AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ABI + These thoughts never seem to go to plan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Je m'appelle...
Abiageal Herondale
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 114
❖ POINTS : 192

MessageSujet: ABI + These thoughts never seem to go to plan   Sam 30 Mai - 10:26


Abiageal Herondale
I don't want you to leave me, will you hold my hand ?
Nom ➸ Herondale, un nom de famille qui lui pèse par moment. Prénom ➸ Abiagael, un prénom irlandais et commençant par la lettre a. Comme pour tout les Herondale. Mais elle prèfère qu'on l’appelle Abi. Age ➸ 22 ans, depuis peu. Date de naissance ➸ 14 avril 1993. Lieu de naissance ➸ Dublin, la capitale. Si elle a encore des souvenirs de leur ancienne maison, elle ne lui manque pas du tout. Métier ➸ Bibliothécaire, elle adore son boulot, mais elle prépare aussi son mémoire en littérature irlandaise en même temps. Statut civil ➸ Célibataire, et risque bien de finir ses jours ainsi. Caractère ➸ Romantique, elle croit aux grand amour, celui qui dure toujours. Un trait de caractère qui la rend d'autant plus malheureuse quand on voit vers qui son cœur c'est tournée. Étourdie, vous pouvez lui demander une chose et elle l'oublie dans les minutes qui suivent, elle est aussi souvent perdue dans ses pensées et pour l'en sortir, accrochez-vous. Sa maladresse vient surement de là aussi, elle se cogne un peu partout et tout le temps. Souriante, même quand elle est plus triste que jamais. Ce qui fait d'elle une personne agréable et facile à vivre. C'est aussi une bosseuse, elle se donne toujours à fond dans son travail et dans ses études. Ta plus grande peur ➸ De voir un jour Aedan véritablement heureux avec une autre. Ton plus grand désir ➸ Un beau blond qui porte le même nom qu'elle. Groupe ➸ Quenouille. Avatar ➸ Lily Collins.

Tell me more...

   
Elle a pris l'habitude d'écrire toutes les choses dont elle doit se souvenir sur ses mains, on ses bras. Il y a des journées où elle a des traces de stylo ou de feutres de partout. + Elle aime lire et rien ne pourra jamais l'empêcher de se plonger dans ses livres. D'où son choix d'étude, bien qu'elle ne saches toujours pas ce qu'elle va faire à la fin de ses études. + Elle déteste le café, rien que l'odeur peut lui donner envie de vomir. Par contre, elle est accroc au thé. Elle pourrait en boire à longueur de temps. Parait que ça colle bien à son image de bibliothécaire. + Elle n'est pas vraiment du genre à faire la fête jusqu'à plus d'heure et à se souler pour soi disant s'amuser. Mais elle a néanmoins un alcool préféré : la tequila. Elle a découvert ça l'un de ses soirs où ce qu'elle ressent pour son frère la dépasse un peu trop et qu'elle n'arrive plus à le supporter. + Elle est loin de se sentir prête à quitter le cocon familiale. Elle se sent encore plus enfant qu'adulte et en réalité, elle n'est pas sure de vouloir en sortir. D'autant plus que sa maladresse se répercute en cuisine. Elle serait bien incapable de faire à manger. Par contre, elle est douée pour faire réchauffer les plats de maman. + Elle possède une vieille coccinelle qui tomberait presque en ruine, mais elle l'aime sa voiture. Son père lutte pour lui en acheter une autre, mais elle refuse toujours, l'une des rares choses où elle lui tient tête. + Elle a toujours été la fille modèle auprès de ses parents, quand Aedan était le rebelle. Mais cela ne lui a jamais vraiment beaucoup demandé d'efforts. Il faut croire qu'elle est plus ou moins en accord avec ce que ses parents veulent d'elle, bien qu'elle ne partage par leur avis sur le besoin de gagner de l'argent. Son père espère qu'elle utilisera son diplôme pour devenir éditrice et gagner plein d'argents. Mais elle n'est pas sure du tout que ses études lui apporteront la richesse qu'il espère pour elle. + Elle a une tendance à la claustrophobie. Elle a bien du mal à supporter trop longtemps dans une petite pièce, surtout sans fenêtre, mais jusque là, elle gère plutôt bien. + Certaines personnes commencent à se poser des questions sur sa sexualité à voir le nombres d'hommes qu'elle repousse sans arrêt. En réalité, elle n'est sortie qu'avec deux hommes de toutes sa vie. La première fois, c'est elle qui y a mis fin, alors qu'elle se rendait compte qu'elle était amoureuse de son frère. La deuxième fois, c'est lui qui la quittée, ne la sentant pas du tout impliqué dans leur couple. + Ses études, c'était le meilleur moyen pour ne pas penser à ce qu'elle ressentait pour Aedan. Et c'est surement pour ça qu'elle pousse ses études si loin. D'ailleurs, rare sont les fille de 22 ans qui préparent un mémoire. C'est une étape qui aurait dû arriver plus tard dans sa vie. Mais c'était les études ou la panoplie de chats. Ses parents ne voulant pas de chats, elle n'avait plus le choix. + Légèrement accroc à son téléphone, elle aime envoyé des messages à n'importe quel heure de la journée.

Behind the Screen.

   
Pseudo/Prénom + maman dragibus, pour la troisième fois Fréquence de connexion + aussi souvent que possible pour vous rendre chèvre Comment tu es arrivé ici + Grace à un petit leprechaun, carrément antipathique Scénario ou PI + Inventéééé
   
Code:
Lily Collins [color=firebrick]➸[/color] Abiageal Herondale



   


_________________
And I'm thinking 'bout how people fall in love in mysterious ways. Maybe just the touch of a hand. Well, me - I fall in love with you every single day. And I just wanna tell you I am. So honey now, take me into your loving arms. Kiss me under the light of a thousand stars. ©️endlesslove.
Maybe we found love


Dernière édition par Abiageal Herondale le Lun 1 Juin - 19:01, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Abiageal Herondale
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 114
❖ POINTS : 192

MessageSujet: Re: ABI + These thoughts never seem to go to plan   Sam 30 Mai - 10:28


Il était une fois...
Deep down I know this never works
Elle serra encore davantage sa peluche contre elle. Assise sur les marches du perron de leur grande maison, elle regarde les déménageurs entassés toutes leurs affaires dans un camion. Ils quittaient Dublin, pour une toute petite ville. Du haut de ses 7 ans, elle n'a pas entièrement compris pourquoi. Elle se souvient vaguement de dispute à propos d'argent, sans vraiment en connaître les détails. Elle ne cherche même pas à les connaître en vérité. La seule chose qu'elle sait, c'est qu'elle va quitter le seul endroit qu'elle connaît pour un endroit inconnu. Stairway. Elle avait même essayé de repérer la ville sur une carte, mais déjà qu'elle n'était pas très douée pour ça, il avait fallu qu'elle se rende compte que l'endroit était trop petit pour apparaître sur une carte. Elle fourre finalement sa tête dans sa peluche, cachant ses yeux pour ne pas continuer à voir ses affaires être chargée. « Abi ?! » Elle lève finalement la tête, reconnaissant la voix de son frère. Il n'y avait qu'Aedan avec qui elle acceptait de parler ses derniers jours. Le seul avec qui elle souriait. Son grand frère était son héros après tout. Il l'avait même accompagné pour dire au revoir à ses copines. Quand les filles de son âge se plaignaient de leur grand frère, elle, elle pourrait passer encore plus de temps avec lui. Plus petite, elle avait même déclarer à ses parents qu'une jour elle l'épouserait, ce qui avait fait rire ses parents à l'époque. Et là, il lui tend la main. « Viens, faut qu'on monte en voiture. » Elle prend sa main, la serrant fort dans sa main, alors que dans son autre bras, elle tiens toujours sa peluche. Et elle sait qu'elle risque de faire tout le trajet jusqu'à leur nouvelle maison comme ça.

Elle se sentait seule dans cette nouvelle maison. Certes, elle était jolie, au milieu des bois et tout. Mais elle n'avait pas une seule copine. Elle n'avait commencé l'école qu'hier, mais dés le premier jour, elle c'était sentie seule. Si son frère n'était pas avec elle, c'était fatidique, elle devenait cette petite fille triste que ses parents ne reconnaissaient pas. Elle avait toujours une petite fille vive, souriante et agréable, qui plaisait toujours. Mais là, elle n'y arrivait plus. Elle avait fini par sortir de la maison, pour se réfugier dans le jardin. Mais elle ne faisait pas plus, assise sur sa balançoire. Elle se balançait à peine. Un bruit dans la maison d'à côté attira son attention. Une petite fille sortait elle aussi dans son jardin. Elle avait vu les cartons, elle savait qu'eux aussi venait d'emménager. Il traversa l'esprit d'Abiageal que si elle voulait se faire une amie, il était temps de se lancer. « Salut ! » Lança-t-elle donc, au travers de la haie. « Bonjour. » Lui répondit la brunette en retour. Abi remarqua alors qu'elle était un peu plus vieille qu'elle, durement de l'âge d'Aedan. « Je m’appelle Abi. » Ses parents allaient pouvoir être fière d'elle, elle faisait de véritable efforts là. « Moi c'est Mackenzie. » Elle remarqua alors son accent, elle qui n'avait jamais quitté l'Irlande n'en avait jamais entendu pareille. Et elle décida instantanément de l'aimer. « Tu veux pas venir jouer avec moi ? » Elle ne le savait pas encore, mais Abi venait se se faire la plus grande amie de sa vie.

« Ca te dirait qu'on sorte ensemble un soir ? » Abi en était plus que surprise. Elle devait, à cet instant précis, avoir l'air d'une carpe, la bouche grand ouverte et les yeux écarquillés. Au mieux, elle devait ressembler à un magicarpe, ce pokémon complètement idiot. Elle pouvait toujours espéré réussir à évoluer en un truc pas mal, comme lui et léviathor. Mais pour le moment, elle devait surtout réussir à faire une réponse cohérente. Ce qui n'était pas gagné. « Euh... Je... » Elle reporta son regard derrière l'épaule du garçon, où elle savait que son frère devrait être. Et subitement, elle fut choqué par la pensée qui traversa son esprit. Elle savait qu'elle n'avait pas une relation banal de frère et sœur, elle ne pouvait pas le nier. Quand à 15 ans les filles ne pouvaient pas supporter leurs frères aînés, c'était loin d'être son cas. Elle trouvait même qu'elle ne passait pas assez de temps avec lui. Mais là ce qu'elle venait de penser n'avait rien d'une relation fraternel. Pourquoi voudrait-elle que savoir qu'un type l'avait invité pourrait le déranger ? Et alors qu'elle voit qu'il tourne la tête vers elle, elle détourne le regard, ne voulant pas soutenir le sien. Elle le reporte plutôt sur le type qui l'a invitée, et qui attends toujours. « D'accord. Viens me chercher vendredi à 19h. »

Le retour à la maison lui avait parut interminable. Elle avait presque penser à d'abord aller se réfugier chez Mack. Sa meilleure amie était toujours prête à l'écouter, à la consoler. Mais, elle là elle ne voulait pas être consoler, elle ne voulait pas qu'on la dorlote. Elle mériterait d'être punie. Heureusement pour elle, quand elle s’engouffra dans la maison, il n'y avait personne. Elle courut directement dans la salle de bain, fermant la porte à clef. Et c'est là qu'elle craqua. Les sanglots qui la secouèrent étaient les plus violents qu'elle n'avait jamais eut. Ses mains tremblaient, devenus incontrôlables. Et elle se laissa alors couler au sol. Elle avait tenter de le nier, mais elle ne le pouvait plus maintenant. Elle avait cru qu'avoir un petit ami, un vrai, lui permettrait d'oublier tout ça, mais elle c'était lourdement trompée. Pire, cet après-midi elle avait même été jusqu'à lui offrir sa virginité. Après tout, c'était ce qu'était sensée faire les filles de son âge auprès du garçon qu'elles aimaient. Mais durant tout ce moment qui aurait du être tendre, magique -comme le disait cette copine- elle n'avait fait que pensé à un autre. Cette pensée lui fit avoir un haut le cœur et elle rampa à quatre pattes vers la cuvette des toilettes, vidant entièrement son estomac. Elle était amoureuse de son frère. Elle ne devait pas être normal pour ressentir une telle chose. Elle était un monstre, il n'y avait pas d'autres explications. Et maintenant, elle allait devoir apprendre à vivre en cachant ça, et cette idée l'effrayait au plus au point.

« Abi, tout va bien ? » La jeune fille sursauta, relevant la tête vers sa mère. Perdue dans ses pensées, elle n'avait même pas remarqué qu'elle fixait son assiette sans que sa fourchette ne bouge. Tout comme elle n'avait pas vu qu'un silence c'était installée alors que les regards s'étaient portés sur elle. Elle tenta d'éviter le regard d'Aedan, comme elle le faisait depuis plusieurs jours déjà maintenant. Depuis qu'elle avait douloureusement conscience des sentiments qu'elle éprouvait pour lui. « Oui, maman tout va bien. » Son père prit la parole à son tour, avec ce ton qu'il prenait quand il pensait être drôle, alors qu'il était loin de l'être. « Bah ce doit être son copain qui lui a pas pris la main, c'est tout. » C'est vrai, qu'elle ne leur avait absolument rien dit. Elle tenta de prendre un ton léger, un ton qui ne montrerait pas la détresse qui l'habitait en réalité. Mais bon, ils pourraient peut-être mettre ça sur le compte de sa rupture. « On est plus ensemble. » Ce fut plus fort qu'elle, elle leva les yeux vers son frère, assis en face d'elle. Mais lui aussi semblait perdu dans la contemplation de son assiette. Mais elle reporta bien vite son regard sur ses parents, qui semblaient effarés subitement. « Tout va bien, je vous assure. » (…) Elle avait bien vite fui le repas, surtout quand sa mère l'avait exempte de sa corvée de vaisselle. Elle était maintenant allongée sur son lit, contemplant son plafond, il fallait croire qu'elle aimait contemplée ce soir. Elle tourna à peine la tête alors qu'elle vit un mouvement à sa porte. Elle n'eut pas besoin de plus pour savoir que c'était son frère. Surtout que quelques secondes après, il était assis sur son lit, à côté d'elle. « T'es sûre que tu vas vraiment bien ? » Demanda-t-il alors de cette voix douce qu'elle connaissait si bien. Ce ton qu'il prenait quand elle était petite et qu'elle était triste, ou quand elle tombait et se faisait mal. Elle faisait son possible pour surtout ne pas bouger, elle savait qu'elle risquait d'avoir un geste qui la trahirait. Qui briserait tout. Qui les briserait tout les deux. « Mais oui. Je vais bien. » Marmonna-t-elle. Sûrement un peu plus sèchement qu'elle ne l'aurait voulu. Et subitement, son visage est devant elle, dans son champ de vision, parce qu'il s'est penché sur elle. Elle en a le souffle coupé, submergé par ses émotions. « C'est lui qui t'as plaqué ? » Elle reprend difficilement une inspiration, et c'est pratiquement en murmurant qu'elle reprend. « Non, c'est moi qui est rompu. » Il la fixe alors sans comprendre, fronçant les sourcils. Et avant même qu'elle n'arrive à se retenir, elle a lever la main et attraper une mèche de ses cheveux. Elle est assez près pour le voir écarquiller les yeux, comme s'il comprenait ce qui se passait dans sa tête. Et la peur l'assaille, alors qu'elle laisse subitement sa main retomber. Elle s'attend à voir son frère partir subitement, voir même à ce qu'il l’engueule. Mais au lieu de ça, son visage est encore plus près du sien. Il ne faudrait à Abi qu'un tout petit geste pour l'embrasser. Et elle en rêve tellement. Mais au lieu de céder, son regard se perd dans le sien. Elle y voit une douleur qui fait écho à la sienne. Mais avant de réaliser pleinement ce qu'elle a pu voir, il s'est redressé et à quitter la chambre. Et elle, elle reste allongée dans son lit, le souffle court, se rendant compte pour la première fois, que son frère pourrait peut-être partager ses sentiments.

Abi serra davantage sa tasse de thé entre les mains, son regard perdu. « C'est sans doute mieux comme ça, non ? » Mack posa doucement sa main sur la sienne, tentant de la réconforter comme elle le pouvait. Elle était la seule à qui la jeune femme avait fini par se confier sur ses sentiments. Et elle l'avait fait en craignant que sa meilleure ne la prenne pour une folle, ou ne soit carrément dégoûtée par elle. Mais non, elle était toujours là. Continuant à l'écouter sans s'enfuir. Continuant à la consoler comme elle le pouvait. Mais la pauvre ne devait pas non plus trop savoir quoi dire. Personne ne saurait quoi dire de toute façon. « Peut-être que maintenant que vous ne vivez plus ensemble, t’arrivera à passer au dessus de tout ça. A l'oublier. » Abi en doutait, mais elle aurait aimé y croire. Mais elle doutait que ses sentiments disparaissent parce qu'elle n'allait plus le croiser dans la cuisine ou dans le salon. Mais il allait lui manquer, ça c'était sure. Parce que même si ses sentiments étaient encombrants et très mal placés, ils étaient trop fort pour être balayé comme ça. Il suffisait de voir comment elle se sentait quand elle le voyait sortir de sa chambre chaque matin, mal coiffé, pas encore vraiment réveillé. Elle avait tout simplement le cœur qui allait explosé. Et même quand elle devrait éviter ce genre de moment, c'était plus fort qu'elle, chaque matin elle guettait le moment où il allait sortir de la pièce. « Il serait peut-être temps que tu tentes de sortir avec quelqu'un d'autre. Tu m'avais pas parler d'un type qui venait régulièrement te voir à la bibliothèque ? » Abi releva la tête vers son amie. C'était peut-être une idée. Même si son dernier copain, c'était au lycée et que ça avait fini dramatiquement.

Elle n'aimait pas vraiment cette conversation. Et surtout, elle ne l'avait pas vu venir. Bon, oui, elle devait bien l'avouer, elle ne l'aimait pas autant qu'il aurait fallu. Mais elle était plutôt bien avec lui. Il arrivait à la faire rire et par moment, elle avait même l'impression qu'il éloignait Aedan de son esprit. Mais apparemment ce n'était pas assez pour lui. Il s'attendait à plus après autant de mois ensemble. Mais elle n'était pas prête à offrir plus et il le ressentait maintenant. « J'ai compris que je t'aimais plus que tu ne m'aimais, Abi. Et j'étais prêt à l'accepter, en me disant que ça changerait un jour. Mais parfois, j'ai l'impression que tu n'es même pas vraiment avec moi. Comme si ton esprit aurait voulu être ailleurs. » Là, elle le prenait comme une claque. Elle cachait si peu ses sentiments ? Elle pensait pourtant être plus discrète que ça. Parvenir à donner le change. Mais visiblement, pas du tout. « Je sais pas quoi te dire... » Il poussa un long soupir, passant une main sur son visage. Bizarrement, elle sentait qu'elle savait ce qui allait suivre derrière, elle le sentait. « C'est fini, c'est tout. » Elle ne chercha même pas à le retenir. Pour quoi faire ? Il avait raison. Pire que ça même, elle se sentait soulagé. Elle était un peu triste de le perdre, mais comme on perdrait un ami. Pas comme on perdrait un amoureux. Cette place était prise de toute façon. Et les années avaient beau défiler, ça ne changeait pas.


_________________
And I'm thinking 'bout how people fall in love in mysterious ways. Maybe just the touch of a hand. Well, me - I fall in love with you every single day. And I just wanna tell you I am. So honey now, take me into your loving arms. Kiss me under the light of a thousand stars. ©️endlesslove.
Maybe we found love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Aedan Herondale
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 55
❖ POINTS : 149

MessageSujet: Re: ABI + These thoughts never seem to go to plan   Sam 30 Mai - 11:44

Ma jolie petite soeur (a)
Jôtème.


_________________
« Comme si je pouvais cesser de t'aimer»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Liam O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 209
❖ POINTS : 290

MessageSujet: Re: ABI + These thoughts never seem to go to plan   Dim 31 Mai - 2:24

Bonne rédaction, demoiselle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Shane O'Connor
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 251
❖ POINTS : 480

MessageSujet: Re: ABI + These thoughts never seem to go to plan   Dim 31 Mai - 2:39

AH donc votre relation c'est de l'inceste
Je crois que Pandora a raison, ça va être marrant de vous suivre x)
Ils viennent de quels films votre couple de personnage ? A moins que vos gifs soient des crackchips ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Rachel Butler
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 217
❖ POINTS : 568

MessageSujet: Re: ABI + These thoughts never seem to go to plan   Dim 31 Mai - 13:41

bah rebienvenue faible creature qui ne resiste pas aux proposition de couple Jamie/Lily xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Aedan Herondale
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 55
❖ POINTS : 149

MessageSujet: Re: ABI + These thoughts never seem to go to plan   Dim 31 Mai - 14:26

Rhooo inceste, tout de suite. D: xD
Les gifs viennent de TMI - The Mortal Instruments, Shane o/

_________________
« Comme si je pouvais cesser de t'aimer»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Shane O'Connor
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 251
❖ POINTS : 480

MessageSujet: Re: ABI + These thoughts never seem to go to plan   Dim 31 Mai - 23:50

Bah ouais, on sait tous où mène l'amour entre deux êtres *sort*
Ah okay merci, je ne connaissais que de nom mais la série fait glauque

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Abiageal Herondale
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 114
❖ POINTS : 192

MessageSujet: Re: ABI + These thoughts never seem to go to plan   Lun 1 Juin - 11:05

L'amour ça se commande pas :p

_________________
And I'm thinking 'bout how people fall in love in mysterious ways. Maybe just the touch of a hand. Well, me - I fall in love with you every single day. And I just wanna tell you I am. So honey now, take me into your loving arms. Kiss me under the light of a thousand stars. ©️endlesslove.
Maybe we found love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Aedan Herondale
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 55
❖ POINTS : 149

MessageSujet: Re: ABI + These thoughts never seem to go to plan   Mer 3 Juin - 13:54

T.T


Tu es validé(e) !

Tu fais désormais officiellement partie de la communauté PRC. Félicitations ! Afin que tu ne te sentes pas totalement perdu désormais, voici quelques petites indications sur la marche à suivre à présent. Tout d'abord, afin de réserver officiellement ta bouille rien qu'a toi, il te faut passer par le bottin. Une fois ceci fait, penses à aller demander un logement et à aller faire recenser ton métier. Si tu veux te faire des amis en ville, nous te conseillons d'aller créer ta fiche de liens. Le flood t'es aussi désormais accessible et plus important ... tu peux maintenant commencer à RP. Si besoin, nous t'offrons la possibilité de te créer quelques scénarios pour trouver pantoufle à ton pied.

Il ne nous reste plus qu'a te souhaiter de passer de bons moments en notre compagnie. Amuses-toi bien !


_________________
« Comme si je pouvais cesser de t'aimer»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle...
Contenu sponsorisé
et voici mon histoire !


MessageSujet: Re: ABI + These thoughts never seem to go to plan   

Revenir en haut Aller en bas
 

ABI + These thoughts never seem to go to plan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The people are the change. John Maxwell on Obama, Bush and others.
» 00. Last Night Thoughts (14/02/2012)
» (f) sim ordinaire ✉ Sometimes when I'm talking, my words can't keep up with my thoughts.
» all these crazy thoughts in my mind. (rafe&madi)
» my thoughts will destroy me. (tristan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Please Read Carefully :: 
Le début du conte
 :: Les pages blanches :: Happy ending
-