AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 NEILL + Going out tonight, changes into something red

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: NEILL + Going out tonight, changes into something red   Lun 11 Mai - 0:41


Neill & Minah

    Going out tonight, changes into something red

Comme elle s'en était doutée, elle avait passer la journée à jeter un œil à son horloge. Elle n'avait qu'une hâte, que ce soit l'heure d'aller le rejoindre. Elle attendait cette soirée comme une adolescente attendrait son bal de promo. Avec impatience et appréhension. Entre ce qu'elle voulait pour cette soirée, ce qu'elle espérait et ce qu'elle savait aller arriver, il y avait un monde. Elle n'avait cesser de se rappeler, se le répétant en boucle comme un mantra, qu'ils n'allaient se voir qu'en tant qu'amis, rien n'y faisait, son esprit ne cessait de vagabonder ailleurs. Ce qui ne l'aidait définitivement pas à choisir une tenue non plus. Elle avait passer un temps fou devant son armoire. A tel point, que même Eireen c'était désintéressée de ses essayages à gogo. Les premier l'avait bien amusé, surtout de voir sa tante balancé les vêtements partout sur le sol. Mais au bout d'un moment, elle s'était contenté de s'endormir sur son tapis de jeu. Minah avait du faire une pause dans l'exploration de son dressing pour aller la mettre dans son lit. Mais elle eut beau explorer, elle ne trouvait pas son bonheur. Elle avait toujours l'impression d'en faire trop. Et quand elle tentait de s'habiller normalement, comme elle le ferait tout les jours, elle ne parvenait finalement pas à s'y résoudre. Même si cette sortie était entre amis, elle pouvait quand même faire un effort vestimentaire. Après tout, quand elle sortait avec les filles, elle se faisait quand même belle. Pourquoi ne pourrait-elle pas en faire autant pour sortir avec Neill ? Elle avait fini par porter son choix sur une robe fleurie et fluide. Pour ses chaussures, c'est presque à regret qu'elle ignora ses escarpins. Elle allait monter sur sa bicyclette pour rejoindre Neill, le mieux c'était encore de mettre une petite paire de ballerines. Ça restait mignon et féminin, tout en pouvant pédaler sans problème.  Elle était prête depuis un bon moment quand on frappa à la porte. Rachel n'avait pas pu être là ce soir, du coup elle avait demandé à la fille de la voisine du dessous. C'était une adolescente plutôt sérieuse qui ne jurait que par ses études. Et dernièrement son petit copain. Sauf que sa mère refusait de lui donner plus d'argent de poche pour qu'elle puisse sortir avec lui comme bon lui semblait. Minah avait beau penser que que si le type ne payait pas, ça n'en valait pas la peine, l'appel de l'argent lui avait été bien utile pour la faire venir à la dernière minute. Elle lui donna les dernières recommandations, et quitta alors son appartement, déposant un baiser sur le front d'Eireen avant de partir.

Il lui fallut un petit moment pour atteindre le cinéma. Mais cela ne l'avait jamais vraiment dérangé. Minah avait pris goût au vélo depuis le temps. Malheureusement, quand elle arriva elle était presque en retard. Et le temps d'accrocher son vélo avec un antivol, elle l'était vraiment. Elle accéléra alors le pas. Neill était déjà là, attendant devant le cinéma. Elle eut alors un temps d'arrêt. Alors que son cœur s'emballait en le voyant. Elle allait bien avoir du mal à tenir toute la soirée si elle s'emballait déjà maintenant. Elle passa une main dans ses cheveux, comme pour se redonner contenance, avant de se diriger de nouveau vers. Et plus elle approchait, plus le sourire qu'elle arborait se montrait radieux. Elle arriva finalement à son niveau. « Bonsoir. » Dit-elle alors, soudain timide et serrant davantage le petit sac à main qu'elle avait pris.

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Neill O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 71
❖ POINTS : 257

MessageSujet: Re: NEILL + Going out tonight, changes into something red   Jeu 14 Mai - 10:21


Going out tonight, changes into something red.
Neill & Minah
Pire qu'un adolescent. Qu'une adolescente même ! Qu'une femme aussi. Voilà ce qu'il ne cessait de se répéter. Il se bénissait de ne pas avoir été raisonnable, de ne pas avoir inviter Minah la semaine prochaine, tout simplement parce que rien qu'une journée...avait été parfaitement invivable. Qui qui avait toujours été habile de ses mains, n'avait rien su faire correctement aujourd'hui, ni même la veille en rentrant. Le bilan était lourd. Un vase brisé après lui être rentré dedans, et tenter une cascade désespéré et désespérante pour le rattraper. Un plat de verre éclaté, pour l'avoir laisser glisser dans l'évier sans délicatesse et un pauvre verre, dommage collatéral se trouvant sous le plat en question. Il avait aussi réussi à entailler l'un de ses t-shirt dans le jardin et à se faire avoir par l'arroseur automatique...et tout ça parce qu'il avait cruellement manqué de concentration. Heureusement, il avait prit sa journée. La perspective de passer un peu de temps avec Willeminah semblait l’avoir booster un peu, et à défaut de s'ennuyer toute une journée dans un bureau à inventorier des pièces ramenées par des archéologues qui EUX, pouvaient voyager sans culpabiliser, il avait résolu de s'occuper de la maison...un peu. A la fin de la journée, seulement une partie de cette dernière avait été rangée. Le salon était encore dans un état déplorable, mais il n'avait plus le temps de s'en occuper, non. Car si le début de la journée avait défiler à la lenteur d'une tortue boiteuse, la suite avait été bien plus rapide. Il avait enchaîner les tâches, sans prendre garder l'heure et lorsqu'il avait enfin prit le temps de jeter un œil à son smartphone, ce dernier lui avait cruellement afficher plus de dix-neuf sous le nez et à une heure à peine de son rendez-vous, il était encore planté dans le jardin, humide et en sueur. Finalement, il avait mit de côté le soucis vestimentaire. Il avait simplement foncer prendre douche, il avait prit le temps de raser cette barbe un peu trop longue qui partait dans tous les sens et qui ne ressemblait à rien et il n'avait enfiler qu'un jean simple et un t-shirt sombre, comme il le faisait tous les jours...mais ce n'était finalement pas plus mal. Ainsi, il s'aidait lui-même à se rappeler que tout ceci, n'était qu'une séance de cinéma entre deux amis. Rien de plus. Et si au début, il avait songer à aller à pieds au cinéma, histoire de se dégourdir les jambes et de respirer avant de voir Minah, l'heure lui fit rapidement changer d'avis. Il attrapa ses clés de voiture, et quitta la maison.

Il était arrivé en avance finalement. Dix minutes en avance, et bien sur Minah n'était toujours pas là. Il se mit alors à faire les cents pas devant le ciné, en regardant l'écran de son téléphone toutes les trente secondes et lorsqu'il avait enfin afficher vingt heures, alors que Minah n'avait toujours pas pointer le bout de son nez, il avait commencer à paniquer comme une idiot en se disant qu'il lui avait finalement sans doute fait peur avec son invitation, qu'il était passé pour un homme infidèle qui avait tenter de séduire une femme alors que son épouse était dans le coma, elle n'allait sans doute pas venir, il allait peut-être resté planté là une ou deux heures à l'attendre avec espoir, sans moyen de la contacter et d'avoir une explication. Mais finalement...elle n'arriva que cinq minutes après vingt heures. Elle s'approcha de lui, un sourire radieux accroché au visage et aussitôt, toutes ses craintes furent balayées. Elle était là, avec lui et autour il ne voyait plus rien. Il la regarda quelques instant, avant d'ouvrir la bouche pour la saluer. « Minah. » dit-il, en souriant à son tour. « Bonsoir. » Il leur restait un bon quart d'heure, avant que la séance ne commence...et Neill laissa le silence retomber, faute de trouver quoi dire. Il lui fallut une à deux minutes, pour se rendre compte que s'il continuait ainsi, elle allait sûrement prendre la décision de fuir ce début de soirée parfaitement ennuyant. « Tu veux...qu'on entre s'installer ? » demanda t-il alors.

_________________
I have belonged to you completely.
I still do. If you want me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: NEILL + Going out tonight, changes into something red   Ven 15 Mai - 13:41


Neill & Minah

    Going out tonight, changes into something red

« Minah. » Il suffit juste de ça pour que son cœur s'emballe dans sa poitrine. D'entendre son surnom dans sa bouche à lui, sa voix provoquant des frissons sur sa peau. De voir son sourire apparaître pour se sentir transporté. C'était fou de voir ce qui pouvait tout simplement faire perdre la tête à une fille amoureuse. « Bonsoir. » Elle s'approcha finalement de lui, alors qu'elle avait ralenti le pas en le voyant. Le silence retomba un instant. Elle n'avait absolument aucune idée de ce qu'elle pouvait bien dire. Mais encore une fois, le silence avec lui ne la dérangeait pas vraiment. Sauf qu'elle devait avoir l'air bien fine à le fixer comme ça, alors que la seule chose qui bougeait était ses mains qui trituraient la lanière de son sac à main. La seule chose qui trahissait aussi sa nervosité au vu du sourire radieux qu'elle arborait. De toute façon, c'était bien les deux sentiments qui bataillaient dans sa tête actuellement. Elle était heureuse de pouvoir être là avec lui, mais elle était tout autant nerveuse aussi. Elle avait l'impression qu'à tout instant elle allait se dévoiler et montrer à quel point elle l'aimait. Ce qui risquait de ne pas être la meilleure chose à faire de sa vie. Finalement, il brisa le silence. « Tu veux...qu'on entre s'installer ? » Elle jeta un coup d’œil à l'intérieur du cinéma, avant de porter de nouveau son regard sur lui. « Oui, allons-y. De toute façon, il faut aussi qu'on prenne nos billets. » Répondit-elle finalement avec un sourire. Ils se dirigèrent alors vers l'intérieur. Elle se fit alors la réflexion qu'elle devrait peut-être faire un effort de conversation. Et trouver un moyen pour ne pas être totalement perturbée à la moindre de ses paroles ou de ses gestes. Mais aucune solution ne lui venait encore à l'esprit. Comment pouvait-on faire pour arrêter d'être sensible à une personne ? Elle n'en savait absolument rien. Surtout que c'était bien la première fois qu'elle était aussi amoureuse de quelqu'un. Elle en venait même à se demander si elle avait vraiment aimé ses précédents petits amis. Elle en doutait fortement au vu de la force des sentiments que lui inspirait Neill. Il avait le pouvoir d'en faire la femme la plus heureuse du monde, comme de pouvoir la détruire en en claquement de doigts. Qu'il est tout ce pouvoir sur elle était à la fois grisant et perturbant pour elle.

Ils s’insérèrent finalement dans la fil d'attente pour prendre les billets. Il n'y avait pas tant de monde que ça. Après tout, c'était Stairway. Ce n'était pas comme s'il y avait affluence. C'était un petit cinéma. Et s'il y avait souvent affluence le week-end -au vu du peu d'activité qu'il y avait ici- la semaine c'était plutôt calme. Au moins, pas besoin de s'inquiéter de voir une salle de cinéma pleine et d'avoir du mal à trouver une place libre. « Comment c'est passé ta journée ? » Demanda-t-elle finalement, tentant de lancer la conversation. Elle pouvait bien tenter de dire quelque chose avant qu'ils n'entrent dans la salle. Une fois le film commencé, ils ne pourraient pas le faire de toute manière. Mais l'idée d'être assise près de lui dans une salle obscur avait aussi le don de la faire presque rougir.

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Neill O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 71
❖ POINTS : 257

MessageSujet: Re: NEILL + Going out tonight, changes into something red   Lun 25 Mai - 11:51


Going out tonight, changes into something red.
Neill & Minah
Les billets ! Comme un idiot, il avait réussi à oublier ce détail. Il n'avait fait que se planter là, comme une fleur et l'attendre, paniqué à l'idée d'être en retard ou qu'elle n'allait sûrement pas venir. Finalement, elle était apparue, et il avait oublier tout le reste. Son inquiétude, le film, le cinéma et n'importe quel autre détail de cette soirée. Il avait cessé de penser durant un instant. Il avait finalement totalement réagit à l'énonciation des fameux...quel imbécile il faisait ! Il aurait aussi pu avoir la délicatesse d'aller les acheter avant, histoire d'éviter à Minah (et lui par la même occasion!) de faire la queue et de patienter debout. Elle se sembla pourtant pas s'en offusquer, non, au contraire en réalité. Elle se plaça le plus simplement du monde dans la file d'attente et il se tint à ses côté...toujours aussi gêné cela dit, par cette proximité. C'était au moins la centième fois de la soirée – qui ne faisait que commencer qui plus est – qu'il se surprenait à se comparer à un pauvre adolescent paumé. Et dire qu'il était marié...cette simple pensée le fit d'ailleurs frissonner. Marié, et pendant que sa femme était dans le coma, il venait voir Hulk faire son beau gosse au cinéma avec une autre femme. Décidément, pour se culpabiliser seul, il était le roi. Du coup, il se mit à fixer un point sur le guichet droit devant eux histoire d'essayer de se détresser. Il avait bien conscience de laisser le silence s'installer entre eux deux, pourtant, il savait aussi que s'il commençait à essayer de faire la conversation il était bien capable de dire des âneries aussi grosses que lui. Il n'avait pas réellement envie de gâcher cette unique soirée qu'il avait l'occasion de passer avec elle.

Il s'écoula une à deux minutes. Le temps de laisser deux ou trois personnes, ou groupes de personnes passer à la caisse pour entrer dans le cinéma, avant que la voix de Minah ne lui parvienne aux oreilles. Il posa alors de nouveau son regard sur elle, et sentit son cœur faire un bond dans sa poitrine. Elle était là, toute proche de lui, et il ne put s'empêcher de la trouver à ce moment plus belle que jamais, alors que quelques rayons de soleils venaient faire briller ses cheveux et éclairer sa peau. Il mit d'ailleurs ce qui lui sembla un temps considérable pour répondre à sa question. Sa journée. Cette journée ou finalement, il n'avait fait que s'occuper pour que le temps défile...et finalement, il avait bien failli se mettre en retard. « Ça à été. » dit-il d'abord tout simplement. « J'ai pris ma journée pour m'occuper de quelques trucs à la maison... » et il se retint à ce moment de continuer sur sa lancée, pour expliquer que depuis le coma d'Aslinn, la maison était dans un état somme toute déplorable et qu'il en faisait normalement le minimum syndicale afin que cette dernière ne tombe pas en ruine, dévoré par les cafards. Ce n'était sûrement pas le moment de mettre en avant son côté un peu bordélique, et c'était encore moins celui de mettre en avant ce mauvais trait de sa personnalité. D'ailleurs, il se prit à penser que pour la première depuis l'accident d'Aslinn, il avait passer une journée complète loin de l'hôpital. Trop absorbé par la maison, et sa motivation à faire passer le temps plus vite, il devait avouer avoir totalement oublier aujourd'hui de passer rendre visite à sa femme...et alors qu'il se tenait aux côtés de Minah, il frissonna lorsqu'un « c'est pas grave » traversa son esprit. Il se racla alors discrètement la gorge. « Et toi alors, bonne journée ? » demanda t-il à son tour, histoire de ne pas laisser se semblant de discussion retomber comme un soufflé raté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: NEILL + Going out tonight, changes into something red   Sam 6 Juin - 19:07


Neill & Minah

    Going out tonight, changes into something red

C'était tout de même incroyable de passer son temps à chercher quoi dire quand elle s'était pourtant plus dévoilée auprès de lui qu'auprès de n'importe qui. A l’hôpital, il avait eu l'occasion de la voir complètement désespérée, effondrée. Ce qui était tellement rare. En grandissant avec Moïra, elle avait appris à consoler les autres, à mettre sa douleur et sa peur de côté pour ne penser qu'à celle de la personne qui avait besoin de son aide. Mais avec Neill, elle n'arrivait pas vraiment à le faire. Elle n'arrivait pas à cacher tout ça. D'où le nombres de fois où ils avaient pu la voir craquer. Que ce soit en frappant la machine à café du couloir ou en fondant en larme devant la chambre d'hôpital de sa sœur. Et dans ces moments là, il était le seul à parvenir à lui voler un sourire. A lui rendre sa bonne humeur. Mais voilà que là, sortit de l'hôpital, elle ne savait même plus quoi lui dire. Elle lance finalement la conversation sur la journée qu'il vient de s'écouler. Après tout, ils se sont vus pas plus tard qu'hier. « Ça à été. » Elle fut presque déçu de cette réponse stoïque. Mais tenta de ne pas le montrer, d'autant plus qu'il reprit rapidement la parole. Comme pour lui montrer que son cœur d'adolescente amoureuse réagissait bien trop vite. « J'ai pris ma journée pour m'occuper de quelques trucs à la maison... » Avec le temps qu'il passait à l'hôpital, elle devait bien se douter qu'il ne devait pas toujours avoir le temps de s'occuper de sa maison. Elle même n'arrivait à le faire que parce qu'elle bossait à la maison. Et encore, elle galérait bien. Un enfant compliquait bien les choses. « Et toi alors, bonne journée ? » En voilà une question. Si elle était totalement honnête, elle aurait dû avouer qu'elle avait passer son temps à penser à lui. Pas sure que ce soit la meilleure des idées. C'était une soirée entre amis pas vrai ? « Elle a été bien remplis surtout. Avec Eireen j'ai rarement une minute pour moi. » Bon, ce n'était pas non plus un mensonge. Même si sa nièce était un bébé adorable, elle restait une enfant pleine de vie. La file d'attente avança d'un pas et ils firent de même, alors que son regard se reporta de nouveau devant elle. Quand ils s'arrêtèrent de nouveau, elle leva de nouveau la tête vers lui, toujours avec un sourire collé aux lèvres. « Par exemple, quand je tente de ranger le salon en rangeant ses jouets, tu peux être sure qu'elle va tout remettre par terre dans les minutes qui suivent. » Elle eut un petit rire en haussant des épaules. « Mais bon, elle arrive à faire craquer tout le monde quand même. Quand j'ai appelé la baby-sitter, j'ai à peine posé la question qu'elle disait oui. » C'était le charme d'Eireen ou l'appel de l'argent au choix. Mais bon, elle se doutait que si Eireen était casse-pied à garder, la baby-sitter ne serait pas aussi heureuse de la garder. Elle même savait qu'elle avait un éclat différent dans le regard quand elle parlait de la petite. Elle aimait tellement ce bout de chou. Elle avait fini par devenir une autre mère pour elle. Et si cette idée lui faisait mal au cœur, alors qu'elle avait l'impression de prendre la place de sa sœur, elle ne voyait pas comment faire autrement. Elle attrapa une de ses mèches de cheveux, jouant nerveusement avec, avant de la laisser retomber sur sa joue. « Je dois t'embêter à te parler de mes histoires de bébé ? » Dit-elle à Neill en retroussant doucement son nez.

La file d'attente avança de nouveau. C'était visiblement leur tour de passer en caisse et de récupérer leurs tickets de cinéma.

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Neill O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 71
❖ POINTS : 257

MessageSujet: Re: NEILL + Going out tonight, changes into something red   Sam 6 Juin - 19:46


Going out tonight, changes into something red.
Neill & Minah
Il avait fallu qu'il se mette à penser à Aslinn et à l'hôpital dans un moment pareil. Maintenant, il s'en voulait. Il s'en voulait à la fois autant d'avoir laisser son esprit divaguer autour de ses problèmes alors qu'il se trouvait en compagnie de Minah que d'avoir finalement abandonner Aslinn seule à l'hôpital toute une journée pour voir une autre femme. C'était à se demander si la situation s'arrangerait un jour et il devait bien avouer qu'il lui tardait de voir sa femme se réveiller, autant pour sa santé que pour pouvoir enfin mettre de l'ordre dans sa vie, mais là, maintenant il refusait catégoriquement de continuer à penser à tout ça. Il avait attendu ce moment avec tant d'impatience qu'il voulait en profiter à tout prix et il s'efforça alors de chasser l'hôpital, Aslinn, le coma et tout le reste de son esprit pour faire place nette à Minah et pour rester sur le sujet, il lui demanda à son tour des nouvelles de sa journée alors que la file d'attente avançait enfin d'un petit pas.

Il n'avait pas quitter la jeune femme du regard, perdu dans sa contemplation il l'écouta toutefois lui parler de sa journée qui comme il s'en doutait avait tourner essentiellement autour d'Eireen, sa nièce. Il avait déjà vu la petite fille plusieurs fois à l'hôpital et lui même trouvait cette enfant particulièrement adorable. En réalité, Neill était du genre à adorer les enfants, en avoir était un projet qui lui avait toujours tenu à cœur et il s'étonnait même qu'en quatre ans de mariage, il ne soit toujours pas décider à un jour en parler à Aslinn. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres. « Cette petite à un don. » dit-il simplement. Il est vrai que dans ses souvenirs, Eirenn était particulièrement sociable et souriante, une vraie petite boule d'énergie toujours souriante, d'ailleurs il lui traversa l'esprit que ce charme qu'elle arborait et qui semblait ravir les cœurs était sans doute un trait récurrent aux femmes de la famille s'il en jugeait par Minah qui se tenait toujours à côté de lui. De nouveau, la file d'attente avança et la voix de Minah lui parvint de nouveau aux oreilles. Il ne put retenir un rire léger, avant de tourner la tête vers la vendeuse, de marbre devant sa caisse. « Deux places. » dit-il simplement tout en déposant un billet sur le comptoir. « Absolument pas, je t'assure. » commença t-il en récupérant les tickets et la monnaie pour finalement entraîner Minah hors de la file avec lui. Lui qui voulait des enfants, la trouvait relativement courageuse de s'occuper ainsi toute seule de sa petite nièce en bas âge. Il savait que la jeune femme avait du apprendre sur le tas à être une mère pour cette enfant et il devait bien se rendre à l'évidence ; elle avait l'air de s'en sortir à merveille. Comme si être maman était innée chez elle. « J'adore les enfants ! » avoua t-il. « J'ai toujours voulu en avoir, et je crois que je pourrais en avoir quatre ou cinq si je m'écoutais... » Bon. Il se doutait bien que cinq enfants représentait sûrement une charge énorme, mais il se voyait finalement plutôt bien entouré d'une famille nombreuse. « Je sais pas si je serais capable de faire ce que tu fais...de t'occuper d'un bébé aussi bien que tu t'occupes d'Eireen...mais c'est un rêve que j'ai depuis longtemps bizarrement. » Il fallait dire que Neill avait toujours été un peu rêveur. A une époque, alors que d'autres garçons de son âge pensaient à s'amuser et à s'envoyer un maximum de filles, lui ne pensaient qu'à trouver la femme de sa vie pour se marier, fonder une famille et un foyer confortable. Bien pour ça qu'il n'avait pas hésiter une seconde à demander Aslinn en mariage. Il était à cette époque tellement amoureux d'elle, que ça lui était apparu comme évidence de faire d'elle sa moitié pour le meilleur et pour le pire. Aujourd'hui, pourtant ce sentiments et l'émotion que lui procurait Aslinn à chaque baiser, à chaque mots qu'elle prononçait semblait s'être envolés...et il se rendait bien compte que Minah y était pour beaucoup. Elle était apparue dans sa vie, et elle avait éclipser le reste, elle l'avait fait se remettre en question à la minute même où il avait poser les yeux sur elle au mariage de Liam et Anna. Oh, il était parvenu à mettre ça de côté ensuite, certes, mais lorsqu'il l'avait croiser si désemparée à l'hôpital tout ça avait refait surface et depuis, il avait mit le doigt sur ce qu'il lui arrivait. Il avait littéralement eu le coup de foudre pour elle, ce truc qui dit-on n'arrive que dans les livres et les films lui était tombé dessus et aujourd'hui, il savait qu'il ne pourrait plus jamais ranger Minah dans un coin de son esprit pour l'oublier. Il était amoureux d'elle, définitivement.

_________________
I have belonged to you completely.
I still do. If you want me.


Dernière édition par Neill O'Connell le Sam 6 Juin - 23:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: NEILL + Going out tonight, changes into something red   Sam 6 Juin - 22:41


Neill & Minah

    Going out tonight, changes into something red

« Cette petite a un don. » Minah ne put empêcher le sourire qui s'étira sur ses lèvres. Dans le fond, elle était ravie de voir que lui aussi craquait pour la petite. D'un autre côté, aurait-elle pu tomber amoureuse d'un homme qui en aurait rien eu à faire ? Pas sûre. Sa famille avait toujours été importante pour elle. Elle avait adorée ses parents, voulus tout partagée avec eux. Les perdre ne l'avait fait que se rendre compte de l'importance d'avoir une sœur. Et Eireen était maintenant le seul lien du quotidien de sa famille. Un homme qui n'aurait pu la supporter n'aurait même pas eu un regard de sa part en vérité. Mais bon, de toute façon, elle n'avait rien contrôle de ses sentiments à son propos. Sinon, elle ne l'aurait sûrement pas choisi. Parce que de toute manière, elle n'avait aucune chance avec lui. Il était marié, à une femme sublime qui plus est. Et au vu du temps qu'il passait à l'hôpital à son chevet, malgré les rumeurs qui circulaient sur l'infidélité de sa femme, il devait encore l'aimer comme un fou. Et Minah devait bien l'avouer, elle jalousait ça. Mais ce soir, elle l'avait pour elle, même si ce n'était qu'en tant qu'amie.
La file d'attente s'avance et ils arrivent à la caisse, alors que Minah continue à discuter. Elle est plutôt fière d'arracher un petit rire à Neill. Mais il se tourne bien vite vers la vendeuse. « Deux places. » Elle fait un mouvement vers son sac à main, mais avant de pouvoir le faire, il a déjà payé les deux places. Elle ne peut pas nier qu'elle est touchée. Mais encore une fois, cela lui donne des pensées qu'elle devrait éviter. Un ami n'est pas censé payer le cinéma à une amie. Il n'est sensé le faire que pour un rendez-vous galant. Elle s’apprête à le remercier, mais il se tourne de nouveau vers elle, tout en récupérant sa monnaie. « Absolument pas, je t'assure. » Répond-il finalement à ce qu'elle disait tout juste avant d'arriver en caisse. Elle aime voir qu'il est vraiment sincère. Beaucoup de gens peuvent vite en avoir d'entendre quelqu'un de parler d'enfant quand eux n'en n'ont pas. Pas de chance pour eux, en ce moment Minah n'avait pratiquement que ça comme sujet de conversation. Ça ou le coma de sa sœur, ce qui n'était pas plus réjouissant. Ils se dirigent finalement vers l'entrée des salles de cinéma. « J'adore les enfants ! » Elle lève de nouveaux les yeux vers lui. Cela se voyait à sa manière de se comporter avec sa nièce. Elle était tombée encore plus amoureuse de lui en le voyant ainsi, si cela était possible. « J'ai toujours voulu en avoir, et je crois que je pourrais en avoir quatre ou cinq si je m'écoutais... » Elle eut un sourire en l'imaginant entourée d'une ribambelle d'enfants. Elle aimerait tellement voir ça. Y participer. « Je suis sure que tu ferais un papa génial. » Murmura-t-elle finalement, se retenant de dire qu'il ferait surtout un magnifique père pour ses enfants à elle. « Je sais pas si je serais capable de faire ce que tu fais...de t'occuper d'un bébé aussi bien que tu t'occupes d'Eireen...mais c'est un rêve que j'ai depuis longtemps bizarrement. » Elle n'avait pas toujours l'impression de faire les choses bien avec Eireen. Parfois, elle avait même l'impression d'être la pire des tantes. Mais elle s’efforçait de faire les choses au mieux, parce que la petite méritait un peu de stabilité. « Tu sais, la plupart du temps, j'improvise complètement. Même si je me suis impliquée dans sa vie dès sa naissance, j'avais le rôle d'une tante, pas de la personne qui devait l'élever. » Une tante gâteuse qui plus est. Elle eut un petit rire à cette pensée. « Franchement, lui faire des cadeaux et jouer à la poupée, c'était tout ce que je prévoyait pour le moment. Quand il a fallu que je gère tout, je croyais que j'allais m'arracher les cheveux. » Surtout perdre du jour au lendemain le pouvoir sur ses nuits. Parce que oui, dans le fond, c'était Eireen qui contrôlait son sommeil, c'était elle qui décidait si sa tante pouvait dormir. C'était elle qui décidait si elle avait droit à un moment de repos. Les parents avaient un don pour nous faire croire que c'était facile comme boulot. Mais c'étaient des menteurs. C'étaient peut-être même un moyen pour eux de se venger. Minah ne pourrait jamais le demander à ses parents. Comme elle ne pourra jamais avoir les conseils de sa mère sur les enfants.

Ils arrivèrent finalement au niveau de l'ouvreur. Un type vérifia leurs billets avant d'en arracher le talon et de leurs indiquer leur salle. Tout en marchant, elle tourna de nouveau la tête vers lui. « Mais malgré tout, elle n'a pas réussi à me dégoutter des enfants. Au contraire. Je partage le même rêve que toi, celui d'une famille nombreuse. » Il ne fallait pas chercher bien loin raison de ce rêve, sûrement la perte de ses parents. L'amour qu'elle avait toujours eut pour sa famille. Si elle pouvait transmettre cette amour, elle le ferait sans hésiter. Surtout si c'était Neill qui se tenait à ses côtés. Mais là encore, elle rêvait éveillée.

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Neill O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 71
❖ POINTS : 257

MessageSujet: Re: NEILL + Going out tonight, changes into something red   Sam 6 Juin - 23:51


Going out tonight, changes into something red.
Neill & Minah
Neill avait l'impression de s'étaler sur ses sentiments plus que de raisons, plus que d'habitude aussi. Mais finalement, ça avait finalement toujours été la même chose avec Minah. Ils avaient passer de longues heures à l'hôpital tous les deux dans cette maudite salle d'attente, assis sur ces fauteuils si inconfortables devant cette machine à café, à discuter ou simplement assis l'un à côté de l'autre en silence. Il avait vu Minah craquer et pleurer toutes les larmes de son corps et de son côté, il avait trouver en elle une oreille attentive à ses problèmes. Il se souvenait parfaitement de chaque discussion qu'ils avaient eu tous les deux, il se souvenait s'être confié et lui avoir parler à cœur ouvert comme il ne l'avait jamais fait avec personne avant elle, même pas avec Aslinn. En réalité, il avait l'impression de tout pouvoir lui dire sans se cacher et ce qui le poussait sûrement à parler avec elle plus qu'il ne le faisait avec les autres. Elle était même pratiquement la seule à être au courant sûrement, de son état de fatigue et de lassitude du moment, de ses doutes aussi bien qu'il ait éviter avec elle bien entendu la partie qui la concernait. « Moi je trouve que tu t'en sors à merveille. » dit-il au bout d'un petit moment. « Il suffit de regarder Eireen pour se rendre compte que cette petite fille est heureuse. » Ce n'était qu'un bébé, après tout, elle ne réalisait pas ce qui se passait autour d'elle, elle n'avait sûrement pas conscience de la situation et si un enfant de son âge était pourtant susceptible d'être sensibles aux tensions de son entourage, le sourire qu'affichait toujours la petite fille ne trompait personne. Sa tante savait la rendre heureuse. « Tu devrais pas te dévaloriser comme tu le fais...j'en connais peu qui aurait réussi à tout gérer comme tu l'as fais. » Il glissa ses mains dans les poches de son jean tout en avançant pour rejoindre la salle de cinéma. Lui peinait à gérer sa vie à lui seul, il parvenait à peine à sortir la tête de l'eau pour respirer ces derniers temps et il devait avouer qu'il ne s'était jamais senti aussi étouffé par la vie que cette année. Il était contraint de rester en ville, avait du dire adieu à ses voyages, travaillait dans un bureau et ne trouvait même pas le courage de faire tenir debout la maison qu'il aimait tant...alors non, il ne s'imaginait même pas sa vie si un bébé avait du entrer en ligne de compte. Il aurait coulé, là où elle tenait bon. Là où elle s'accrocher pour le bonheur de cette petite. Il se retint d'ailleurs de lui dire à quel point il l'admirait pour ça, à quel point il la trouvait merveilleuse dans son rôle et pleine de courage. C'était d'ailleurs tout ce qui lui plaisait chez elle, cette force et à la fois cette faiblesse qui pointait le bout de son nez parfois et qui nécessitait qu'il soit là parfois. Il avait toujours prit plaisir à tenter de la consoler, de la faire sourire à l'hôpital tout simplement parce qu'ainsi il avait eu l'impression de lui être utile.

Il tourna finalement la tête vers elle alors qu'ils approchaient de leur salle. Un sourire éclaira son visage lorsqu'elle lui partagea son désir d'enfants. Une famille nombreuse, c'était ce qu'elle voulait elle aussi et un instant, il se prit à l'imaginer dans une belle maison, entourée de pleins d'enfants. Il réalisa alors subitement de nouveau à quel point il était amoureux, quand il lui prit l'idée de s'inclure dans ce joli scénario. Avec elle, à ses côtés. Encore une fois, elle venait d'éclipser ou plutôt de balayer le reste. Son mariage, sa femme, ses soucis, pour laisser place à un rêve passager des plus fous. « Tu seras la plus belle des mamans. » lâcha t-il avant de détourner vivement le regard et de pousser la porte de la salle pour y laisser entrer la jeune femme.

_________________
I have belonged to you completely.
I still do. If you want me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: NEILL + Going out tonight, changes into something red   Dim 7 Juin - 1:37


Neill & Minah

    Going out tonight, changes into something red

Depuis l'accident de Moïra, elle ne faisait que ça improviser de toute manière. Que ce soit pour payer les frais médicaux, pour gérer ses sentiments ou pour s'occuper d'Eireen. Au début, elle avait l'impression de faire juste du baby-sitting, de garder la petite en attendant le réveil de sa sœur. Mais plus le temps passait, plus il était évident qu'elle allait devoir à faire plus. Et c'est là qu'avait commencer le plus gros spectacle d'improvisation de sa vie. Elle n'avait jamais réfléchit à comment elle élèverait ses enfants. Après tout, elle avait le temps de penser à ce genre de chose, faute d'homme dans sa vie. Pourtant il avait fallut qu'elle commence à prendre des décisions dans ce sens, à faire des choix. Et il y en avait pour des tas de choses. Rien que la marque de couches avaient failli donner des cheveux blancs à la jeune femme. Mais elle avait fini par faire les choix qui s'imposait, même si elle doutait toujours de la certitude de ce qu'elle faisait. Néanmoins, elle était toujours étonnée d'entendre les gens lui dire qu'elle faisait du bon boulot de ce côté là. « Moi je trouve que tu t'en sors à merveille. » Même si elle n'y croyait pas totalement, que le compliment vienne de Neill ne pouvait que lui donner le sourire et réchauffer son cœur en même temps. Il était toujours agréable d'entendre des compliments de la bouche de l'homme qu'on aimait. « Il suffit de regarder Eireen pour se rendre compte que cette petite fille est heureuse. » Ça, elle s’efforçait toujours de tout faire pour que ce soit le cas. Elle n'avait jamais fondu en larme devant elle, l'avait toujours entouré de joie et bonne humeur, même quand elle l'emmenait rendre visite à Moïra à l'hôpital. Dans ses moments là, elle ne cessait de parler joyeusement. Une vraie pipelette. Mais il lui semblait que c'était nécessaire de maintenir le lien entre Eireen et sa mère. Après tout, elle était la tata à la base, pas la maman. Et il ne fallait surtout pas qu'elle l'oublie. « Tu devrais pas te dévaloriser comme tu le fais...j'en connais peu qui aurait réussi à tout gérer comme tu l'as fais. » Elle avait du mal à se voir comme ça. Comme une fille courageuse. Elle, elle se disait juste qu'elle faisait ce qui était nécessaire rien de plus. Mais que ses mots viennent de lui la touchait bien plus que si c'était n'importe qui d'autres. « Merci. C'est agréable de voir que mes efforts ne sont finalement pas vains. » Dit-elle alors doucement, finalement plus émue qu'elle ne l'aurait cru.

Tout en continuant à marcher vers la porte de la salle obscur, elle lui dit alors qu'elle aussi elle rêve d'une famille nombreuse. Et son esprit se permet même son propre fantasme où se serait Neill le papa des bambins. Un rêve qu'elle ferait mieux de repousser dans son esprit, le plus loin possible. C'était avec Aslinn qu'il devrait avoir des bébés, pas avec elle. Et cette dernière pensée à le don de la mettre plus bas que tard. Pourtant ça dure pas longtemps, alors qu'elle voit le sourire de Neill. Avec un sourire pareil, il pouvait absolument tout lui donnée. « Tu seras la plus belle des mamans. » Elle le voit détournée les yeux et son cœur ne peut plus se contrôler dans sa cage thoracique. Elle ne sait même pas pourquoi cette simple phrase la chamboule autant et elle se rend à peine compte qu'elle passe la porte de la salle. Pourtant elle devait bien savoir que tout les mots qu'ils pouvaient prononcer la mettait dans un état impossible. « Merci. » Dit-elle alors, à moitié rougissante et regardant ses pieds. Au moins, dans une salle de cinéma, il n'y avait pas assez d'éclairage pour qu'il le remarque. « De toute façon, pour ça, il faudrait que je trouve déjà le papa. » Ajoute-t-elle sans même oser tourner la tête vers lui, de peur que son regard ne la trahisse. Parce qu'il était sure que là, ses yeux ne diraient qu'une seule chose, qu'il devait être lui le père de ses enfants. C'était sûrement le meilleur moyen pour qu'ils partent de la salle et la laisse seule pour regarder une bande de super-héros se battre pour sauver le monde.

Ils étaient maintenant arrivés au niveau des sièges et il allait bien falloir trouver une place assise. Elle frissonnait presque déjà à l'idée d'être assise près de lui pendant deux heures, son corps à quelques centimètres du sien. Elle tourna finalement la tête vers lui, tentant de se composer un visage naturel. « Tu préfères t'installer où ? Plutôt en haut, au milieu ou en bas ? » Personnellement, elle n'avait plus aucune préférence. Tant qu'elle était avec lui de toute manière...

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Neill O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 71
❖ POINTS : 257

MessageSujet: Re: NEILL + Going out tonight, changes into something red   Dim 7 Juin - 18:39


Going out tonight, changes into something red.
Neill & Minah
Il n'en revenait pas d'avoir oser dire ça ! C'était si peu pourtant, personne ne pouvait nier que Minah était belle sans être au moins aveugle, lui l'avait toujours trouvée magnifique...mais il ne s'était jamais réellement le lui dire en face. C'était un compliment des plus anodin, mais il craignait maintenant d'avoir été percé à jour à cause de ces quelques mots. A croire qu'il devenait complètement parano maintenant. Du coup, il essai de s'éloigner de cette conversation en poussant la porte de la salle, comme si ça allait le sauver de quelque chose et il continue d'écouter Minah qui le remercie avant de lâcher une remarque sur le fait qu'avant de faire des enfants, elle allait devoir leur trouver un père et encore une fois, il sent son cœur s'emballer. Qu'est-ce qu'il pouvait répondre à ça ? La réponse était qu'il aurait aimé que ce soit sa place un jour, même si c'était totalement déplacé pour un homme marié, mais il sait qu'il ne peut pas sortir une énormité pareille sans prendre le risque de la voir partir en courant. Il sait qu'il peut aussi répondre le genre de chose que n'importe qui aurait répondu à sa place, quelque chose comme 'tu trouveras Minah, t'en fais pas', mais rien que d'y penser il sent son cœur se fendiller. Il n'a aucune envie de lui souhaiter de trouver un homme parce qu'il sait que peu importe la situation, voir Minah dans les bras d'un autre aurait suffit à le tuer ou à le rendre fou. Du coup, il se contente de se murer dans le silence, et tant pis pour les apparences. Il se contente d'avancer à ses côtés dans la salle sombre, jusqu'à ce qu'elle s'arrête pour lui demander où il préfère s'installer. Il se mit alors à observer la salle, du genre à aimer être tranquille, il cherche un endroit où il n'y a personne, vraiment personne et son choix ce porte sur le même que d'habitude : en haut. Tout au fond de la salle, en hauteur. « Allons en haut, tu veux bien ? » Et sans sortir ses mains de ses poches, il s'avance, avant de s'arrêter devant un rang de sièges pour la laisser passer afin qu'elle s'installe. Il attend un peu instant, il la laisse choisir sa place et s'asseoir et enfin, il vient la rejoindre, s’asseyant près d'elle.

Il devait bien avouer qu'il n'avait pas réaliser à quel point une salle de cinéma, serait différente de la salle d'attente. Aussitôt installé, son cœur se remet à battre la chamade, et alors que son épaule touche celle de Minah, il se sent presque défaillir. Il était plus proche d'elle que jamais maintenant, et s'il devait arrêter de se mentir un instant à lui même, il était près à avouer que l'envie de l'être toujours plus était bien présente à ce moment. Il n'ose pas poser sur regard sur elle, il se surprend même à torsader le talon de ticket qui lui est resté entre les mains, comme si s'agissait d'un anti-stress. Maintenant, il se rend bien compte qu'il n'a plus aucune conversation. Il reste muet, presque de force tant la tension qui s'est installée l’oppresse. Finalement, être si près d'elle est aussi douloureux qu'agréable, et il se rend compte que s'il veut garder sauves les apparences, s'il ne veut pas s'abaisser à l'adultère comme l'aurait fait Aslinn, il doit se torturer plus que d'ordinaire pour s'empêcher de laisser libre court à ses sentiments. D'ailleurs, alors que son parfum vient lui chatouiller délicatement les narines, il en vient à se demander combien de temps il pourra encore tenir ainsi, sans finalement céder à l'envie dévorante de goûter à ses lèvres et d'embrasser sa peau.

_________________
I have belonged to you completely.
I still do. If you want me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: NEILL + Going out tonight, changes into something red   Lun 8 Juin - 0:31


Neill & Minah

    Going out tonight, changes into something red

Elle ne pouvait pas vraiment nier que son cœur, lui, avait depuis un moment choisit le père de ses enfants. Mais son cerveau ne cessait de lui rappeler qu'elle rêvait les yeux grand ouvert. Il lui renvoyait l'image d'Aslinn dans son lit et Neill qui la veillait, inlassablement. Et quand elle dit qu'elle n'a pas de père pour faire la famille dont elle rêve son cœur espère qu'il va lui dire qu'il devrait lui l'être quand son cerveau crie qu'elle n'est qu'une idiote et qu'elle n'aurait même pas du glisser un truc pareil. Surtout si c'était pour l'entendre dire qu'elle finirait par le trouver. Comme lui disait toute les personnes avec qui elle parlait de son célibat prolongée. Mais à sa surprise, il ne dit rien, laissant le silence s'installer un peu. Dans le fond, elle ne sait pas si c'est mieux. Après tout, c'est comme si elle venait de plomber l'ambiance, alors qu'ils réussissaient enfin à parler tranquillement. Mais bon, le sujet n'était peut-être pas le plus appropriée. Sans doute qu'elle le renvoyait à tout ce que le coma de sa femme retardait. Tant qu'elle serait allongée dans son lit, incapable d'ouvrir les yeux, il ne pourrait pas avoir la famille qu'il voulait. Et elle, en disant qu'elle n'avait pas la personne qui lui fallait, lui rappelait que celle qui lui fallait à lui, qu'il avait choisi, était actuellement dans un lit d'hôpital. Et si la jalousie écrasait son cœur, elle ne pouvait aussi qu'être malheureuse pour lui. Elle détestait le savoir triste. Et ce sentiment était sûrement plus fort que sa jalousie. Avant tout, elle ne voulait qu'une chose pour lui, qu'il soit heureux. Elle n'insiste donc pas, autant abandonné ce sujet. Elle revient à des choses bien plus pratique, comme là où ils pourraient s'installer pour voir leur film. « Allons en haut, tu veux bien ? » Elle jeta un regard un hauteur. C'était sûrement l'endroit le plus calme de la salle de projection. « C'est parfait. » Lui répond-elle alors, le suivant dans les escaliers. Elle lui adresse un léger sourire quand il s’arrête devant une rangée de siège pour qu'elle passe en premier. Elle finit par poser ses fesses quand elle a l'impression d'être à peut près au milieu de l'écran. Et puisque personne n'est installée de l'autre côté, elle y pose son sac et son gilet, avant de s'installer au fond de son siège. Elle retient son souffle quand Neill s'assoit à son tour et que son bras frôle le sien. Elle savait qu'elle allait forcément se prendre une nouvelle fois la force de ses sentiments pour en pleine figure ce soir. Mais elle ne s'attendait pas à ce que ce soit quand même à ce point. Elle en a presque le souffle coupée. Et quand elle reprend ses esprits, c'est quand les lumière s'éteigne et que les bandes annonces commencent.

Un silence s'est pourtant installée et quand elle tourne légèrement la tête vers Neill, elle a l'impression qu'elle a loupé quelque chose. Il est toujours en train de trituré son ticket de cinéma. Elle fronce doucement les sourcils. Il a l'air toujours perturbé. Elle s'inquiète tout de suite de savoir si elle est la cause de son trouble. L'aurait-elle vraiment renvoyé à des souvenirs trop difficile en parlant de bébés ? Il ne regarde même plus dans sa direction. Doucement, elle lève alors une main, avant de la poser sur son avant-bras. Elle attends qu'il est tourné son regard vers elle pour reprendre la parole. « Tout vas bien ? » Demande-t-elle à voix basse, de peur de déranger les autres personnes de la salle, qui pourrait être intéressés par la bande annonce qui passe à ce moment là. Mais elle ne parvient pas vraiment à masquer son inquiétude. Elle ne veut pas qu'il passe une mauvaise soirée avec elle et sûrement parce qu'elle espère pouvoir en vivre d'autres, même si elle n'est que son amie.

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Neill O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 71
❖ POINTS : 257

MessageSujet: Re: NEILL + Going out tonight, changes into something red   Sam 13 Juin - 14:55


Going out tonight, changes into something red.
Neill & Minah
C'est dans ce genre de moment, qu'il se maudissait pour ses idées. C'était lui après tout, qui avait lancer cette invitation sans réfléchir. Bon, si en fait … il y avait réfléchi. Il y avait penser durant des heures, des jours, même. Mais il ne s'était pas penser capable de l'inviter un jour, pour de vrai. C'était Neill, il était comme ça. C'était tout ou rien. Parfois, il prenait son courage à deux mains et il se lançait tout simplement. C'était comme ça qu'il avait réussi à parler à sa femme pour la première fois, puis à lui demander de l'épouser. Comme ça qu'il était parvenu à inviter Minah, aussi. Mais cette tendance qu'il avait, avait ses défauts, comme celui de se mettre à se dégonfler en plein milieu, comme maintenant. Oh, il était heureux qu'elle soit là, près de lui. Trop peut-être. A un point ou il craignait très franchement de commettre l'irréparable.

Entre ses doigts, le bout de ticket cartonné était en train de souffrir le martyr. Il ne faisait que le tourner, le retourner, le plier, le torsader, le remettre en état, puis recommencer. Lorsqu'il baissa les yeux dessus, il constata que le ticket tombait déjà en lambeau et il le serra alors dans la paume de sa main. Très fort, au point où ses phalanges en devinrent blanches. Il releva les yeux pour poser son regard sur l'écran géant, où défilait des bandes annonces qui ne l'intéressait même pas. En réalité, il voulait simplement cacher son malaise du moment en regardant autre chose que ses mains, et par la même occasion, il voulait éviter de la regarder. Mais soudain...voilà qu'il sursaute, en sentant la main de la jeune femme se poser sur son avant-bras. Elle n'a sûrement même pas conscience de ce que ce contact provoque chez lui. Elle n'a sûrement aucune idée de la puissance de cette décharge électrique qui vient de lui traverser le corps tout entier. « Tout vas bien ? » lui demande t-elle alors. Et tout à coup, l’archéologue se maudit d'être un foutu livre ouvert, ou presque. Malgré ses efforts, il n'est même pas parvenu à dissimiler son malaise. Elle l'a remarquer. Neill sentit une vague de panique l'envahir à ce moment précis ; qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir lui raconter maintenant pour excuser et expliquer son attitude bizarre. Il fallait qu'il surmonte tout ça. Qu'il ré-adopte une attitude naturelle pour éviter qu'elle ne s'inquiète ou qu'elle ne le prenne pour un dingue. Il serra davantage le ticket entre ses mains, il avait perdu toute envie de voir ce fichu film maintenant, et il se tourna finalement vers elle, installée si près de lui dans son siège. Elle lui lançait un étrange regard, un regard inquiet. « Ça va, oui. Excuse moi, j'étais ailleurs. » C'était franchement pas malin, ce genre d'excuse. Comme si sa présence ne suffisait pas à éclipser le reste, il devait maintenant lui donner l'impression de s'ennuyer pour penser à autre chose, ou pire, elle allait s'imaginer qu'il pensait à Aslinn. Il fallait qu'il rectifie le tire. « Non, en fait, c'est stupide. J'étais en train de me demander si j'avais penser à éteindre le four en partant. » oui, mais alors ça. Ça ! C'était le truc le plus idiot qu'il ait pu trouver. Déjà parce que Neill et la cuisine, ce n'était pas l'amour fou. Il n'avait jamais compris le fonctionnement de ce four, ni du grille-pain d'ailleurs. Et puis surtout, pourquoi le four, avant de venir à ce rendez-vous alors qu'il avait de toute manière prévu d'inviter la jeune femme à dîner après le film. Non, vraiment, maintenant il se sentait idiot...mais au moins, son malaise s'était en partie envolé. Intérieurement, il riait de lui-même ce qui n'était pas une si mauvaise chose. « Désolé, ça me stresse ce genre de truc...mais c'est bon. Tout va bien. » Comment passer pour un idiot, un boulet même en deux leçon par Neill O'Connell ! En vente maintenant dans toutes vos librairies. Il se racla alors légèrement la gorge, et c'est presque de manière instinctive que sa main libre vint se poser sur celle de Minah qui se trouvait toujours sur son avant-bras, et lorsque sa main entra en contact avec la sienne, il se figea de nouveau. Prenant le temps de contempler ce spectacle un moment.

_________________
I have belonged to you completely.
I still do. If you want me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: NEILL + Going out tonight, changes into something red   Dim 14 Juin - 19:10


Neill & Minah

    Going out tonight, changes into something red

Minah avait depuis longtemps appris à faire attention aux sentiments des gens qui l'entouraient. Une habitude que lui avait donné Moïra. Sa grande sœur avait toujours semblé avoir besoin de son aide. Surtout parce qu'elle ne cessait de tombée amoureuse du mauvais garçon. Preuve il en était avec Ray. Même si Minah pensait qu'Eireen était peut-être la meilleure chose qui avait pu arrivé à sa sœur. Mais tout ça pour dire qu'elle avait toujours été sensible aux états d'âme des autres. Plus des siennes d'ailleurs le plus souvent. Anna -avant qu'elle ne perde la mémoire- n'avait eut de cesse de lui dire qu'elle se sacrifiait trop pour les autres. Et qu'elle devait prendre davantage le temps de prendre en compte ce qu'elle voulait vraiment, sans penser aux autres. Mais cela lui ressemblait si peu au final. Elle était ainsi, elle ne se souciait que des autres. Et là encore, elle ne peut que se rendre compte que quelque chose à changer dans l'attitude de Neill. Et avant de réfléchir davantage, elle pose sa main sur son avant-bras, détestant voir cette mine soucieuse sur son visage. Il tourna la tête vers elle, alors qu'elle n'arrivait même pas à cacher son inquiétude. « Ça va, oui. Excuse moi, j'étais ailleurs. » Elle secoue doucement la tête, il n'a pas vraiment besoin de s'excuser. Après tout, il avait lui aussi des tas de soucis en tête. Elle savait ce que c'était que d'avoir trente-six milles choses à penser. Il n'était même pas obligée de lui donner d'explication, elle pouvait le comprendre. « Non, en fait, c'est stupide. J'étais en train de me demander si j'avais penser à éteindre le four en partant. » Elle fronça les sourcils. Quelque chose sonnait étrangement faux dans son excuse. Le genre d'excuse plate que l'on donne pour ne pas avouer quelque chose. Comme de dire qu'on a poney ou piscine pour éviter un rendez-vous qu'on souhaite éviter. Qu'il refuse de lui répondre, elle pouvait l'accepter mais qu'il se cherche de fausses excuses, elle n'aimait pas ça du tout. En fait, cela l'inquiétait même. Qu'est ce qui pouvait bien se passer dans sa tête pour qu'il aille jusqu'à lui mentir. « Désolé, ça me stresse ce genre de truc...mais c'est bon. Tout va bien. » Pour le coup, elle en était presque vexée. Était-elle si casse-pied qu'il veuille éviter une conversation en donnant de fausses explications ? Pourtant, elle ne dit rien alors qu'elle sent sa main se poser sur la sienne qui est toujours sur son avant-bras. Ce contact la surprend quelques peu, faisant remonter un frisson tout le long de son bras. Faisant ressurgir tout ses sentiments du même coup. Le mensonge de Neill l'agaça alors davantage.

Elle n'était pas du genre à être susceptible. Au contraire, elle pardonnait plutôt facilement aux autres. Trop facilement suivant certains points de vue. Mais là, c'était plus fort qu'elle. Peut-être parce qu'elle espérait bien plus de sa relation avec le jeune homme. Ses attentes étaient peut-être trop forte même. Elle en détourna subitement le regard, fixant subitement l'écran, alors qu'elle se fichait pas mal de l'écran. Elle dégagea sa main, la posant sur ses jambes. « Si tu veux rentrer, je te retiendrais pas, tu sais... » Marmonna-t-elle avant de se mordiller la lèvre inférieur. Elle était peut-être en train de tout gâcher. Elle aurait du laisser couler, se contenter de profiter de cette soirée, sans se prendre la tête. Mais il fallait croire que c'était plus fort qu'elle. Elle était vexée et c'était bien la première fois qu'elle le ressentait aussi fort. Et il fallait croire qu'elle ne savait pas comment gérer ce genre d'émotion. « S'il faut que tu ailles éteindre ton four ou je ne sais quoi... » Bon là, elle le montrait peut-être avec le ton sec qu'elle venait d'employer. Et elle le regrettait instantanément. S'il se levait et partait, cela aurait été de sa faute. Elle aurait aimé avoir une télécommande pour rembobiner et revenir au moment où cette soirée était juste agréable. Mais une telle chose n'existait pas et elle ne savait plus quoi dire pour arranger les choses maintenant. Elle tenta un regard en coin vers lui. De toute façon, elle ne pouvait plus qu'attendre sa réaction.

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Neill O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 71
❖ POINTS : 257

MessageSujet: Re: NEILL + Going out tonight, changes into something red   Mar 16 Juin - 2:30


Going out tonight, changes into something red.
Neill & Minah
C'était sans doute l'excuse la plus pourrie de la Terre entière. Prétendre penser avoir oublier d'éteindre le four, c'était le genre de chose à laquelle sa mère aurait pu se mettre à penser, au beau milieu d'un repas de famille à quarante kilomètres de la famille, en bonne tête de linotte qu'elle était. Mais lui...non, ça ne collait vraiment pas. Et lorsqu'il s'en rendit compte, il était trop tard. Il avait déjà balancer sa bêtise et encore mieux, il avait continuer de s'enfoncer dedans comme un idiot en renchérissant. Maintenant que ça c'était fait...il s'attendait à se sentir mieux, mais ce fut soudainement tout le contraire. Lui avait simplement souhaiter éviter de passer pour un idiot, lui qui avait chercher une excuse pour Minah ne se mette pas à croire qu'il avait penser à sa femme ou autre chose dans le genre, c'était raté. Il sentit sa main glisser sous la sienne. Elle venait de retirer sa main, alors qu'il venait de tenter un premier geste, un contact vers elle. Neill posa aussitôt les yeux sur la main de Minah qui reposait maintenant sur ses jambes. « Si tu veux rentrer, je te retiendrais pas, tu sais... » Ses paroles étaient à peine audible, avec le son des bandes annonces qui d'ailleurs touchaient à leur son, pourtant pour lui tout était très clair : il avait merder. Merder en beauté en plus. Maintenant, elle pensait qu'il se cherchait des excuses pour la fuir, maintenant il se maudissait carrément en se disant que lui dire la vérité aurait sûrement été préférable à ça. Non il ne voulait pas la fuir, seulement, tout était si compliqué. Il l'aimait oui, mais il demeurait un homme marié et il avait un honneur qu'il ne voulait pas perdre. Il n'était du genre infidèle, et peu importe ce qu'avais fait Aslinn, avant de prendre un décision et de bouleverser sa vie il voulait les mettre les choses au clair avec celle qui était sa femme. Alors il se retenait. Il enfermait ses envie, son désir pour elle, il bridait ses sentiments et maintenant qu'elle était si proche de lui, il se rendait compte que c'était dur. « Min... » commença t-il à demi-mot, mais son début de parole fut étouffer par sa voix à elle. « S'il faut que tu ailles éteindre ton four ou je ne sais quoi... » Cette fois, il se figea carrément. Elle avait dit ça si sèchement. Ça lui brisait le cœur. Rien entre eux n'avait encore commencer, voilà déjà qu'il sentait arriver une espèce...de dispute, et c'était pour lui un signe des plus mauvais. Il se rendit compte à ce moment qu'il avait beau l'aimer plus fort que n'importe qui d'autre, il était bien loin de la connaître comme il connaissait Aslinn. Avec cette dernière, il avait toujours plus ou moins quoi éviter pour ne pas la vexer, mais avec Minah tout était bien plus compliqué. « Non...enfin. Non. » C'était pitoyable. Voilà qu'il se mettait à se perdre dans ses mots maintenant, comme s'il avait quelque chose à se reprocher. Ce qui était sûrement le cas, au vu des réactions de la jeune femme. Neill s'enfonça un peu plus dans son siège avant de soupirer. Franchement, il n'avait pas la moindre idée de quoi lui dire après ça et il craignait maintenant qu'elle ne finisse par quitter la salle de cinéma pour ne plus jamais chercher à le revoir. Comment résoudre ce qu'il venait de provoquer ? Il ne pouvait tout de même pas lui expliquer carrément la raison de son malaise passager ! Il se voyait très mal lui expliquer que se sentir si proche avait fini de réveiller en lui des choses qu'il tentait tant bien que mal de contenir depuis des mois déjà. Lui lancer au visage qu'il avait ressenti une furieuse envie de l'embrasser ? Non. Il décida alors de prendre un chemin détourné, encore. « Je suis désolée. Je dois dire que ça me fait bizarre, c'est tout. » Bon, c'était certes un bon début, mais on ne comprenais rien. Il se remit alors à triturer son ticket de cinéma en ruines avant de poursuivre. « Je suis pas sortie depuis longtemps. Encore moins avec une femme... » Mais dans quoi il s'embarquait encore ? Avec une femme ! Lui qui avait tout fait depuis le départ pour faire en sorte de faire passer pour la plus amicale des soirées, se mettait à évoquer sa « gène » de sortir avec une femme, un soir. Ce n'était pas si tout ça était un rendez-vous, un vrai rendez-vous...et pourtant, c'est bel et bien comme ça qu'il voyait la chose. Il ne pouvait clairement pas s'en empêcher. « Je veux pas partir, Minah. Je suis bien avec toi. » Là, il ne savait pas ce qu'il faisait. Est-ce qu'il marquait des points ? Est-ce qu'il s'enfonçait ou était-il simplement en train de lui faire peur avec son discours bizarre ? « Passer du temps avec toi c'est ce que je voulais, je cherche pas à m'échapper au contraire...je suis désolé j'ai été maladroit. »

_________________
I have belonged to you completely.
I still do. If you want me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: NEILL + Going out tonight, changes into something red   Jeu 25 Juin - 0:45


Neill & Minah

    Going out tonight, changes into something red

Minah était tout simplement en train de faire une crise de jalousie. De jouer la susceptible. Et c'était tellement loin de ses réactions habituels. Elle se reconnaissait à peine elle-même. A croire qu'avec lui, elle ne contrôlait plus rien. Que ses sentiments étaient tout simple décuplés. Elle ne savait même pas comment se retenir. Et au vu de sa mine, elle aurait du se mordre la langue avant de l'ouvrir. Elle n'oses même pas tourner le regard vers lui, n'ayant plus qu'une crainte, qu'il se lève et s'en aille tout simplement. « Non...enfin. Non. » Le soulagement l'envahit peu à peu. Il ne part, elle ne la pas fait fuir. Mais elle ne tourne toujours pas la tête vers lui. Sûrement trop honteuse de sa réaction. Et puis elle ne sait toujours pas pourquoi il lui a sortit cette excuse bidon. « Je suis désolée. Je dois dire que ça me fait bizarre, c'est tout. » Sur ce coup là, elle fronce les sourcils et sans réfléchir, elle tourne la tête vers lui. Mon dieu, elle a dû faire quelque chose. Il a du se rendre compte des sentiments qu'elle nourrissait à son égard et ne sait plus comment agir avec elle. Le connaissant, il était trop gentil pour l'envoyer bouler dans les règles et maintenant, elle le mettait dans une position inconfortable. Toute couleur semblait avoir déserté le visage de la jeune femme. S'il y avait une baguette magique pour la faire disparaître subitement, elle la prendrait tout de suite. « Je suis pas sortie depuis longtemps. Encore moins avec une femme... » Elle cligna plusieurs fois des yeux. Comme si c'était le temps que l'information n'atteigne les brumes de son cerveau. Donc non, ce n'était pas elle, c'était la situation qui lui paraissait étrange. Mais eu lieu de s'en inquiéter, le seul mot qui s'imprima en lettre rouge dans son cerveau ce fut le mot femme. Elle avait beau avoir 24 ans, il était rarement qu'on la nomme ainsi. Dans beaucoup d'esprit, elle restait une jeune fille. A vraie dire, son visage de femme-enfant n'aidait pas. Et encore si elle avait une garde-robe plus femme, les choses changeraient, mais elle avait toujours l'impression d'être vulgaire dans ses moments là. Mais que lui -surtout lui- la qualifie de femme, semblait être le plus beau compliment du monde. Son cœur c'était même accéléré. Et elle se détesta instantanément de ressentir ce qu'elle ressentait à cet instant. Elle continuait d'espérer et c'était juste le meilleur moyen de se faire du mal. « Je veux pas partir, Minah. Je suis bien avec toi. » Un sourire idiot fit son apparition sur le visage de la jeune femme. Même si ce n'était que comme une amie, elle était heureuse de savoir qu'il aimait être avec elle. C'était le plus beau des cadeaux. « Passer du temps avec toi c'est ce que je voulais, je cherche pas à m'échapper au contraire...je suis désolé j'ai été maladroit. » C'était plutôt elle la maladroite dans l'histoire...

Elle alla finalement poser sa main sur la sienne, celle qu'elle a fuit quelques instants plus tôt. Elle avait suivi son impulsion. Et peut-être qu'elle allait ainsi stopper les souffrances de ce pauvre ticket de cinéma. « Moi aussi je suis bien avec toi. J'avais envie de passer cette soirée avec toi. Sûrement pour ça que je me suis énervée de cette manière. » Son regard quitte finalement leurs mains, la sienne ne lachant celle de Neill. Puis, elle se permet alors de tenter de capter son regard. « Je suis désolée. J'avais pas à me vexer comme ça. Pardonnes-moi. » Non, elle n'en avait absolument pas le droit. Et elle devait s'en souvenir pour survivre à cette soirée. Pour ne pas avoir à se coucher ce soir en étant déçue de ne pas avoir vécue tout ce qu'elle voulait. Elle était son amie et c'était tout. Les dernières lumières de la salle s'éteigne alors, annonçant le début du film. Pourtant, elle n'arrive toujours pas à détacher son regard du sien. Et sa main se crispe un peu autour de la sienne. Une petite voix de cesse de lui dire qu'elle devrait tourner la tête, se concentrer sur l'écran. Mais comment regarder des super-héros imaginaire quand il lui semblait qu'elle avait le plus extra-ordinaire des hommes à côté d'elle ?

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Neill O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 71
❖ POINTS : 257

MessageSujet: Re: NEILL + Going out tonight, changes into something red   Lun 20 Juil - 17:51


Going out tonight, changes into something red.
Neill & Minah
Quel idiot tu fais, Neill. A quoi tu pensais, avec tes histoires de four à la noix ? Tu la comprends, sa réaction, dans d'autres circonstances tu aurais pu le prendre mal, toi aussi. Tu y aurais sûrement vu une tentative d'échapper à quelque chose...et c'est pile ce qu'elle vient de voir, là maintenant. Une manœuvre tridimensionnelle  (.-.) pour prendre la fuite. Et tu le regrettes amèrement, parce que tu n'as aucune envie de fuir Minah, non, c'est tout le contraire. Tu ressens l'envie de passer du temps en sa compagnie, tu aimerais pouvoir le faire plus souvent, tu aimerais pouvoir être à ses côtés avec plus de liberté...parfois, finalement tu aimerais être juste un Neill totalement célibataire et tu te maudis de penser un truc pareil. Mais tu tentes de lui faire comprendre que tu ne pensais pas a mal … finalement, tu as dis ça pour éviter une discussion plus gênante. Voilà dans quoi tu t'embarques, quand tu commences à baratiner. Tes mots sont maladroits, du moins tu en as l'impression. Tu cherches quoi dire, tu réfléchis et tu parles en même temps et tu as la désagréable sensation que ton discours est totalement chaotique finalement. Pourtant...a un moment, elle se met à sourire. Un petit sourire qui t'amuse, qui te fais sourire a ton tour alors que tu termines avec ce que tu as à dire.

Sa main se repose sur la tienne...et tu pourrais presque pousser un gros soupire, pas du tout discret de soulagement. Tout a coup, tu as l'impression de te sentir plus léger, de respirer plus librement, comme si elle venait de retirer un poids qui pesait sur ta poitrine. « Moi aussi je suis bien avec toi. J'avais envie de passer cette soirée avec toi. Sûrement pour ça que je me suis énervée de cette manière. » C'est flatteur ça...et plutôt encourageant...non, attends. Encourageant pour quoi ? Dans quoi est-ce que tu pars, O'Connell ? Soirée amicale on a dit. Amicale, tu veux la définition ou ça va aller ? Qui est inspiré par l'amitié ; qui est empreint d'amitié … tu vois. Amitié. Ça aussi faut l'expliquer ? Sentiment d'affection entre deux personnes … bon ok, tu nous aide pas du tout là, petit Larousse. Reprenons. « Je suis désolée. J'avais pas à me vexer comme ça. Pardonnes-moi. » L'excuser ? La pardonner ? Mais enfin, l'idiot dans l'histoire c'est toi, pas elle. C'est toi le crétin qui fais genre il sait allumer ET éteindre un four. La vérité, c'est que si t'avais pris le risque d'y toucher, tu serais sans doute SDF à l'heure qu'il est. « C'est pas à toi de t'excuser, enfin. » Et tu te rends comptes que tu parles bien trop fort, quand le film commence et que tu entends un « chuuuuuuut » derrière toi. Ça cherche la bagarre quoi. « C'est entièrement ma faute .. je suis pas délicat. » Oui, non, là t'as juste été un gros boulet, on dirait Ai...non lui on sait pas qui c'est. Erreur 404. « Je veux juste que tu passes une bonne soirée. Et j'avoue qu'en ce moment, je suis perdue quand tu es là... » Vas y, Neill, met les pieds dans le plat. Si ce n'est pas déjà fais. Parce que là, tu sais si tu vas pas au bout de ta pensée, tu risques encore de la vexer la demoiselle. Pas sur qu'elle te pardonne deux fois en deux minutes. Mais qu'est-ce que tu peux lui dire ? Tu peux pas tout lui avouer … si ? Il serait peut-être temps. Même si ça va lui paraître idiot, même si c'est prendre le risque de la voir fuir loin de toi … tu le vois bien que ça te dévores de l'intérieur. Tu le sens bien que tu as besoin d'extérioriser. Alors tu bouges la main, tu attrapes la sienne et tu la sers dans la tienne. Tu prends l'audace d'entrelacer tes doigts aux siens, comme si c'était tout à fait naturel et tu souffles. C'est franchement pas le bon moment quoi, on fait mieux qu'un cinéma et une musique bien trop forte. On fait bien mieux et pourtant … « Je sais pas ce qui se passe avec toi … Minah. Tu me … tu me … j'arrive pas à m'empêcher d'avoir envie d'être prêt de toi... » Tout ça, pour ça. La suite au prochain épisode.

_________________
I have belonged to you completely.
I still do. If you want me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: NEILL + Going out tonight, changes into something red   Mar 21 Juil - 20:04


Neill & Minah

    Going out tonight, changes into something red

Du coin de l’œil, il lui semble voir les avengers évoluer dans un terrain enneigée. Mais elle ne tourne toujours pas le regard vers l'écran. Non, elle est toujours captivée par Neill, ne le lâchant pas des yeux. Elle a honte de son comportement, elle doit bien l'avouer. Après tout, qui était-elle pour se montrer aussi susceptible. Elle n'était personne. Il fallait qu'elle se le fasse entrer dans le crane. « C'est pas à toi de t'excuser, enfin. » Elle le pense pourtant. Mais la véhémence avec laquelle il dit cette phrase la fait sourire, alors qu'un rabat-joie les intime au silence derrière. Elle ne lui accorde même pas un regard, continuant à se concentrer sur Neill. Au moins, il ne lui en veut pas, et cette constatation enlève déjà un poids de son cœur. Elle n'aimait pas n'être que son amie, mais elle s'en contentait puisque c'était la seule place disponible. Mais elle aurait encore moins aimé devenir la fille qu'il ne voulait plus voir parce qu'elle ne savait pas contrôlée ses émotions. « C'est entièrement ma faute .. je suis pas délicat. » Elle secoua doucement la tête, faisant virevolter quelques boucles rousses au passage. « Non, c'est moi. Je me savais même pas aussi susceptible. » Elle ne l'était pas du tout en vérité. Elle avait tendance à accepter beaucoup trop de choses des autres et à pardonner bien trop facilement. Il fallait souvent qu'Anna ou Rachel la défende parce qu'elle n'était pas capable de le faire. Mais Neill semblait réveillé des traits de caractère chez elle qu'elle ne connaissait même pas. Dont elle ne soupçonnait même pas l'existence. Il avait beaucoup trop de pouvoir sur elle, et il ne le savait même pas. Elle même ne découvrait que maintenant la profondeur de ce pouvoir. « Je veux juste que tu passes une bonne soirée. Et j'avoue qu'en ce moment, je suis perdue quand tu es là... » Elle fronça les sourcils. Deux phrases qui se contredisaient l'une après l'autre. Minah ne comprenait plus trop. Une petite voix tentait de lui souffler qu'il devait ressentir les même chose qu'elle, puisqu'elle aussi avait souvent l'impression d'être perdu. Mais c'était cette petite voix qui lui soufflait trop d'espoir, au risque qu'elle souffre après. Elle retient son souffle quand elle sent la main de Neill bougé pour mieux tenir la sienne. Et son cœur perd tout contrôle sur le rythmes de ses battements quand elle le voit entrelacés ses doigts au sien. Ses yeux n'arrivent même plus à se détacher de cette vision. Si elle avait déjà rêvée de ça -dans les moments où elle ne s'en empêchait pas- elle ne l'avait pas du tout vu venir. C'était une façon assez intime de tenir la main à quelqu'un, elle avait douloureusement conscience à cet instant. Elle relève finalement le regard vers lui, alors qu'elle entend des explosions en direction de l'écran qui font écho aux battements de son cœur de plus en plus frénétiques. Elle chercher à lire quelque chose dans son regard, mais dans la pénombre de la salle, elle ne voit pas grand chose. Mais ses paroles l'atteignent tout de même. Et de plein fouet. « Je sais pas ce qui se passe avec toi … Minah. Tu me … tu me … j'arrive pas à m'empêcher d'avoir envie d'être prêt de toi... » N'était-ce pas exactement ce qu'elle ressentait ? Cette envie de toujours le voir. De le chercher du regard partout. Ce besoin de toujours retardée le moment de son départ quand elle est avec lui. « Neill... » Murmure-t-elle alors, la bouche entrouverte.

Elle avait l'impression à cet instant précis, de vivre un petit moment de paradis. L'un de ses moments qui surpassent tout les autres. Le temps semblait se suspendre pour elle. Les sons autour d'eaux disparaître. Et son cerveau semblait être passé aux abonnés absents en envoyant qu'un seul et même message, embrasses-le. Elle avait si souvent regardé ses lèvres avec cette envie. Et maintenant, elle est juste incapable de se retenir. Elle se penche vers lui, ses doigts se resserrant autour des siens. Puis ses lèvres se posent avec douceur sur les siennes. C'est un baiser chaste, il faut le reconnaître. Mais emplie de douceur et surtout d'amour. Pourtant, quand elle sent qu'elle voudrait prolonger ce baiser, lui donner une autre profondeur, elle s'arrête et se recule. « Je suis désolée. J'aurais pas du faire ça. » Une main se porte à ses lèvres, mais elle ne se résout pas à démêler l'autre de la main de Neill. Pourtant, elle sait qu'elle ne devrait pas faire ça. Il est marié bon sang ! Elle n'est pas ce genre de femme. Et elle sait qu'il n'est pas non plus ce genre d'homme non plus. Pourtant, elle n'a qu'une envie à cet instant, une rêverie, qu'il l'embrasse à son tour.

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Neill O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 71
❖ POINTS : 257

MessageSujet: Re: NEILL + Going out tonight, changes into something red   Dim 9 Aoû - 23:51


Going out tonight, changes into something red.
Neill & Minah
Il aurait sûrement fallu que tu te taises. Non, en fait il aurait fallu que tu te taises, c'était certain. Allo, Neill … tu es toujours un homme marié, un homme dont l'épouse est actuellement dans le coma, dans un lit d'hôpital et ce depuis une année maintenant. Tu ne peux pas te permettre de laisser ton cœur parler. Tu as trente ans, mon vieux, tu commences à prendre de la bouteille, t'es plus un ado qui se laisse guider par ses envies. Tu sais choisir de te servir de ta tête quand il le faut...et là, clairement tu sens bien que c'est ce qu'il faudrait que tu fasses. Reprendre cette soirée en main ne serait sans doute pas une mauvaise idée, recentrer les choses. Tu pourrais par exemple songer à enfin regarder ce qui se passe du côté de l'écran, c'est un peu pour ça que tu es là à la base. Pour voir le film. Alors pourquoi diable subitement te mets tu à parler cent fois trop ? A faire des aveux plus ou moins gênants … ? D'où est-ce qu'il sort ce foutu besoin de lui avouer les choses ? Oh, tu n'es pas clair. Non. De toute façon, les choses sont très confuses dans ta tête. Tu aimes Minah. Ca oui, tu le sais. Tu n'en doutes pas une seconde et tu aimerais simplement pouvoir dire que c'est tout ce qui importe. Oui mais tu n'es pas seul, vous n'êtes pas seuls. Tu as bien conscience qu'il te faut inclure Aslinn à l'équation et que tout ça donne finalement un calcul des plus complexe. Et t'as pas fait math sup' ! Tu détestes ça, les maths. Sans doute pour ça que tu prends ce terrible raccourci.

Tu finis par souffler légèrement. Tu es presque soulagé. Mais maintenant tu es anxieux, aussi. Tu ne peux plus faire marche arrière … c'est le moment que tu redoutais, celui dont tu as rêver. Sa réaction, tu l'attends avec appréhension et tu te prépares mentalement à te faire jeter comme la vieille carpette usagée et d'occasion que tu es. « Neill... »  Voilà. Ton prénom murmuré d'une bien étrange façon, c'est le début de la fin. Tu le sens. Tu le pressens. Il paraît que tu as un don pour sentir les choses … quand tu le sens mal, c'est toujours mauvais signe. Alors sérieux, prépare tes joues à la baffe qui va suivre mon pote, et surtout prépare ton cœur à être brisé. Pourvu qu'elle fasse ça vite. Crac. Mais non … les secondes s'écoulent aussi lentement que des heures. Tes yeux restent fixés sur vos mains toujours liées. Pourquoi n'a t-elle pas retirer sa main, d'ailleurs ? Tu cogites beaucoup trop … tellement que tu ne remarques pas son mouvement. Elle se penche, et lorsque tu réagis, tournant légèrement la tête vers elle … il est trop tard pour comprendre. Ses lèvres viennent se poser sur les tiennes. Tu ne réagis pas. Tu ne contentes de rester là, figé comme un idiot dans la pénombre de la salle, les yeux grands ouverts. C'est un doux baiser, un peu timide … et pourtant, tu pourrais jurer qu'aucun baiser ne t'as jamais fais cet effet là. Tu finis par réagir, par fermer les yeux, mais sans doute bien trop tard. Réaction bien trop lente … lorsque tu veux enfin te mettre à lui répondre, à lui rendre son baiser, à prendre part activement à cet échange, elle s'éloigne. Tu es frustré. C'est peu dire, mais tu ne dis rien. Tu laisses tes paupières s'ouvrir doucement, et aussitôt tes yeux reviennent se fixer sur elle. Elle vient de t'embrasser. Tu le réalises peu à peu. Ton intuition était totalement erronée … ou alors, elle a une bien étrange façon de te rejeter. « Je suis désolée. J'aurais pas du faire ça. »  Tu plisses les yeux alors qu'elle pose ses doigts sur ses lèvres … voilà qu'elle s'excuse maintenant et tu ne sais pas quoi dire, ni même comment réagir. Tu l'as attendu si longtemps, ce baiser. Et voilà qu'elle te l'offre...ce soir. Tu n'y étais absolument préparer et tu te rends compte que ça contribue à rendre les choses encore plus belles. Tu ne veux pas l'entendre s'excuser, oh non. « Minah... » Tu tends ta main libre pour saisir la sienne, celle qui cache ses lèvres. Tu aimerais bien trouver les mots là, tu aimerais aussi que ta gorge te laisse enfin le champ libre pour t'exprimer...tu es trop sentimental, garçon. Alors finalement à défaut de parler, tu finis par te pencher à ton tour, tes lèvres viennent directement trouver les siennes … tu viens le chercher, ce baiser dont tu n'as pas pu totalement profiter. Il est bien moins timide que le sien, légèrement plus appuyé. Il attends depuis tellement ce baiser, elle patiente depuis un si long moment, cette envie. Tu veux y mettre tellement de sentiments, d'amour … que tu crains même un moment de te montrer trop passionné. Tu n'y peux rien cela dit. Tu l'embrasses et ton cœur s'emballe, il tambourine dans ta poitrine et tu peux presque l'entendre. Ce contact … ta main dans la sienne, tes lèvres sur les siennes, ça t’électrise. Ça pourrait te rendre fou … ça te rend fou. Fou d'amour, fou de désir. Ça te fait oublier le reste...il n'y a plus qu'elle. Rien qu'elle. Juste elle. Et c'est tout ce que tu veux, tout ce que tu désires et espères pour le moment. Elle.

_________________
I have belonged to you completely.
I still do. If you want me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: NEILL + Going out tonight, changes into something red   Lun 10 Aoû - 20:05


Neill & Minah

    Going out tonight, changes into something red

Une folie. Une véritable folie. Minah n'avait tout simplement réfléchie. C'était même à se demander si elle avait encore un cerveau en état de fonctionnement. C'était pourtant simple, on n'embrasse pas un homme marié ! C'était une règle de moral pourtant élémentaire. Il fallait vraiment croire qu'elle ne maîtrisait pas. La preuve, bien qu'une de ses mains soit sur sa bouche, l'autre ne lâchait pas la main de Neill. Alors qu'honnêtement, elle aurait la retirer. Ne serait-ce que pour ne pas avoir à subir la douleur que ce soit lui qui le fasse. Pourtant elle n'arrivait pas vraiment à regretter. Après tout, elle avait tant rêvé de l'embrasser. Bien que dans ses rêves, il lui rendait ses baisers. Là, il n'avait même pas bouger. Une part d'elle tentait de la consoler en lui disant qu'au moins, il ne l'avait pas repoussé. Mais s'il le faisait maintenant, ça ne changeait rien. D'ailleurs, elle fini par s'excuser. Elle est conscience qu'elle n'aurait pas du. Terriblement conscience. Et il ne manquerait plus que quelqu'une les ait vu, et reconnu. Une salle obscure ne suffit pas toujours. Son humiliation ne serait alors que jusqu'entre eux d'eux mais avec toute la ville. Elle imaginait déjà, on la pointerait du doigt comme étant la fille qui avait tenté de voler un homme à sa femme dans le coma. Mais elle savait que si Neill répondait à ses sentiments, elle s'en moquerait pas mal des ragots ou de ce qui pourrait se dire sur son dos. Mais si c'était le cas, elle aurait surtout un rappel régulier de cette douleur sourde qui allait s'installer dans son cœur. Mais il se sert à rien de faire des suppositions pour le moment, il valait mieux se concentrer sur ce qui se passait, en évitant d'espérer ou d'être trop défaitiste.

« Minah... » Elle déglutit difficilement, alors qu'il attrape sa main. Celle qui cachait du bout des doigts les lèvres de la jeune femme. Elle n'arrive même pas à émettre une pensée cohérente. Elle ne sait pas à quoi s'attendre. Elle ne s'attend plus à rien. Et finalement, à sa grande surprise, il se penche alors vers elle.

Elle venait elle-même de l'embrasser, elle devrait donc savoir ce qu'elle s’apprête à ressentir. Pourtant, il semble que non. Elle est alors prise de vertige, alors que son cœur tambourine contre sa cage thoracique. Ce baiser la chamboule, la met à terre. Comme si une énorme vague s'était écrasée sur elle, l'emportant loin sur la plage. C'est automatiquement qu'elle lui rend son baiser, en y mettant une nouvelle fois tout ses sentiments, mais sans hésitation ou timidité. Ses mains serrent davantage les siennes. Elle vivait un rêve éveillée, tout simplement. Elle avait presque la sensation de flotter. Comme si elle était Jasmine accompagnée de son Aladin sur le tapis volant. Et c'est pratiquement naturellement que ce baiser devient plus pressant, plus passionnée. Minah en oubliait tout autour d'elle. Elle ne voyait plus la salle de cinéma, n'entendait plus le son du film dont ils n'avaient toujours pas vu une seconde. De toute façon, il a déjà été plus important que tout, alors maintenant... Pourtant la réalité se rappelle vite -trop vite- à eux. Un coup donner dans le fauteuil, un raclement de gorge. Et voilà qu'ils se séparent doucement, à contrecœur. Du moins, c'est le cas pour la jeune femme. Elle ne voudrait pas mettre fin à ce moment. Pourtant, elle a déjà du mal à reprendre son souffle. Mais elle était prête à tomber dans les pommes si c'était pour embrasse Neill. « Vous pourriez mieux vous tenir quand même. Il y a des enfants dans cette salle. » Apparemment, ils avaient fâchés le type derrière eux. Mais de là à ce qu'ils choquent des enfants c'était quand même exagérer. Mais Minah se retrouvaient quand même aussi rouge qu'une tomate. Et sans savoir quoi dire. En réalité, elle aurait bien été incapable de parler. Elle avait bien du mal à redescendre sur terre, comme en attestait son sourire, un peu béat. Mais l'intervention de leur voisin la força à se réinstaller dans son siège, bien que ses mains tiennent toujours celles de Neill.

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Neill O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 71
❖ POINTS : 257

MessageSujet: Re: NEILL + Going out tonight, changes into something red   Mer 26 Aoû - 15:20


Going out tonight, changes into something red.
Neill & Minah
C'est fou, tout ce qu'il te fait ressentir ce baiser. Lorsqu'elle te le rends, tu as l'impression de quitter le sol, ton siège, le cinéma, la Terre. Tu sens ses doigts se resserrer autour des tiens, tu ressens chacun des sentiments, chacune des émotions qu'elle met dans ce baiser et te voilà littéralement foudroyé. C'est puissant, si puissant que tu oublies tout le reste en un petit instant. Tu t'abandonnes à elle, comme s'il n'y avait plus qu'elle, comme si elle était la seule, l'unique. D'ailleurs, c'est sans doute ce qu'elle est pour toi … celle qu'il te faut. Ta moitié. Celle qui te complète et te fais te sentir plus vivant et entier que jamais auparavant. Tu savoures chaque seconde, tu aimerais que ça dure, que ça s'éternise … encore, encore et encore.

Oui mais voilà, les bonnes choses ne durent jamais. Le monde, si cruel et pesant fini toujours par se rappeler à toi, de la pire des façons qui soient parfois. Cette fois, c'est sous la forme d'un coup que tu ressens dans ton siège que la réalité choisi te venir vous faire un petit coucou. Tes paupières s'ouvrent et lentement tu recules, tu t'éloignes de Minah. Tu reprends tout doucement tes esprits, tu te reconnectes à la réalité alors le cinéma semble réapparaître progressivement dans ton champ de vision tout autour de la jeune femme que tu continues de fixer. « Vous pourriez mieux vous tenir quand même. Il y a des enfants dans cette salle. » Une voix masculine. Tu tournes aussitôt la tête vers un homme qui vous regardes fixement, les sourcils froncés. Des enfants … et alors ? Honnêtement, ce n'était qu'un baiser après tout. Il doit y avoir les même dans les contes de fée, ou dans les films comme celui qui défile actuellement sur l'écran. Pour autant tu ne dis rien, tu te contentes de faire savoir que tu t'en fou et qu'il t'agace avec un lourd soupire avant de reposer les yeux  sur Willeminah qui reprends sa place. Tu te décides alors à en faire de même. Vos mains toujours l'une dans l'autre, tu poses enfin le regard sur l'écran pour tenter de suivre le film auquel tu ne comprends finalement absolument rien. Qu'est-ce tu fais maintenant ? Qu'est-ce que tu dis ? Tu vas rester comme ça pendant les deux prochaines heures à attendre en fixant cet écran ? Non en réalité, tu n'as qu'une envie ; te lever en l’entraînant avec toi, quitter cette fichue salle de cinéma et au diable ce film dont finalement tu n'as plus rien à faire. Oui, tu pourrais faire ça. L'emmener là où personne ne viendra vous troubler pour simplement profiter de sa présence à tes côtés … et pourtant, tu sais bien que tu ne peux pas. Non Neill, tu en as déjà bien trop fait ce soir et maintenant que ton cerveau semble avoir reboot, tes souvenirs viennent se rappeler à toi comme des milliers d'aiguilles qui te transperceraient le cœur. Voilà qu'en cet instant, tu prends conscience que tu vas devoir faire un choix … un choix qui va sans doute changer ta vie entière. Laisser Minah derrière toi, parce que finalement tu es un homme marié et rangé … ou tout envoyer en l'air, briser cette union et être franc et tranchant avec Aslinn, chambouler ton existence, tenter de recommencer à zéro avec la femme que tu es certain d'aimer plus que de raison.

Tu exerces une légère pression sur la main de la jeune femme. Ce n'est même pas volontaire. Ton esprit travaille et tu as comme le besoin de sentir que tu ne rêves pas, qu'elle est bel et bien là à côté de toi et que ce baiser était réel. Finalement, tu finis par pencher la tête sur le côté pour t'approcher légèrement d'elle. « Tu y tiens … à ce film ? » Non Neill, franchement tu n'es pas raisonnable. On dirait qu'un gamin qui cède à ses caprices et pourtant, dieu que c'est bon, oh que ça te fait du bien au cœur. « On peut aller manger maintenant, si tu préfères... »

_________________
I have belonged to you completely.
I still do. If you want me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: NEILL + Going out tonight, changes into something red   Jeu 27 Aoû - 21:46


Neill & Minah

    Going out tonight, changes into something red

C'était un rêve. Un beau rêve, doux et tellement plaisant. Minah aurait tellement aimé qu'il dure longtemps. Très longtemps. Mais malheureusement, tout le rêves ont une fin. Et elle atterri brutalement. Quittant un nuage qu'elle aurait aimé ne jamais quitté. Mais la réalité fait mal à côté. Elle ne sait d'ailleurs plus quoi dire, alors qu'elle se renfonce dans son siège. Elle serre toujours la main de Neill, incapable de la lâcher. Mais même le torse puissant de Thor n'arrive pas à lui faire penser à autre chose qu'à ce qui vient de se passer. Ça signifiait quoi pour eux tout ça ? Après tout il restait un homme marié. A une femme qui est dans le coma qui plus est. Ce qui était sûrement pire niveau moralité. Mais Minah ne savait même pas si elle serait capable de faire machine arrière. De passer au dessus de tout ça. Sans doute pas. Comment pouvait-on oublier le paradis quand on l'a vu ? Il lui semblait que c'était impossible. Elle fixe l'écran géant sans même le voir. Elle entend le film sans même écouter. Elle est juste sensible à Neill. Comme si son corps se tendait au moindre de ses mouvements. Elle se retient de le regarder, gardant sa tête bien droite. Mais finalement, elle la tourne, quand elle sent une légère pression de sa part. Il penche la tête vers elle et juste ce mouvement faire renaître des papillons dans son estomac. « Tu y tiens … à ce film ? » Ce film ? A part qu'elle reconnaît les personnages des films précédents, elle ne sait même pas ce qui s'y passe. « On peut aller manger maintenant, si tu préfères... » Voilà une proposition qu'elle ne peut même pas refuser. Ils devaient leur rester au moins une heure et demi de film. Si ce n'était pas plus. Elle lui fait un sourire radieux. « Je préfères. » Lui tenant toujours la main, elle attrape ses affaires de la seule qui est libre, avant de se lever. Le râleur derrière eux râle de nouveau, mais il l'ignore totalement. Elle laisse Neill la guider dans la salle sombre, refusant de lâcher sa main, jusqu'à ce qu'ils soient dehors.

La lumière des lampadaires est presque aveuglante après la salle sombre. Minah en plisse les yeux, puis son regard se reporte sur Neill. Et tout le reste repart en deuxième position. Instinctivement, elle serre encore davantage sa main. Mais elle est incapable de retrouver la parole. Maintenant qu'ils ne sont plus dans la salle de cinéma, il lui semble que ce qui s'y est passé en paraît encore plus réel. Et la peur s'empare également d'elle. Elle s'attend au moment où il balancer le sujet de son mariage sur le tapis. Où il va lui dire que ce n'est pas possible entre eux. Où elle va juste se retrouver bredouille. Elle se racle la gorge et reprend la parole d'une voix basse. « Tu veux aller manger où ? » Elle, elle s'en fiche pas mal. Tant qu'il ne la jette pas subitement.

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle...
Contenu sponsorisé
et voici mon histoire !


MessageSujet: Re: NEILL + Going out tonight, changes into something red   

Revenir en haut Aller en bas
 

NEILL + Going out tonight, changes into something red

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Après O'Neill, Jackson s'invite à SGU.
» How do you rate President Obama's speech tonight?
» Dossier de Jack O'Neill
» tonight, we are young [04/04/12 à 14h21]
» In The Air tonight [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Please Read Carefully :: 
Stairway
 :: Baile Valley :: Stair Mall
-