AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Let me love you, I know you trouble, don't be afraid, oh I can help - Liana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Je m'appelle...
Liam O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 209
❖ POINTS : 290

MessageSujet: Let me love you, I know you trouble, don't be afraid, oh I can help - Liana   Sam 25 Juil - 16:43

Let me love you, I know you trouble,
don't be afraid, oh I can help

Anna & Liam
L'horloge de la cuisine résonnait dans l'appartement. La trotteuse parcourant son chemin semblait, comme chaque minute qui pouvait s'écouler, ne pas être dérangée dans sa course. Le seul dérangement, c'était celui qu'elle provoquait et qui empêchait Liam de trouver le sommeil. En effet, depuis qu'Anna est revenue chez eux, il avait préféré prendre le canapé pour dormir la nuit et laisser la chambre à Anna pour qu'elle puisse prendre le temps de reprendre ses marques. Retrouver ses habitudes, se réhabituer à vivre à deux, à apprendre à connaître Liam aussi... Il était vrai que ça avait été un pari risqué que de demander à Anna de revenir vivre avec lui dès leur première rencontre - ou du moins la deuxième première, celle dont la Anna de maintenant se souvenait. Mais il ne voyait pas laisser Anna vivre chez ses parents, alors qu'il savait que ces derniers, et surtout sa belle mère, faisaient tout pour qu'Anna ne se souvienne en rien de son ancienne vie. Non, il était hors de question. Il n'avait jamais réellement tenu tête à ses beaux-parents, mais là était le temps de le faire. Il n'accepterait pas de perdre Anna, de la voir s'éloigner de lui plus qu'elle ne pouvait le faire, sans le faire exprès bien sur, depuis qu'il était rentré et qu'elle était sortie de l'hôpital. Car malgré qu'il était toujours optimiste sur le fait qu'elle finirait un jour par retrouver sa mémoire, ça lui faisait quand même mal de voir sa femme être aussi distante avec lui. Surtout que ce n'était pas le cas, lorsque Liam rentrait d'une période aussi longue loin de la maison. Alors que là... Ce n'était en aucun cas sa faute à elle, non absolument pas, elle ne pouvait pas être proche d'un homme qu'elle ne connaissait pas, c'était plus que compréhensible. Et puis elle faisait des efforts, elle tentait d'en apprendre plus sur lui, sur leur vie. Liam passait des heures assis à côté d'elle sur le canapé à lui raconter des histoires de leur vie à deux dans les moindres détails. Mais être avec elle, naturellement, sans s'arrêter sur les moindres détails de ce qu'il disait, faisait, pour être sûr de ne pas offenser ou offusquer Anna, tout ça lui manquait. L'embrasser, la prendre sur ses genoux, attraper sa main dans la sienne lors des longues balades au bord de mer... Tout ça lui manquait aussi.
Ne retenant pas le bâillement qui tentait de s'échapper, Liam finit par se lever du canapé pour aller se servir un verre d'eau dans la cuisine. Il n'avait pas réellement soif, mais au moins ça aurait le don de l'apaiser pendant quelques minutes. Depuis qu'il était rentré, il faisait ce genre de rêves affreux, des cauchemars même, dans lesquels Anna partait de chez eux en pleine nuit, lui laissant un mot comme quoi elle ne voulait pas vivre avec lui, qu'elle ne voulait pas de cette vie qu'avait l'ancienne Anna, comme elle l'appelait, comme si elle parlait d'une autre personne. Et il passait pour le coup la moitié de ses nuits éveillé. Chose plutôt étrange pour lui, qui avait toujours eu un plutôt bon sommeil. Il savait qu'Anna aussi avait quelques nuits agitées, il pouvait l'entendre bouger sans arrêt depuis le salon. Pour elle, c'était compréhensible. Elle avait subi un gros traumatisme, et elle avait toujours une de ses jambes dans le plâtre, chose qui n'était vraiment pas pratique pour se mettre à l'aise. Liam finit par carrément se passer de l'eau sur le visage. Penser à tout ça ne l'aiderait pas à se rendormir de suite, c'était sur. Traversant de nouveau l'appartement, il arriva devant la porte de chambre qui était entre ouverte. De l'encadrement, il pouvait voir Anna, le visage presque paisible, dormir. Elle était tellement belle que Liam ne put s'empêcher d'avoir un petit sourire, attendri. Dès qu'il la voyait, il se rappelait à quel point il avait été chanceux d'épouser une femme aussi belle, intelligente, gentille, qu'elle. Ce n'était pas tous les jours qu'on pouvait avoir cette chance, et Liam avait su la saisir. Alors il s'adossa à l'encadrement de porte, rentrant légèrement dans la chambre silencieusement, afin de regarder Anna le temps qu'il faudrait pour qu'il se sente soulager de voir qu'elle restait, qu'elle ne partait pas en courant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Anna Joyce-O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 299
❖ POINTS : 365

MessageSujet: Re: Let me love you, I know you trouble, don't be afraid, oh I can help - Liana   Dim 26 Juil - 22:55

Let me love you, I know you trouble,
don't be afraid, oh I can help.
Liam & Anna
Apprivoiser cette nouvelle vie n’était forcément une chose aisée. Surtout dans cet appartement qui était plein de souvenirs que je n’avais plus. J’espérais sans cesse que le moindre petit détail pourrait me ramener la mémoire – et je savais, même si il essayait de ne pas le montrer, que c’était exactement la même chose pour Liam. Pourtant nous avions beau parler pendant des heures et des heures, j’avais beau regarder des photos, ou voir des vieux films de vacances. Rien n’y faisait, je restais toujours cette foutue page blanche. J’avais peur que Liam ne revoit jamais sa femme et ça me faisait franchement mal au cœur, il fallait être aveugle pour ne pas remarquer à quel point il tenait à elle.

Vivre dans cet appartement et ces photos m’avait encore plus donné l’impression de ne pas me connaître, lorsque je me regardais dans le miroir j’avais l’impression de voir une foutue étrangère. Il était temps que je reprenne le contrôle de ma vie et j’avais décidée que cela commencerait par l’image que je renvoyais. J’avais regardé quelques vidéos sur mon ordinateur – visiblement Liam n’était pas très friand de technologie - comment se couper les cheveux soit même mais la tâche m’avait parut compliquée. Aussi j’étais sortie hier soir m’acheter une couleur afin de m’éclaircir les cheveux – c’était décidée j’allais devenir blonde ! Hier soir après avoir dit bonne nuit à Liam – d’ailleurs j’avais mauvaise conscience de l’empêcher de dormir dans son lit, j’avais bien essayée de lui faire comprendre que dormir dans le canapé ne me dérangeait pas mais il n’avait rien voulu entendre – j’avais fait un tour dans la salle de bain pour faire ma transformation. J’y étais restée un certain temps mais j’étais satisfaite du résultat, je commençais à me sentir enfin moi même. Maitre de mon propre corps et de ma destinée. Pour la première fois depuis mon réveil dans cette chambre d’hôpital je m’étais endormie instantanément. Mon sommeil fut court mais profond et réparateur. Lorsque j’ouvris les yeux au petit matin j’eus la surprise de voir un bel homme adossé contre la porte, visiblement en train de me regarder dormir. Je regardais son petit manège un petit instant avant de me redresser et de lui offrir un grand sourire. « Bonjour ! » Je ne savais pas encore trop comment l’appeler, Liam me paraissait froid après tout nous étions marié mais en même temps je ne me sentais pas assez intime pour lui donner des petits surnoms. « Tu as du mal à dormir ? » Un regard au réveil sur la table basse me confirma que l’heure était plus que matinale. Je tapotais la place vide à côté de moi dans le lit. « Peut-être que tu dormirais mieux si tu étais dans ton lit, non ? Promis-je ne tenterais pas d’abuser de toi pendant ton sommeil. » Ajoutais-je avec un clin d’œil. Après tout nous étions deux grandes personnes, mariées qui plus est, nous pouvions dormir ensemble dans un même lit…


_________________

Home is wherever I'm with you.
When my hair's all but gone and my memory fades and the crowds don't remember my name. When my hands don't play the strings the same way. I know you will still love me the same. Ed Sheeran ©️ by Sun  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Liam O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 209
❖ POINTS : 290

MessageSujet: Re: Let me love you, I know you trouble, don't be afraid, oh I can help - Liana   Sam 5 Sep - 18:26

Let me love you, I know you trouble,
don't be afraid, oh I can help

Anna & Liam
Liam resta un bout de temps comme ça, adossé à la porte de la chambre, sans dire un mot, sans faire un bruit. Cependant, malgré le fait qu'il soit ultra silencieux, Anna du sentir sa présence car elle finit par se réveiller. La lumière du jour se levant qui filtrait à travers les volets permis à Liam de mieux voir le visage de sa femme, il put donc s'apercevoir que quelque-chose avait changé sur elle. Il semblerait qu'elle ait décidé de jouer les apprenties coiffeuses pendant la nuit, car elle était passé de la couleur rousse qu'elle avait toujours eu depuis qu'il la connaissait, à un joli blond qui semblait lui seoir à merveille.

« Bonjour ! »

Elle avait accompagné sa phrase d'un magnifique sourire qui fit louper un battement au cour de Liam. Comment pouvait elle, encore après toutes ces années, lui faire autant d'effet ? N'était il pas sensé se lasser au fur et à mesure des années qui passent ? Il ne s'en plaignait pas, bien au contraire, il avait la chance de retomber amoureux de sa femme à chaque fois qu'il posait son regard sur elle, mais ces derniers temps il avait peur que cette façon d'agir de sa part soit trop intrusive pour la jeune femme. Reprendre la vie d'une autre, en quelques sortes, ce n'était pas facile tous les jours. Et malgré tout ce que pouvait lui raconter Liam, sur leur ancienne vie et surtout sur son ancienne vie à elle qu'il connaissait par coeur, rien ne semblait changer. Mais il ne perdait pas espoir, et savait, sentait que ses souvenirs finiraient bien par revenir. Et qu'importe le temps que cela prendrait, il allait tenir bon et attendre de pied ferme. Il finit par répondre au sourire d'Anna en lui souriant à son tour.

« Bonjour, toi.
- Tu as du mal à dormir ?
- Un peu, j'avoue... »

Anna regarda l'heure affichée sur son réveil. Il devait être vers les cinq ou six heures du matin, Liam ne savait plus trop et puis il s'en fichait un peu aussi il devait avouer. L'avantage, quand il était en permission, c'est que c'était réellement comme s'il était en vacances. Il ne faisait pas attention aux heures qui défilaient. Anna finit par tapoter de sa main la place libre dans le lit à côté d'elle.

« Peut-être que tu dormirais mieux si tu étais dans ton lit, non ? Promis-je ne tenterais pas d’abuser de toi pendant ton sommeil. »

Souriant à Anna, un peu timidement, Liam eut un moment de réflexion et de grande hésitation. Après tout, ça ne saurait pas la première fois qu'il viendrait s'allonger aux côtés de la jeune femme, mais comme depuis qu'elle était rentrée chez eux, il ne voulait pas la déranger. Bien sur qu'il dormirait mieux s'il était dans leur lit, mais si c'était pour nuire au sommeil d'Anna, il était hors de question qu'il revienne ici. Mais pour le reste de la nuit, pour aujourd'hui... Il finit par venir s'allonger délicatement sur la place libre du lit, appuyant sa tête sur sa main, coude contre le lit.

« C'est aussi ton lit, tu sais ? Et puis, ça ne me dérangerait pas vraiment que tu abuses de moi pendant mon sommeil. » Il marqua une petite pause, souriant toujours à Anna. « Tu as décidé de changer de tête pendant la nuit ? C'est magnifique en tous cas. »

Il tendit sa main vers le visage d'Anna, venant replacer une mèche de cheveux rebelle. Il hésita pendant une voire deux semaines à venir caresser le visage de la jeune femme, comme il aimait tant le faire auparavant, mais il se ravisa. C'était à elle de faire les premiers pas vers lui, les premiers pas de tendresse et de tout ce que pouvait faire les deux membres un couple l'un envers l'autre. Liam devait attendre lui qu'elle soit prête, qu'elle les voit comme ça, comme un couple. Il laissa alors sa main tomber délicatement sur le matelas, entre eux, ne lâchant cependant pas Anna du regard. L'observer, ça, il ne pouvait s'en passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Anna Joyce-O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 299
❖ POINTS : 365

MessageSujet: Re: Let me love you, I know you trouble, don't be afraid, oh I can help - Liana   Lun 7 Sep - 23:03

Let me love you, I know you trouble,
don't be afraid, oh I can help.
Liam & Anna
Se réveiller au petit matin n’était pas forcément ce que je préférais, à vrai dire je sentais bien que j’étais du genre marmotte. Mais se réveiller avec la vue que j’avais actuellement était franchement oas mal. Ok je n’avais pas beaucoup le choix de ma vie actuelle, toutes les décisions avaient déjà été prises pour moi – par moi même certes, mais étant donné que je n’en avais aucun souvenir ça aurait très bien pu être n’importe qui d’autre – mais me retrouver marié avec cette homme c’était comme gagner au loto. Alors certes ne se rappeler de rien n’était pas ce qu’il y avait de plus enviable mais il y avait franchement bien pire…

Il m’avouait avoir du mal à dormir et je l’invitais à me rejoindre dans le lit avec un petit sourire. « C'est aussi ton lit, tu sais ? » Je soupirais en secouant la tête et en me redressant. « Bien, c’est notre lit. Tu sais que tu n’es pas obligé de dormir dans un canapé toutes les nuits. Si j’avais vraiment si peur de ta présence j’irais à l’hôtel… Je suis ici parce que je le veux bien, alors arrête de te ruiner le dos pour rien. » Je savais que cette tête de mule n’allait encore rien vouloir entendre, je le lui avais déjà proposé plusieurs fois de revenir dormir dans son lit mais il ne voulait rien entendre. Je savais bien qu’il ne voulait pas m’effrayer mais je n’étais pas une petite chose fragile. Nous étions mariés après tout, même si je l’avais oubliée. « Et puis, ça ne me dérangerait pas vraiment que tu abuses de moi pendant mon sommeil. » Je rigolais, je me disais bien que ce n’était pas vraiment ce qui l’effrayait le plus.

« Tu as décidé de changer de tête pendant la nuit ? C'est magnifique en tous cas. » Je lui adressais un petit sourire timide. « Ça te plait ? Tu sais c’est comme dans les films à l’eau de rose, quand une fille a besoin de se remettre les idées au clair… » Et puis ça m’avait donné la sensation de prendre le contrôle sur au moins quelque chose. Je n’avais pas choisi mon mari, je n’avais pas choisi ma meilleure amie, je n’avais pas choisi mon métier, mais j’avais choisi ma couleur de cheveux. Idiot comme raisonnement, mais ça me faisait du bien. Bon et puis pourquoi je rougissais comme une adolescente prépubère en lui demandait si ça lui plaisait.  Je me tournais vers lui sur le lit et lui fit un grand sourire. « Alors, qu’est ce qui t’empêche de dormir ? »



_________________

Home is wherever I'm with you.
When my hair's all but gone and my memory fades and the crowds don't remember my name. When my hands don't play the strings the same way. I know you will still love me the same. Ed Sheeran ©️ by Sun  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Liam O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 209
❖ POINTS : 290

MessageSujet: Re: Let me love you, I know you trouble, don't be afraid, oh I can help - Liana   Mar 8 Sep - 0:27

Let me love you, I know you trouble,
don't be afraid, oh I can help

Anna & Liam
« Bien, c’est notre lit. Tu sais que tu n’es pas obligé de dormir dans un canapé toutes les nuits. Si j’avais vraiment si peur de ta présence j’irais à l’hôtel… Je suis ici parce que je le veux bien, alors arrête de te ruiner le dos pour rien. »

Faisant un petit sourire en direction d'Anna, le jeune homme n'ajouta aucune parole. Certes, elle avait raison. Même plus que raison. Elle aurait pu partir à l'hôtel le soir même où il lui aurait ramené son portefeuille, ne voulant déjà plus vivre avec ses parents - et c'était grandement compréhensible. Mais elle avait choisi d'accepter la proposition de Liam et de revenir chez eux. Dans l'appartement qu'ils partageaient déjà avant cet accident. Cependant, de son côté lui il avait peur. Comme le disaient si bien ses rêves, cauchemars, ou il ne savait quoi d'autre qu'il faisait depuis quelques nuits maintenant. Il finit par prendre place aux côtés d'Anna, la complimentant sur sa nouvelle couleur de cheveux. Et il ne mentait pas. Elle était toujours autant magnifique, rousse ou blonde.

« Ça te plait ? Tu sais c’est comme dans les films à l’eau de rose, quand une fille a besoin de se remettre les idées au clair… »

Un petit sourire timide, ainsi que des joues rosies, virent se placer sur le visage d'Anna. Aussitôt, un sourire vint aussi s'installer sur la visage de Liam. C'était fou de voir comment les émotions que pouvait ressentir Anna déteignaient sur Liam. Lorsqu'elle était heureuse, il pouvait ressentir cette joie s'insinuer en lui. Lorsqu'elle était triste, c'était comme si son monde à lui s'effondrait en un instant. Mais le pire, c'est que ça avait toujours été comme ça, entre eux. Depuis la soirée où ils s'étaient rencontrés, ils avaient eu cette connexion spéciale, que maintes personnes avaient jalousé durant leurs années de couple durable. Liam, parfois, se surprenait même à penser que les parents d'Anna jalousaient la relation de leur fille avec Liam à cause de ça.

« Et oui Anna, ne t'en fais pas pour moi, ça me plait. Tu aurais pu te couper les cheveux courts ou même te les raser que tu aurais toujours été aussi belle. Mais le blond est un bon choix. Tu as besoin de prendre de nouvelles marques, tes nouvelles marques on va dire... »

Il finit lui aussi par lui sourire. Laissant sa phrase plus ou moins en suspens comme l'avait fait Anna quelques instants auparavant. Il comprenait pourquoi elle voulait faire ça, sans l'ombre d'un doute. Parfois, il essayait d'imaginer comment pouvait se sentir Anna maintenant - essayait seulement, personne ne pouvait réellement savoir -, mais il savait que s'il avait été à sa place, il aurait sûrement eu besoin de prendre des repères. Des choses qui font qu'on n'est plus réellement étranger dans ce monde. Elle était en train de se créer de nouveaux souvenirs, d'inscrire une nouvelle histoire au creux de l'Histoire, une dont elle se souviendrait. Car même si Liam passait le reste de leurs jours à lui raconter leur vie d'avant, répétant sans cesse les mêmes choses, ça ne restait ni plus ni moins qu'une histoire racontée. Comme les contes de fée qu'on peut raconter à nos enfants le soir avant qu'ils sombrent dans les bras de Morphée.

« Alors, qu’est ce qui t’empêche de dormir ? »

La voix d'Anna le fit sortir des pensées dans lesquelles il s'était perdu pendant quelques instants. Et sa question lui fit échapper un petit soupire. Il n'était même pas en train de se demander s'il allait lui dire ou pas la réelle raison du pourquoi il ne dormait pas. Avec elle, il avait toujours été honnête à cent pour cent. Même quand il pouvait prétendre ne rien ressentir pour elle, alors qu'ils prétendaient être des meilleurs amis, c'était seulement parce-qu'il reniait lui même ses propres sentiments, ce n'était pas du mensonge. Non, en ce moment même, il se demandait simplement comment il allait dire ça sans la blesser. Car elle n'y était pour rien, le destin avait frappé à leur porte un beau matin et avait laissé une cicatrice qui n'était pas prête de partir de si tôt, qui avait laissé une marqué à vie.

« Je fais... Des rêves. J'aurai voulu dire des cauchemars mais en fait tu en fais partie alors ça peut être que des rêves. Mais... Dans ces scènes que je vois, la fin est toujours la même, tu finis par partir de l'appartement parce-que tu en as marre d'essayer de te souvenir... Et le pire c'est que je t'en veux même pas, de faire ça, je comprends même... Mais ça m'empêche de dormir parce-que j'ai toujours peur, une fois que tu as claqué la porte dans mon rêve, que ce soit en fait le bruit de la vraie porte de l'appartement... »

Son regard avait glissé des yeux d'Anna à sa main qui était posée à quelques centimètres de la sienne sur le lit. Il n'arrivait pas, en ce moment même, à la regarder dans les yeux car il avait honte d'avoir un subconscient qui le faisait rêver de choses pareilles. Alors qu'en temps normal, il avait une confiance aveugle en Anna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Anna Joyce-O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 299
❖ POINTS : 365

MessageSujet: Re: Let me love you, I know you trouble, don't be afraid, oh I can help - Liana   Mar 8 Sep - 22:54

Let me love you, I know you trouble,
don't be afraid, oh I can help.
Liam & Anna
Je devais admettre quelque chose, cette petite conversation matinale avait un côté agréable. Je discutais avec un bel homme et j’avais le sentiment que ce genre de conversation m’apportait plus que de la simple narration de souvenir. Là je vivais vraiment les choses, je n’avais pas l’impression d’être une éclopée qu’on essayait sans cesse de réparer. Je pouvais me construire de nouveaux souvenirs plutôt que d’essayer sans cesse de me souvenirs de ceux qui avaient disparus.

« Et oui Anna, ne t'en fais pas pour moi, ça me plait. Tu aurais pu te couper les cheveux courts ou même te les raser que tu aurais toujours été aussi belle. Mais le blond est un bon choix. » Rah, mais comment cet homme pouvait être aussi charmant ? Franchement il était trop parfait pour être honnête, ce n’était pas possible. Si je n’étais pas déjà amoureuse de lui – encore une chose, que je n’avais pas choisi, mes sentiments, franchement c’était vraiment très bizarre de ressentir des sentiments aussi fort pour un homme que je connaissais à peine – je crois bien que j’aurais succombé sur l’instant. Je lui adressais un énorme sourire. « J’avoue avoir songé à tout coupé, une jolie coupe à la garçonne tu crois que ça m’irai ? » J’haussais les épaules, ce n’était pas vraiment important après tout. « Enfin bref, je me suis dit qu’une décoloration c’était moins radicale, tu vois ? Si ça ne me plait pas je peux toujours redevenir rousse alors que recoller des cheveux c’est plus compliqué. Et puis je suis en train de prendre gout aux coiffures sophistiquées, ce que tu ne peux pas vraiment faire avec des cheveux courts. » Mais pourquoi est-ce que je lui racontais tout ça, il en avait sûrement rien à faire. Surtout du fait que je devais de nouveau apprendre à me coiffer, je remerciais Dieu pour les tutos internet me permettant de voir comment faire.

« Tu as besoin de prendre de nouvelles marques, tes nouvelles marques on va dire... » Et voilà que je ressemblais à un poisson rouge maintenant, la bouche grande ouverte. J’étais un livre ouvert ou quoi ? « C’est tout à fait ça, c’est fou comme une coupe de cheveux ça peut faire du bien. » Réflexion totalement inutile mais qui reflétait cependant totalement ce que je ressentais.

Au bout de quelques minutes de silence, je me sentis obligée de le rompre même si celui-ci était plutôt paisible. Il ne s’agissait pas d’un de ces silences gênant qu’on se sentait obligé de combler mais je voulais vraiment savoir ce qui le tirait hors du lit aussi tôt. « Je fais... Des rêves. J'aurai voulu dire des cauchemars mais en fait tu en fais partie alors ça peut être que des rêves. Mais... Dans ces scènes que je vois, la fin est toujours la même, tu finis par partir de l'appartement parce-que tu en as marre d'essayer de te souvenir... Et le pire c'est que je t'en veux même pas, de faire ça, je comprends même... Mais ça m'empêche de dormir parce-que j'ai toujours peur, une fois que tu as claqué la porte dans mon rêve, que ce soit en fait le bruit de la vraie porte de l'appartement... » Et bien j’étais reconnaissante d’autant de franchise. J’attrapais sa main non loin de la mienne et la caressait doucement avec mon pouce – il s’agissait d’une grande nouveauté, mais j’avais fait les choses sans réfléchir. « Liam, il se peut très fortement qu’un jour j’en ai marre d’essayer de me souvenir en vain si jamais ça ne revient pas. Mais c’est à nous de faire en sorte que j’ai assez de nouveaux souvenirs pour ne pas envie de partir. » J’espérais que mes paroles seraient assez rassurante pour lui…



_________________

Home is wherever I'm with you.
When my hair's all but gone and my memory fades and the crowds don't remember my name. When my hands don't play the strings the same way. I know you will still love me the same. Ed Sheeran ©️ by Sun  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Liam O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 209
❖ POINTS : 290

MessageSujet: Re: Let me love you, I know you trouble, don't be afraid, oh I can help - Liana   Lun 26 Oct - 0:25

Let me love you, I know you trouble,
don't be afraid, oh I can help

Anna & Liam
Alors qu'il finissait sa dernière phrase, Liam pensait qu'Anna allait lui en vouloir. Ou plus ou moins lui en vouloir. Ou plutôt être triste qu'il puisse avoir de tels rêves. On dit qu'on ne contrôle pas nos rêves, mais ils sont seulement, en réalité, le reflet de nos pensées durant la journée, rassemblés à la manière d'un film qu'on aurait monté. Alors que durant la journée, Liam ne pensait pas une seule seconde au fait qu'Anna puisse partir, il se sentait honteux d'avoir se genre de rêves. Oui, c'était ça, honteux. Rapidement, il pût ensuite voir la main d'Anna venir prendre la sienne. Un geste qu'il adorait déjà à l'époque, et qui lui fila des frissons encore en cette matinée. Sentir sa peau si douce contre la sienne n'était que plaisir. Et puis surtout, c'était devenu rare, ces petits moments là, où ils étaient physiquement proches sans que Liam ait l'impression de brusquer Anna dans ses souvenirs qu'elle avait perdu. Mais là, en ce moment même, c'était elle qui était venu vers lui. Du pouce, elle caressait sa main à lui, tendrement. Sans attendre, la main de Liam se referma tendrement sur celle de sa belle, venant à son tour caresser le dos de sa main.

« Liam, il se peut très fortement qu’un jour j’en ai marre d’essayer de me souvenir en vain si jamais ça ne revient pas. Mais c’est à nous de faire en sorte que j’ai assez de nouveaux souvenirs pour ne pas envie de partir. »

Il releva les yeux pour venir les plonger dans ceux d'Anna. Au moins, une chose qui n'avait pas changer entre eux, malgré le fait qu'Anna ne s'en souvienne pas, c'était leur franchise l'un envers l'autre. Liam prit alors une petite inspiration, remettant ses idées en place. Il ne devait pas trop se perdre dans la contemplation de ses souvenirs qu'il avait d'eux. Maintenant, autant qu'il le pouvait, il devait se concentrer sur le présent qu'il vivait avec Anna, pour qu'elle puisse en effet se construire des souvenirs, de nouveaux souvenirs.

« Comptes sur moi pour faire en sorte que tu n'aies pas envie de partir. Lorsque j'ai appris pour l'accident... J'ai eu tellement mal au coeur rien qu'à l'idée de te perdre... Je ne voudrai pas revivre ça. »

Ses paroles étaient vraies et profondes. Il n'avait pas quitté le regard d'Anna, et il ne savait pas si c'était juste lui, mais il avait l'impression que quand ils se regardaient de la sorte, le lien qui les avait toujours uni jusque maintenant ressortait d'autant plus. C'était plus un sentiment qu'un fait visible, mais c'était en tous cas quelque chose de profond, il le savait. Et alors, sans vraiment réfléchir à ce qu'il faisait, il vint, délicatement, approchant son visage lentement de la jeune femme, poser ses lèvres sur les siennes. Juste, comme ça, sans crier gare. Si son subconscient n'avait pas été flingué par le fait qu'il avait attendu ce qu'il lui avait paru des lustres avant de faire ça, il se serait sûrement retenu plus longtemps. Il savait, au fond de lui, que c'était brusquer Anna, et que ce n'était pas vraiment la bonne solution pour lui donner envie de rester. Car même si lui savait qu'il l'aimait, qu'il l'aimait de tout son coeur et son être même, elle en revanche commençait à peine à le connaître. C'était l'injustice de la situation. Et il était probable que le geste que venait d'entreprendre Liam puisse briser l'équilibre qu'ils avaient plus ou moins à mettre en place entre eux, mais juste, il ne pouvait plus rester là, à quelques mètres d'elle, tous les jours, sans l'embrasser, la toucher, la choyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle...
Contenu sponsorisé
et voici mon histoire !


MessageSujet: Re: Let me love you, I know you trouble, don't be afraid, oh I can help - Liana   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let me love you, I know you trouble, don't be afraid, oh I can help - Liana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
» Love et Story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Please Read Carefully :: 
Stairway
 :: Baile Valley :: Habitations
-