AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 JORDAN + but tonight I'm holding you so close

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Je m'appelle...
Jordan Galloway-O'Ryan
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 36
❖ POINTS : 142

MessageSujet: JORDAN + but tonight I'm holding you so close   Mar 5 Mai - 23:01


Jordan Galloway-O'Bryan
but tonight I'm holding you so close
Nom ➸ Galloway est son nom de jeune fille, celui de son père. O'Bryan, celui qu'elle a gagné en épousant son mari. Prénom ➸ Jordan, un prénom plutôt masculin qu'elle doit à son père. Si jeune, elle le détestait, aujourd'hui, elle aime ce qui lui apporte. La plupart de ceux qui lisent ses articles pensent qu'elle est un homme. Age ➸ 32 ans et elle entend l'horloge biologique tournée, et toujours pas d'enfant en vu. Date de naissance ➸ 26 avril 1983. Lieu de naissance ➸ Stairway, elle avait rêvée de quitter la ville, mais l'amour a fait changer ses plans... Métier ➸ Fouineuse professionnel. Enfin, techniquement, journaliste. Statut civil ➸ Mariée, mais elle vient de découvrir que son mari la trompe. Depuis un moment de toute évidence. Et puis, elle commence à craquer de plus en plus pour un certain flic. Caractère ➸ Curieuse, elle n'hésite jamais à assouvir son besoin de tout savoir. Ce qui la rend aussi très déterminée et têtue. Surement jugée casse-pied pour de nombreuses personnes. Mais quand elle aime, elle se donne à 100 %, tendre et généreuse, elle donne tout et est prête à tout pour aidée les gens qu'elle aime. Mais ne cherchez jamais à la trahir, elle peut aussi se montrer extrêmement rancunière. Ta plus grande peur ➸ Il y a quelques temps, elle aurait surement répondu de perdre son mari. Mais depuis les choses ont changés. Il lui reste toujours sa phobie bizarre des choses pointus. Ton plus grand désir ➸ Faire souffrir son mari. Et réussir à se renconstruire sans lui, devenir enfin maman. Groupe ➸ Poudre de fée. Avatar ➸ Kristen Bell.

Tell me more...

   
Elle est caféophile. Complètement accroc. Quand certains commencent leur journée avec une cigarette, elle commence elle avec une tasse fumante. Et elle continue à en boire jusqu'à se coucher. + Depuis l'enfance, elle ne supporte pas de voir un objet pointus dirigé vers elle. Cela va du couteau à l'aiguille, en passant par l'épée. + Quand elle est concentré sur quelque chose, impossible de lui parler. Elle n'entend rien. + Dans le fond, elle a l'âme d'une justicière, d'où son besoin de devenir journaliste. A la base, elle voulait devenir reporter de guerre, dénoncer la misère dans le monde entier. + Quand elle est stressé ou énervé, elle a tendance à devenir maniaque. En bref, il ne suffit de pas grand chose pour que sa maison soit rutilante. + Si elle a besoin d'activité dans la vie de toute les jours, quand elle rentre chez elle, elle aime le calme et la tranquillité. Sans doute pour ça qu'elle a choisi sa maison en bord de forêt, sans voisinage bruyant. + Elle pense à devenir maman depuis un moment maintenant. Son mari disait ne pas se sentir prêt. Elle comprend pourquoi maintenant... + Quand elle se met un but en tête, elle est surement capable de tout. Quand elle veut une chose, elle fait ce qui doit être fait pour l'obtenir. C'est ainsi qu'elle parvient à aller au bout de toutes ses affaires et que ses articles sont toujours complet. Pourtant, elle n'irait pas non plus jusqu'à faire quelque chose d’illégal ou d'amoral, comme la plupart de ses collègues. + Elle déteste les hôpitaux. Elle y a passé trop de temps avec la maladie de sa grand-mère. Aujourd'hui, quand elle doit y retourner, elle ne peut que penser à elle, et encore aujourd'hui, des années après, c'est trop douloureux. + Son mari aime faire croire qu'elle est une femme raffinée, qui boit du vin rouge, porte de jolies robes et est toujours impeccable. En vérité, elle préfère la bière et les vestes en cuir. Mais ça ne colle pas vraiment avec l'image d'homme d'affaires de Maxim.

Behind the Screen.

   
Pseudo/Prénom + encore maman dragibus, votre Minah nationale Fréquence de connexion + aussi souvent que possible ! Comment tu es arrivé ici + une histoire de leprechaun alcoolique et bavard... Scénario ou PI + PI !!
   
Code:
Kristen Bell [color=firebrick]➸[/color] Jordan Galloway-O'Bryan



   


_________________

    We're only getting older baby. And I've been thinking about you lately. Does it ever drive you crazy, just how fast the night changes ? Everything that you've ever dreamed of, disappearing when you wake up, but there's nothing to be afraid of. Even when the night changes ! We will never change, me and you !


Dernière édition par Jordan Galloway-O'Ryan le Jeu 7 Mai - 21:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Jordan Galloway-O'Ryan
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 36
❖ POINTS : 142

MessageSujet: Re: JORDAN + but tonight I'm holding you so close   Mar 5 Mai - 23:06


Il était une fois...
I know I'm not the only one
Jordan donnait à sa mère l'effet d'avoir une pile électrique pour fille. Elle savait qu'elle aimait sa grand-mère, mais à ce point là. Elle-même avait du mal avec sa mère, Mary. Une femme de fer qui avait toujours su faire approuver ses décisions. Elle était sure de ses choix et ne comprenait pas qu'on ne puisse pas les approuver. Pour ça qu'elle avait annoncé à sa fille Rose et son gendre Rick qu'elle avait l'intention de venir s'installer chez eux pour garder sa petite fille Jordan. Si la petite tête blonde s'en réjouissait, elle était bien la seule. D'ailleurs, Rose du tenir fermement la main de sa fille alors que la voiture de son mari arrivait devant leur maison. Jordan aurait été prete à courir sous les roues si cela lui avait permis de voir plus vite sa mamie. Mais quand l'automobile s'arrêta, elle ne pouvait plus rien faire. Elle s'élança vers la portière. Mais Mary devait être tout aussi impatiente. « Ma petite fille chérie ! » Rose se retint de lever les yeux au ciel. Elle allait s'amuser les années à venir...

« Jordan, te retournes pas, mais le serveur passes son temps à te regarder. » La jeune fille leva les yeux au ciel. Sa meilleure amie passait son temps à ça. A lui trouver des prétendants partout, alors que la plupart du temps ce n’était pas elle que ses garçons regardaient, c’était son amie. « Arrêtes de raconter n’importe quoi. Surtout que ce serveur doit être étudiant. Tu crois qu’il s’intéresserait à une lycéenne ? Vraiment ? S’il doit s’intéresser à l’une d’entre nous, ce serait toi. Tu es la plus jolie de nous deux. » Son amie se contenta de hausser les épaules avec un sourire énigmatique. Et avant que Jordan n’ait pu avoir le temps de lui demander ce que signifiait ce sourire, une main se posa sur son épaule. « Excuses-moi de te déranger. Je finis dans 15 minutes et je voulais savoir si ça te dirait d’aller boire un verre avec moi. » Jordan le fixa un instant, abasourdie. Elle cligna plusieurs fois des yeux. Incapable de dire un mot. Une chose pareille ne lui était jamais arrivée. Jamais. Elle avait 16 ans et n’avait jamais eu de petit ami, ne s’était jamais faites draguée. En réalité, elle ne savait même pas comment réagir. Elle le fixait donc, incapable de réagir, alors qu’un trait soucieux barrait le front du jeune homme. Finalement, c’est sa meilleure amie qui prit le relais. « Elle serait ravie. » Un sourire éclaira le visage du jeune homme. C’est à ce moment-là que Jordan craqua pour lui pour la première fois. Il avait un sourire adorable, si charmant. « Je reviens ici quand j’ai fini alors. » Jordan hocha de la tête. « Au fait, je suis Maxim. » Elle ouvrit alors la bouche pour la première fois. Prenant une toute petite voix. « Moi c’est Jordan. »

Jordan se laissa tomber sur le banc sous le porche de la maison. Son père avait enfin accepté de rencontrer Maxim, un an après qu’elle l’eut rencontrée. Le fait que le jeune homme soit encore étudiant avait quelques peu rebuté le papa qui ne voulait pas voir sa fille grandir. Mais Rose et Mary avait finalement eut les mots pour qu’il accepte ce repas. Rendant Jordan plus qu’heureuse. Elle avait l’impression de vivre un conte de fée avec Max. Il était si attentionné, si doux, si gentil. Tout était parfait. La preuve, sa voiture traversait l’allée qui menait à la maison, il était à l’heure et même en avance. Il sortit de la voiture avec deux bouquets en main. Il se dirigea immédiatement vers Jordan, lui tendant le plus gros des bouquets. Elle le prit avec un sourire. Il s’approcha d’elle pour déposer un baiser sur joue. « Salut ma beauté. » Elle lui rendit son sourire. Maxim était un prince charmant. Un vrai. « On rentre, que je te présente ma famille ? » Il hocha la tête avant de lui emboiter le pas. (…) Main dans la main, ils faisaient le tour du paté de maison. Le repas avait pris fin et Rose avait suggérer à sa fille de faire découvrir le coin à Max. « Tu crois que ton père m’apprécie ? » Rick avait été particulièrement difficile au début du repas, se montrant froid et distant avec le petit ami de sa fille. Mais finalement, au fur et à mesure du repas, il avait fini par se détendre. Et même par rire avec lui. « Il t’adore tu veux dire. Même s’il n’en avait pas envie. Tu l’as séduit. Tu les as tous séduits. Ma grand-mère t’as déjà adoptée. » En même temps, Mary adoptait tous les jeunes polis avec elle. Elle n'était pas bien difficile à comprendre. Et quand à Rose, il avait suffi qu’elle voie le bouquet que lui avait offert Maxim pour qu’elle l’apprécie. Elle en avait même profité pour signaler à son mari qu’il devrait lui en offrir plus souvent. « Cette soirée était parfaite. » lui murmura Jordan. Un sourire aux lèvres, il se pencha vers elle pour déposer un tendre baiser sur ses lèvres.

Jordan prit une profonde inspiration, puis expira. Elle serait fort le bras de son père contre elle, tout comme son bouquet entre les mains. Elle libéra une de ses mains et la passa sur le tissu blanc de sa robe. Rick se pencha vers elle, murmurant à son oreille. « Tu es très belle ma chérie. » Elle fit un doux sourire à son père. Elle savait que ce compliment venait vraiment du cœur. Il n’était pas du tout d’accord avec ce qu’elle s’apprêtait à faire. Il la jugeait trop jeune pour ça. Après tout, Jordan n’avait même pas vingt ans. C’était tôt pour se marier. Très tôt. Mais Jordan et Maxim ne voyaient pas pourquoi attendre. Ils étaient heureux et amoureux. Ils voulaient passer leur vie ensemble. Alors pourquoi attendre quelque chose dont ils étaient déjà sûrs. « Merci papa. » Finalement, ils pénétrèrent dans l’Eglise, et rapidement l’angoisse de Jordan s’évapora pour ne laisser place qu’à sa joie de s’unir avec l’homme de sa vie.

Il pouvait rêver pour qu'elle cède. Elle se contenta donc de le fixer en croisant les bras. Elle devait faire ses preuves en tant que journaliste. Pour ça, elle devait réussir à faire parler ce flic. Mais il la regardait d'un air narquois, en ayant foutrement l'air de s'amuser. « Vous devriez pas prendre cette tête, ça va vous donner des rides. » Sans cesser de froncer les sourcils, elle dénoua les bras, posant ses mains sur ses hanches. « Les habitants ont droit de savoir la vérité. » Il eut un rire. « Savoir quoi ? On est Stairway, là. Vous avez peur que le maire ne détourne les impôts pour son profit ? » Elle devait l'avouer, c'était pas dans cette ville qu'elle allait trouver des sujets vraiment intéressants. Mais quand elle trouvait enfin quelque chose de louche, elle s'y accrochait. Elle pinça donc les lèvres, fixant toujours le policier. « Venez prendre un verre avec moi et je vous dirais. » Elle houssa les sourcils. « Écoutez Shérif... » Il eut un autre sourire. « Appelez moi Owen... » Elle pencha alors la tête sur le côté, un sourire s'étirant sur ses lèvres. « Owen... Je suis mariée. »

Jordan serra davantage la main de Maxim dans la sienne, les yeux rivés sur la tombe. Son mari était sa bouée ses derniers jours, celui qui l’empêchait de sombrer totalement. Et cela durant de long mois. Mary était tombée malade. Un satanée cancer qui l'avait dévoré petit à petit. Aujourd'hui, elle lui disait au revoir pour la dernière fois. Mais elle n'était même pas sure d'y arriver. Elle sentait que c'était la main de son mari qui l'avait empêchée jusque là de s’effondrer et de tomber à genou dans la terre.

C'est sans hésiter qu'elle pénétra dans le bureau de Maxim. Elle avait eu envie de spontanéité aujourd'hui. Elle avait alors préparé un repas pour le déjeuner, tout mis en boite, avant de prendre la direction du bureau de son mari. Elle avait envie de lui faire la surprise. De débarquer à l'improviste pour passer un moment avec lui. Mais alors qu'elle ouvre la porte, elle se fige sur le seuil. Ce n'est pas Maxim qui est installé dans sa chaise de bureau, mais une femme. En petite tenue. « Mais vous êtes qui vous? » Et la nana osait lui poser une question pareille ? Elle avait beau être une jolie brune bien roulé, il y avait une limite. « Vous êtes dans le bureau de mon mari et c'est vous qui osez me demander ça ? » Cette fois-ci, la brune perdit de sa superbe. De toute évidence, elle découvrait la nouvelle. « Votre mari... Le salaud ! » Elle releva la tête vers la journaliste, prête à dire quelque chose. Mais le téléphone sonna alors, les figeant toutes les deux. Le répondeur s'enclencha et une voix de femme s’éleva. « Chouchou, c'est moi ! T'es où ? Je t'attends depuis longtemps. » Cette fois-ci, ce fut Jordan qui le dit : « Le salaud ! »

Jordan coupa le moteur de la voiture, regardant sa maison sans vraiment vouloir y entrer. Elle ne voulait pas affronter Maxim. Elle ne voulait pas avoir à faire semblant, à faire comme si elle ne savait rien. Pourtant, il le fallait bien. Jamais elle n’aurait pu croire, en se levant ce matin, qu’elle découvrirait autant de choses sur son mari. Elle laissa échapper un long soupir et posa sa tête entre ses bras, sur le volant. Même la bouteille de vin qu’elle avait bu avec Olivia n’avait pas réussi à lui donner suffisamment de courage. Olivia… La maîtresse de son mari. Bien que cette dernière ne savait pas du tout qu’elle fréquentait un homme marié. Jordan voyait sa vie s’effondrer, son monde s’effriter. D’autant plus que les deux femmes avaient eu l’occasion de découvrir qu’il y avait apparemment une autre femme. De petits coups portés à sa vitre auto la firent lever la tête. Maxim était là. Elle fixa un instant son visage. Un visage qu’elle avait tant apprécié et qu’aujourd’hui, lui faisait horreur. Elle ouvrit néanmoins la portière. « Tout va bien, chérie ? » Elle avait bien envie de se mettre à lui hurler dessus. De pleurer de tout son soûl pour cet amour déçu. Elle avait cru avoir épousé un prince charmant, il n’était finalement qu’un goujat de plus. Néanmoins, elle se retint de hurler et de pétée les plombs. « Je suis un peu patraque, désolé, je crois que je vais directement allé me coucher. » Dormir, c’était le meilleur moyen de ne pas le voir et donc de ne pas tout faire foirer. Parce qu’au moins, maintenant, elle avait une alliée pour se venger, pour le faire bien souffrir. Et les deux filles n’allaient pas laisser passer ça.


Jordan se tourna alors que le Shérif entrait enfin dans le bureau. Elle s'était lancée à corps perdus dans le travail pour éviter de trop penser ses derniers temps. Du coup, elle harcelait un peu le bureau du Shérif. Mais il semblait toujours amusé de la voir ici. « Avouez-le, en réalité, vous êtes tombés amoureuse de moi. » Elle ne prit même pas la peine de répondre, secouant la tête. « Vous comptez toujours me raconter des conneries pour ne pas répondre à mes questions ? » « Vous êtes toujours mariée ? » Elle qui d'habitude avait toujours une réponse à lui offrir, sur ce coup là, elle ne parvint même pas à cacher sa tristesse. Et même lui en perdit en sourire. Elle se leva d'un bond, prête à sortir. Il en fit tout autant, se mettant entre elle et la sortie. « Je suis désolé, je ne voulais pas vous faire de la peine. » Elle releva la tête, toute tristesse envolée. « Mes problèmes de couple ne vous regarde pas en réalité... » Il retrouva alors son sourire. C'est à cet instant précis qu'elle se rendit compte que finalement, elle l'aimait ce sourire. « Vrai. Ça ne me regarde pas... » Elle eut alors une envie folle. Et maintenant, elle ne voyait pas pourquoi elle se retiendrait. « Ça vous dit toujours d'aller boire ce verre ? »


_________________

    We're only getting older baby. And I've been thinking about you lately. Does it ever drive you crazy, just how fast the night changes ? Everything that you've ever dreamed of, disappearing when you wake up, but there's nothing to be afraid of. Even when the night changes ! We will never change, me and you !


Dernière édition par Jordan Galloway-O'Ryan le Ven 8 Mai - 0:45, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Anna Joyce-O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 299
❖ POINTS : 365

MessageSujet: Re: JORDAN + but tonight I'm holding you so close   Mer 6 Mai - 9:00

Re-bienvenue parmi nous
Courage pour ta fiche Wink

_________________

Home is wherever I'm with you.
When my hair's all but gone and my memory fades and the crowds don't remember my name. When my hands don't play the strings the same way. I know you will still love me the same. Ed Sheeran ©️ by Sun  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Neill O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 71
❖ POINTS : 257

MessageSujet: Re: JORDAN + but tonight I'm holding you so close   Mer 6 Mai - 22:48

Re bienvenue chez toi.

_________________
I have belonged to you completely.
I still do. If you want me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Liam O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 209
❖ POINTS : 290

MessageSujet: Re: JORDAN + but tonight I'm holding you so close   Jeu 7 Mai - 0:24

Schizo jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Anna Joyce-O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 299
❖ POINTS : 365

MessageSujet: Re: JORDAN + but tonight I'm holding you so close   Ven 8 Mai - 0:47




Tu es validé(e) !

Tu fais désormais officiellement partie de la communauté PRC. Félicitations ! Afin que tu ne te sentes pas totalement perdu désormais, voici quelques petites indications sur la marche à suivre à présent. Tout d'abord, afin de réserver officiellement ta bouille rien qu'a toi, il te faut passer par le bottin. Une fois ceci fait, penses à aller demander un logement et à aller faire recenser ton métier. Si tu veux te faire des amis en ville, nous te conseillons d'aller créer ta fiche de liens. Le flood t'es aussi désormais accessible et plus important ... tu peux maintenant commencer à RP. Si besoin, nous t'offrons la possibilité de te créer quelques scénarios pour trouver pantoufle à ton pied.

Il ne nous reste plus qu'a te souhaiter de passer de bons moments en notre compagnie. Amuses-toi bien !


_________________

Home is wherever I'm with you.
When my hair's all but gone and my memory fades and the crowds don't remember my name. When my hands don't play the strings the same way. I know you will still love me the same. Ed Sheeran ©️ by Sun  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle...
Contenu sponsorisé
et voici mon histoire !


MessageSujet: Re: JORDAN + but tonight I'm holding you so close   

Revenir en haut Aller en bas
 

JORDAN + but tonight I'm holding you so close

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» How do you rate President Obama's speech tonight?
» 00. keep holding on | c.a. gillespie - e.z. ashmore
» Jordan Eberle [Svp]
» tonight, we are young [04/04/12 à 14h21]
» Jour de repos [PV Jordan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Please Read Carefully :: 
Le début du conte
 :: Les pages blanches :: Happy ending
-