mieux que tout les autres. Un sourire qui lui donnait un peu trop d'espoir. Etait-il vraiment heureux à l'idée de sortir avec elle ? « C'est parfait alors...ça m'évitera moi, de passer encore une soirée en solitaire. » Au moins, Minah avait eu la chance d'être entourée. Bon, elle ne sortait pas vraiment non plus avec Eireen, mais au moins elle avait des amies pour l'entourer et ne pas être seule. Et c'était pas si elle était une fêtarde. Mais les restaurants entre copines, sans bébé à surveiller, commençaient à lui manquer. « Et bah, je sais pas. Quand tu es libre...je suis libre tout le temps. Mais si tu veux, on peut faire ça demain soir. On y ira manger quelque part après le film, si tu en as envie. » Elle devait avoir l'air fine étonnée avec son morceau de muffin dans la bouche. Si elle était déjà heureuse à l'idée de passer une soirée avec dans une salle de cinéma. L'idée de partager aussi un repas avec lui dépassait tout. Il lui fallut un moment pour se rendre compte qu'il proposait aussi une date. Demain ? Avait-elle quelque chose de prévue demain ? Cette question avait une réponse très rapide. Si elle n'avait rien de prévue avec Anna ou avec Rachel, elle était libre comme l'air. « Demain c'est parfait. » Répondit-elle enfin en avalant le morceau de muffin qu'elle avait dans la bouche. Elle trouverait le moyen de convaincre Rachel de lui garder la petite. Et si vraiment elle ne pouvait pas, elle avait toujours l'adolescente du rez de chaussée qui adorait la petite et très peu d'argent de poche. Tout le monde serait heureux comme ça. « Et j'adorerais aller manger après aussi. » Ça, elle adorerait oui. Et elle avait peut de paraître un peu trop enthousiaste. Et elle risquait de continuer à parler pour le cacher. « Ça fait trop longtemps que j'ai pas pu aller manger sans avoir peur qu'on me vire parce qu'Eireen met de la purée partout. » Le pire, c'est que c'était vraie. Un soir, alors qu'enfin elle sortait avec Anna et Rachel, sa nièce avait décidée de refaire la décoration du restaurant. Quand il n'y en a qu'un seul en ville, difficile de passer inaperçue et de ne pas prendre le risque de ne plus pouvoir manger en dehors de chez soi. Heureusement qu'en général, les gens l'aimaient bien. Elever la fille de sa sœur comateuse avait apparemment du bon sur les commères de la ville. « Tu veux qu'on se donne rendez-vous directement au cinéma ? » A moins qu'il veuille venir la chercher chez elle, mais elle n'osait même pas le proposer. Et celui lui éviterait peut-être de devoir lui expliquer sa peur panique des voitures. Pas la peine de montrer ses mauvais côtés tout de suite.

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Neill O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 71
❖ POINTS : 257

MessageSujet: Re: NEILL + I'm not a strangers. No, I am yours.   Jeu 7 Mai - 6:54


I'm not a strangers. No, I am yours.
Neill & Minah
Tout à coup, il avait l'impression d'aller trop loin. Un cinéma, oui, mais voilà qu'il se permettait finalement de l'inviter à dîner. Il n'avait pas pu résister cette fois, en général, il se contenait. Ils avaient passer pas mal de temps ensemble, dans cette clinique à discuter, à se soutenir mutuellement...et bien souvent, lorsque le moment était venu de se séparer, de se dire au revoir, il avait ressenti l'envie, presque le besoin de la retenir. De lui demander de rester encore un peu avec lui, ou de quitter cet endroit avec lui pour aller faire autre chose...mais il n'en avait jamais rien fait. Minah l'attirait, depuis longtemps, il en avait conscience. D'ailleurs, il ne parvenait toujours pas à expliquer cette attraction. Lorsqu'elle apparaissait, il n'y avait plus qu'elle. C'était comme ça depuis la toute première fois où il l'avait vu, au mariage de Liam. Il ne l'avait pas approcher de trop prés, et parce qu'Aslinn était là, il s'était retenu d'aller vers elle pour se présenter et lui parler, tout simplement parce qu'il s'était douter que s'il av ait commencer, il aurait eu du mal à s'arrêter comme c'était le cas maintenant. Bien pour ça qu'il avait fait au plus court en proposant le lendemain soir pour cette soirée cinéma. Il avait bien conscience que l'attente l'aurait tué, s'il avait proposer ce « rendez-vous » plus tard dans la semaine.

Son cœur rata un battement en l'entendant accepter son invitation. Il se rendait compte que ce n'était pas aussi facile pour elle que pour lui de se libérer, elle n'était pas seule. Il savait que Minah avait le bébé de sa sœur à charge...que se libérer une soirée allait lui demander de l'organisation. D'ailleurs, elle dévia bien vite le sujet sur cette partie de sa vie. Évoquant à son tour les difficultés qu'elle rencontrer pour s'accorder un peu de temps rien que pour elle ou avec ses amies. « Ça va aller avec la petite ? C'est pas trop … soudain ? » Oui, il préférait demander. Reconfirmer. En réalité, il voulait l'entendre dire encore une fois que tout était ok pour elle. Comme si l'avait rêver éveillé la première fois. Mais visiblement, non. Pas de rêve. Elle comptait bien l'accompagner. « Au cinéma, oui. Pourquoi pas. Ce sera plus simple, je pense. » Et puis il se voyait mal lui demander son adresse pour passer la chercher comme un gentleman l'aurait fait...non, il fallait vraiment qu'il continue de se dire un maximum que cette soirée n'était rien de plus qu'une soirée entre amis. « A vingt heures, ça te semble bon pour toi ? » demanda t-il pour terminer, avant de croquer dans son muffin tout en fixant le mur. En réalité, maintenant, il était fou d'angoisse à l'idée de se retrouver complètement seul ou presque en compagnie de Minah. Il était sûrement dans le même état qu'un ado avant son tout premier rendez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: NEILL + I'm not a strangers. No, I am yours.   Dim 10 Mai - 4:25


Neill & Minah
    I'm not a strangers. No, I am yours.

Minah était tout simplement sur son nuage. Et là, rien ne pourrait entacher sa bonne humeur. Et personne ne devait tenter de gâcher son moment. Il était sur qu'elle allait tout faire pour être totalement disponible demain soir. Elle avait tellement rêvé ce moment, que maintenant qu'il allait pouvoir être possible, elle ne voulait surtout pas le laisser filer. « Ça va aller avec la petite ? C'est pas trop … soudain ? » Elle secoua négativement la tête. « Nan, ne t'en fais pas. Eireen plaît tellement que les nourrices se battent presque pour la garder. » Glissa-t-elle avec un petit sourire. Bon, elle plaisantait, mais qu'à moitié en réalité. La petite savait vraiment prendre possession des cœurs des autres et faire craquer tout le monde. Les gens ne rechignaient donc jamais à la garder. Mais encore fallait-il que ses personnes soient disponibles pour ça. Enfin, elle en trouverait bien une, elle comptait bien tout faire pour en tout cas. Après tout, s'il y avait bien une chose que les problèmes qu'elle avait accumulé lui appris, c'était bien qu'elle devait se battre pour avoir ce qu'elle voulait. Et elle n'avait pas voulu autant quelque chose depuis longtemps. Bien pour ça qu'elle continuait d'organiser la soirée, glissant qu'ils pouvaient se retrouver directement au cinéma. « Au cinéma, oui. Pourquoi pas. Ce sera plus simple, je pense. » Elle devait bien avouer que l'idée de le voir venir frapper à sa porte pour l'emmener en sortie lui plaisait bien. Mais elle ne voulait pas trop être en demande, avoir l'impression d'en vouloir trop. Elle ne devait pas oublier qu'il était marié et selon toute vraisemblance, toujours amoureux d'elle. Elle n'était qu'une amie. Et c'était déjà pas mal. Et puis, elle voulait aussi éviter de lui dévoiler à quel point elle pouvait être faible. Avant l'accident de Moïra, il lui arrivait encore de monter dans une voiture. Difficilement, mais elle le faisait quand même. Maintenant, c'était prendre le risque de faire une crise de panique. Et elle n'avait vraiment aucune envie qu'il ne voit ça chez elle. « A vingt heures, ça te semble bon pour toi ? » Un autre sourire ravie apparut sur le visage de Minah. « C'est parfait oui. » En fait, elle s'écouterait vraiment, elle aurait même dit plus tôt. Elle sentait que la journée de demain allait être longue. L'inverse de quand elle était avec lui et qu'elle ne regardait même plus les minutes passés. Le temps pouvaient filés à une vitesse folle quand on est avec quelqu'un qu'on aime. D'ailleurs, penser à l'heure la fit lever les yeux vers l'horloge mural de la salle d'attendre. Un objet bien souvent détester ici. Et là encore, ce fut le cas. Elle ne put retenir la grimace qui apparut sur son visage. « Va falloir que j'y aille, le médecin va pas tarder à rendre visite à Moïra. » Si elle n'aimait pas vraiment ce genre de visite -qui souvent ne remontait pas vraiment le moral- elle ne pouvait pas non plus l'esquiver. Elle se leva alors doucement, à contrecœur. Elle sortit un autre muffin du sachet, le tendant à Neill. « Tiens. » Glissa-t-elle. « Du coup, à demain. » Elle mourrait d'envie de se pencher vers lui pour déposer un baiser sur sa joue. Mais elle se retint, se contentant de lui sourire de nouveau avant de faire demi-tour et de tourner les talons. Et alors qu'elle arrivait à la chambre de sa sœur, elle se stoppa, levant les yeux vers lui. Elle lui adressa alors un signe de la main avant d'entrer dans la chambre qu'elle avait fuit plus tôt.

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle...
Contenu sponsorisé
et voici mon histoire !


MessageSujet: Re: NEILL + I'm not a strangers. No, I am yours.   

Revenir en haut Aller en bas
 

NEILL + I'm not a strangers. No, I am yours.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Après O'Neill, Jackson s'invite à SGU.
» Dossier de Jack O'Neill
» Quartiers de Jack O'neill
» Fiche de présentation de Jonathan "Jack" O'Neill
» Pauline O'Neill

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Please Read Carefully :: 
Prenez un marque-page
 :: Un coup de baguette magique :: RP archivés
-