AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 LIAM + Are we all lost stars trying to light up the dark?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Je m'appelle...
Anna Joyce-O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 299
❖ POINTS : 365

MessageSujet: LIAM + Are we all lost stars trying to light up the dark?   Lun 27 Avr - 1:29

Are we all lost stars trying to light up the dark?
Liam ∞ Anna

Une semaine, cela faisait une semaine que j’avais rencontré mon beau-frère, une semaine que je savais que j’étais mariée. Une semaine que j’avais fait des recherches pour pouvoir contacter mon mari. Je n’avais pas de téléphone, ma mère y avait veillé surement sciemment, mais j’avais toujours mon vieil ordinateur. J’avais finalement pu trouver son adresse mail. Une semaine que j’attendais de trouver le bon moment pour le contacter. Heureusement que la visite de Minah m’avait permise de me changer un peu les idées et d’oublier l’impatience qui me rongeait à petit feu l’espace d’un instant. Ma dragonne de mère n’avait pas été franchement réjouie de cette visite… Il était hors de question de lui parler de sortir après ça. Elle devait surement se demander ce que mon amie m’avait confiée… Si j’avais sagement attendue jusque là c’était uniquement parce que ma jambe me lançait atrocement. Difficile de prendre le bus dans ces conditions. Et je ne me voyais vraiment pas demander à ma mère de me déposer quelque part – quant à conduire, avec une jambe dans le plâtre c’était tout bonnement impossible.

Mais c’était décidé, aujourd’hui il était plus que temps que je prenne l’air. Et puis j’étais un peu impatiente de rencontrer l’homme que j’avais épousé… Dis comme ça cette phrase me semblait vraiment bizarre, mais il fallait bien avouer que ma vie l’était complètement en ce moment, alors un peu de bizarrerie en plus ou en moins…  Assise devant mon ordinateur je réfléchissais au mail que j’allais envoyé. Bizarre de reprendre contact de cette façon mais il fallait bien se lancer.

« Bonjour,
Je ne sais pas si Neill t’as informé de la situation dans laquelle je me trouve en ce moment. J’ai eu un accident de voiture et depuis je suis complètement amnésique. Ma très aimante mère a essayé de me faire croire que je vivais encore chez elle…
J’aimerais te voir, si cela te convient. Je serais au parc Fitzpatrick à partir de 15h.
Anna. »


Le mail pouvait paraître froid. J’avais d’ailleurs longuement hésité sur la formule de politesse à mettre. Cordialement ? Trop professionnel. Tendrement ? Mais comment être tendre envers quelqu’un que je ne connaissais pas – ou du moins dont je ne me rappelais plus. Je n’avais optée pour aucune finalement. Juste mon prénom en guise de conclusion. Ou d’introduction si il décidait de venir. Peut être qu’il n’était pas encore rentré… Il me semblait que Neill m’avait dit qu’il n’allait pas tarder à être là mais peut être que ce n’était pas encore le cas. Dans ce cas comment prendre le fait qu’il ne vienne pas ? Était-ce volontaire ou non de sa part ? Et puis comment agir avec lui si il venait ? C’était mon mari non, être trop froide allait lui paraître bizarre et pourtant comment ne pas l’être au moins un peu ? J’avais déjà eu du mal à ne pas le vouvoyer dans mon mail…

Chassant toutes les questions qui m’envahissaient, je décidais de sortir. Coup de chance, ma mère n’était visiblement pas dans les parages, je pus sortir sans subir de remontrances comme quoi il était complètement idiot de s’aventurer dehors dans mon état. Je n’avais qu’une jambe cassée, rien de plus… Enfin ça et des souvenirs disparus.

Le trajet fut long et rapide à la fois, je fus incapable de me concentrer sur mon livre tant j’angoissais à l’idée de ces retrouvailles. Une fois arrivée je m’installais sur l’un des bancs à côté de l’entrée. J’essayais à nouveau de me plonger dans mon livre pour faire passer le temps, sans grand succès…

Code by Silver Lungs

_________________

Home is wherever I'm with you.
When my hair's all but gone and my memory fades and the crowds don't remember my name. When my hands don't play the strings the same way. I know you will still love me the same. Ed Sheeran ©️ by Sun  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Liam O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 209
❖ POINTS : 290

MessageSujet: Re: LIAM + Are we all lost stars trying to light up the dark?   Dim 3 Mai - 2:50


ANNA & LIAM
Are we all lost stars trying to light up the dark ?


Un lion en cage: c’était la métaphore qui représentait le mieux Liam depuis son retour sur ses terres irlandaises. Il n’avait pas arrêté de faire les cents pas dans son appartement. Enfin, dans leur appartement. Sauf qu’elle n’était pas là, comme il aimerait qu’elle puisse être. Et ce n’était pas réellement leur appartement si elle n’était pas à ses côtés. Liam n’avait pas pu rentrer directement lorsqu’il avait appris la nouvelle pour l’accident d’Anna. Étant militaire, ses allées et venues à travers les pays ne dépendaient pas de sa simple volonté, mais de celle de ses supérieurs. Et comme la jeune femme s’était remise physiquement plutôt vite de sa tragédie, ils avaient décidé que Liam ne rentrerait pas avant sa permission prévue. Il avait donc attendu deux semaines sur le camp à tourner en rond, faire les cents pas à s’inquiéter pour sa femme. Il pensait que ça aurait cessé avec son retour, mais ce ne fut pas le cas. Il rentra bien sans aucune encombre à Stairway. Mais ce n’est pas pour autant qu’il put aller voir sa femme. Le Dragon, vous le connaissez ? Non ? Bah malheureusement pour Liam, lui il le connaît. Le Dragon, c’est la mère d’Anna. Et la mère d’Anna n’aime pas vraiment Liam, et surtout le fait que Liam ait épousé sa fille. Depuis qu’il la connaît, elle n’a jamais eu une pensée ou une parole aimable envers lui. Et le fait qu’elle ne le porte pas dans son coeur s’était encore prouvé le jour où Liam était arrivé en ville, et qu’il avait directement été chez les parents d’Anna, ne l’ayant pas trouvé dans leur appartement ni à l’hôpital. Le Dragon ne l’avait aucunement laissé entrer voir Anna, fermant la prote au nez du jeune homme. Et Liam n’étant pas un homme violent, il s’était dit qu’il trouverait un autre moyen de voir Anna rapidement que de défoncer la porte d’entrée de la maison et de se faire arrêter par les flics.

C’était donc pour cela que ça faisait une semaine que Liam s’impatientait. Il avait pu voir tour à tour Neill, son frère, qui avait déjà croisé Anna une fois lorsque Liam était encore sur le camp, et Minah qui elle avait réussit à pénétrer dans l’entre du Dragon. Parce-qu’elle était bien vu par la marâtre, contrairement à lui. Ils lui avaient tous les parlé d’Anna, et de ce qu’il lui était malheureusement arrivé. Non seulement, elle avait eu un accident, mais en plus, elle avait perdu sa mémoire en court de route. Liam devait avoué que quand Neill lui avait annoncé la nouvelle, il s’était senti démuni. Le Dragon avait du joué de cette position favorable pour elle, le fait que sa fille ne se souvienne même plus de l’homme qu’elle avait épousé. Et c’était sûrement aussi pour cela qu’elle n’avait pas encore essayé de lui donner de nouvelles. Après tout, pourquoi reprendre contact avec les personnes de sont ancienne vie si on pouvait en avoir une nouvelle ?
Assis sur le canapé de leur salon, Liam secoua la tête. Non, même avec une mémoire en moins, il était impossible qu’Anna ne veuille pas renouer de lien avec lui. Ce qu’il avait vécu était vraiment fort et ancré dans leurs âmes et dans leurs corps, bien plus que dans leurs mémoires. Ça ne s'oubliait pas complètement. Elle devait juste avoir autant de soucis à faire parvenir des informations de l’intérieur vers l’extérieur que Liam avait lui pour en faire parvenir jusqu’à elle. Vraiment pas pratique dans un couple, s’il n’y a pas de communication ! Du coup, il restait à, à soupirer à longueur de journée. Il devait avouer qu’il commençait vraiment à péter un câble.

C’est alors qu’il se levait du canapé pour sortir prendre l’air qu’il entendit le “ting!” habituel de l’ordinateur d’Anna. Il l’avait allumé le matin même pour faire une recherche législative concernant le kidnapping d’enfant amnésique par leurs parents - oui, il en était rendu là -, et n’avait pas pris le temps de l’éteindre. Fronçant les sourcils - qui pouvait bien lui envoyer un mail ? -, il allait s’installer devant l’ordinateur. Un petit icône affichait un nouveau mail dans sa boite de messagerie à lui - enfin, il supposait que c’était la sienne vu qu’Anna n’avait pas pu venir jusqu’ici pour ouvrir la sienne. Il glissa la souris jusque l’icône pour ouvrir le mail. Ce qu’il put lire ensuite le cloua sur place.

« Bonjour,
Je ne sais pas si Neill t’as informé de la situation dans laquelle je me trouve en ce moment. J’ai eu un accident de voiture et depuis je suis complètement amnésique. Ma très aimante mère a essayé de me faire croire que je vivais encore chez elle…
J’aimerais te voir, si cela te convient. Je serais au parc
Fitzpatrick à partir de 15h.
Anna. »

Son coeur fit comme quelques ratés dans sa poitrine en lisant la signature. Anna. Sa femme, sa princesse, sa vie venait de lui envoyer un mail, lui indiquant qu’elle voulait le voir, lui. Malgré sa perte de mémoire, malgré sa dragonne de mère, malgré le fait qu’il n’est pas pu être à son chevet depuis l’accident, elle voulait quand même le voir. Il n’en fallut pas plus pour redonner le sourire au jeune homme. Quelle que soit l’issue de cette rencontre, le seul fait de pouvoir voir sa femme en chaire, en os et en vie sous ses yeux serait le plus beau cadeau qu’on pourrait lui faire.
Impatient, il jeta un oeil à la pendule. Elle ne serait pas au parc avant une bonne heure, ça lui laissait donc le temps d’aller prendre une bonne douche pour tenter de se calmer, car il sentait qu’il s’excitait tout seul sur place. Le moment tant attendu depuis des semaines allait enfin arriver en même temps. Il ne prit même pas la peine de répondre au mail, doutant qu’Anna ait accès à un ordinateur tout le temps. Il se contenta donc d’aller se préparer pour sa belle.

Le parc dont Anna lui avait parlé ne se trouvait pas tout à côté de chez eux, mais en y allant en voiture, Liam ne mit qu’une petite vingtaine de minutes pour y arriver. De plus, son frère et sa belle-soeur habitaient le quartier, il connaissait donc bien la route. Arrivée aux abords du parc, il alla garer sa voiture. Une fois le moteur coupé, il prit quelques secondes pour prendre son souffle et se préparer à la situation. Bien qu’il allait parfaitement reconnaître la femme qu’il avait épousé, elle n’allait absolument pas le reconnaître. Ou enfin si, elle allait le reconnaître vu qu’elle avait déjà vu son frère, qui plus est jumeau, Neill. Mais elle n’allait pas le reconnaître en temps que Liam, l’homme avec qui elle partageait sa vie depuis des années maintenant. Et il ne savait pas comment il allait faire pour gérer cette situation. Et s’il n’y arrivait pas ? Si le fait qu’elle ne le reconnaisse pas soit trop douloureux pour lui ? Et si elle avait trop changé à cause de cette perte de mémoire et qu’elle n’était plus comme il l’aimait ? Il secoua la tête. Non, il ne devait pas penser à ça, pas maintenant, alors qu’il avait attendu tout ce temps pour la retrouver. Alors, il sortit enfin de sa voiture.

Le temps était plutôt agréable, en cette journée. Une petite bise vint frapper le visage du jeune homme lorsqu’il sortit de sa voiture. Il enfila alors sa veste, son écharpe pour être sur de ne pas tomber malade, et fermant sa voiture il prit le chemin de l’entrée principale du parc. Ils n’avaient pas convenu de lieux de rendez-vous précis, alors il allait se contenter d’arpenter les allées principales pour trouver la demoiselle. En sachant qu’elle avait un pied dans le plâtre, elle n’allait pas non plus aller à l’autre bout du parc en béquilles. Et ses déductions furent justes, car c’est sur l’un des premiers bancs du parc de Liam trouva Anna, assise, aussi belle que la première fois qu’il l’avait vu à cette soirée étudiante. Elle avait un livre ouvert entre les mains, les cheveux un peu malmenés par le vent. Liam resta pas loin d’une minute debout là, à la contempler. Il aurait même pu rester des heures et des heures rien qu’à la regarder. Il l’avait déjà fait d’ailleurs. Mais aujourd’hui n’était pas une journée dédiée à la contemplation de l’être aimé et chéri. C’était une, voire la journée décisive dans la vie de Liam concernant son mariage. Il parcourut alors lentement la distance qui les séparait, Anna et lui.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Anna Joyce-O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 299
❖ POINTS : 365

MessageSujet: Re: LIAM + Are we all lost stars trying to light up the dark?   Dim 3 Mai - 16:11

Are we all lost stars trying to light up the dark?
Liam ∞ Anna

Avant de venir à ce rendez vous, j’avais complètement retourné la maison de ma mère durant plusieurs jours, essayant – en vain – de retrouver mon alliance. C’était idiot et symbolique, mais je crois que j’avais besoin d’elle à mon doigt pour réellement me sentir mariée. Après tout, je n’avais aucun souvenir de mon mariage et sans les photos que m’avait montrées Minah je ne serais même pas en mesure de pouvoir décrire à quoi je ressemblais ce jour là, alors la moindre petite chose pouvant rendre ça concret était la bienvenue. Malheureusement, le dragon avait encore fait des siennes, m’empêchant à tout prix d’en savoir plus sur moi-même. La seule chose qui me poussait encore à rester chez elle était que je ne me souvenais pas de mes numéros de compte pour aller demander de l’argent à la banque et pouvoir dormir à l’hôtel. Mes cartes de crédits avaient elles aussi mystérieusement disparues – même si j’avais oubliées leur code pin j’aurais pu me réserver un logement en passant par internet... Bref, j’étais fortement dépendante de ma famille et ce n’était pas quelque chose que j’appréciais forcément. Dans mes projets à court terme il y avait voir mon mari et me rendre à la banque pour me faire refaire de nouvelles cartes avec un code que je connaitrais cette fois-ci. Et aussi connaître l’état de mes finances, peut être que j’étais fauchée et que vouloir dormir ailleurs était utopique après tout…

J’étais une boule de nerfs, attendant de voir si Liam allait se montrer ou non. Me demandant si après tout ce rendez-vous était une bonne idée. Peut être que j’aurais du demander à le rencontrer dans un lieu moins neutre, mais où ? Dernièrement je n’étais nul part chez moi. Et puis je ne savais même pas où nous habitions, j’avais légèrement oublié de le demander à Minah. J’avais tellement de chose à apprendre, sur ma vie, sur mes amis, sur tout, que je m’y perdais…  Qu’est-ce qui était prioritaire et qu’est ce qui ne l’était pas ? En plus je n’avais l’impression que de parler de moi ces derniers jours. Comment demander aux gens ce qu’il y avait de nouveau dans leur vie quand on ne se souvenait pas de ce qu’il y avait d’ancien ? Quelque part être amnésique c’était être égoïste. Je me promis de faire un interrogatoire poussé à Minah sur sa vie à elle, histoire de redevenir une vraie amie. D’en savoir plus sur elle. Elle devait aussi avoir ses problèmes avec sa sœur dans le coma et sa nièce à s’occuper non. Et puis est-ce qu’elle voyait quelqu’un. J’avais trouvé qu’il y avait quand même pas mal de photos avec Neill sur son téléphone mais n’avait pas osé poser de questions. Je ne me sentais pas assez légitime pour ça. Peut être que j’aurais dû ?

Bon comme je m’en doutais je n’avais pas encore lu une seule ligne de mon livre, perdue une fois de plus dans mes pensées. Je le fermais avec un peu plus de force que nécessaire et relever la tête essayant de voir si j’apercevais Liam. Lorsque je relevais la tête je l’aperçu qui fonçait droit sur moi. Enfin je supposais que c’était lui et non Neill à la façon dont je sentie mon cœur faire un bon dans ma poitrine. Les sentiments que j’avais pour cet homme était incroyablement fort et me prenait aux tripes. Je fermais les yeux essayant de les apprivoiser. Mon dieu, j’étais folle amoureuse de cet homme et je ne savais même pas pourquoi. Une chose était sûre en tout cas, notre couple ne devait pas battre de l’aile, pas de mon côté en tout cas…

Je me décalais pour lui faire une place sur le banc des fois qu’il souhaite s’installer et lui adressais un grand sourire. « Bonjour. » C’était simple comme introduction, mais qu’est-ce que je pouvais dire de plus ? Ne pas se prendre la tête sur ce qu’il aurait fallut faire ou dire, je m’en voulais déjà bien assez d’être une inconnue dans le corps de sa femme. J’espérais juste que je n’allais pas trop le décevoir…
Code by Silver Lungs

_________________

Home is wherever I'm with you.
When my hair's all but gone and my memory fades and the crowds don't remember my name. When my hands don't play the strings the same way. I know you will still love me the same. Ed Sheeran ©️ by Sun  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Liam O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 209
❖ POINTS : 290

MessageSujet: Re: LIAM + Are we all lost stars trying to light up the dark?   Jeu 7 Mai - 1:21


ANNA & LIAM
Are we all lost stars trying to light up the dark ?


Une fois arrivé devant Anna, le jeune homme se stoppa, doucement. Il ne voulait pas faire un geste de plus sans savoir dans quelle position se trouvait Anna. Il ne voulait en aucun cas la brusquer, précipiter les choses ou quoi que ce soit. Il voulait qu’elle soit à l’aise avec lui comme elle pouvait l’être avant qu’elle ne perde sa mémoire. C’était un pari risqué, vraiment pas facile - comment faire ressentir de la confiance envers vous par quelqu’un qui ne vous connaissait plus ?  Mais il était tout à fait prêt à le relever. Parce-qu’il savait qu’elle en valait la peine, parce-qu’il l’aimait, et qu’il n’aimait pas la savoir... Pas elle, ou une version effacée d’elle même.

De son côté, elle le regardait depuis qu’elle avait fermé son livre et qu’elle l’avait aperçu, un peu plus loin dans l’allée du parc. Elle semblait le regarder avec cet air… Perdu, sur le visage. Comme si elle savait qu’elle devait le connaître, mais qu’elle ne le connaissait pas, qu’il était un parfait inconnu. Qu’elle le connaissait, parce-que Minah lui avait parlé de lui, et puis bien sur elle avait déjà croisé Neill alors elle savait à quoi il ressemblait. Mais inconnu, comme il le craignait. Le seul fait de le voir n’avait pas suffit à raviver des souvenirs. Parfois, rien que le contact visuel permettait à certaines personnes de retrouver leur mémoire. Ca n’allait donc pas être suffisant pour cette fois ci. Liam était patient, de toutes manières, et n’était pas prêt de laisser Anna seule sans aide maintenant qu’il venait enfin de reprendre contact avec elle, malgré sa dragonne de mère.

La jeune femme, doucement, se décala sur le banc, pour lui laisser une petite place. Liam hésitait toujours à bouger, prendre place trop rapidement sur ce banc pourrait être un geste brusque. Il n’aimait pas penser comme ça, car ils avaient toujours été très naturels l’un envers l’autre, depuis qu’ils s’étaient rencontrés, mais là, la santé d’Anna n’était plus la même, même si techniquement physiquement elle allait bien.

« Bonjour. »

C’était simple, un simple mot prononcé, mais pourtant c’était déjà tant. C’était doux, c’était mielleux aux oreilles de Liam. Ca aurait pu même paraître plein de promesse, comme ces bonjours que l’on peut prononcer le matin sur l’oreiller, à l’aube d’une journée qui s’annonce parfaite. Ca aurait pu être ça, en ce moment même, mais Liam ne voulait pas se faire de faux espoirs. Après tout, normalement, Anna était toujours la même. Mais il ne voulait pas se dire que la Anna qu’il avait connu reviendrait à cent pour cent, car si ça n’arrivait pas et qu’elle changeait, il serait déçu.
Le jeune homme vint s’asseoir alors délicatement auprès d’Anna, levant le regard vers elle. Un regard empreint de tout l’amour qu’il éprouvait pour ce bout de femme, qu’il voulait exprimer, mais qu’il retenait. Il sourit alors à son tour, ne sachant que dire. Il voulait lui dire tellement de choses maintenant, tout de suite, mais ce n’était pas possible. Ca serait trop d’informations à la minute, et il ne savait pas si Anna voulait entendre tout ça.

« Bonjour, toi. Je suis content de pouvoir enfin te voir, tu sais. Tu m’avais manqué… »

Tremblant, il leva sa main vers le visage de la jeune femme. Il effleura doucement, tendrement, sa joue du bout des doigts, comme s’il avait peur de la casser, qu’elle soit comme une poupée trop fragile. Et elle l’était, en réalité, car le regard de Liam dévia vers le plâtre qui ornait, un peu trop fièrement, la jambe de la jeune femme, et lui rappela à quel point elle avait eu de la chance, dans le fond. Elle avait peut-être perdu sa mémoire dans le processus, mais elle avait au moins encore sa vie. Liam avait parfois songé, pendant les trois semaines où il attendait impatiemment de rentrer chez lui auprès de son épouse, comment ça aurait été si Anna n’avait pas survécu à cet accident. Qu’est-ce que sa vie serait devenue sans la personne qui comptait le plus à ses yeux… Il essayait de ne pas trop y penser, mais parfois le soir son esprit dérivait trop et il lui était déjà arrivé plusieurs fois de verser quelques larmes malgré lui, alors que la situation n’était pas si pire. De la même main qui était venu caresser le visage de la jeune femme, il alla la poster sur le plâtre, fermant les yeux, soupirant. Qu’il aimerait qu’elle n’ait pas à traverser tout ça, qu’ils soient simplement en sortie dominicale, comme ils le faisaient avant que tout ça n’arrive…

« Je… Je suis vraiment désolé, Anna. Je… Je voulais rentrer, pour être avec toi, pour que tu te sentes en sécurité dès ton réveil. Je voulais être là pour t’aider pour tout mais… »

Un nouveau soupire s’échappa de son être. Mais son métier ne lui avait pas permit de faire des allers et venues comme bon lui avait semblé. Son métier, qu’il aimait pourtant énormément, était devenu un fardeau à porter pour la première fois de sa vie. C’était dur, pour lui. Son métier, sa passion, qui se mettait pour la première fois en travers de son couple. Il ne savait pas trop comment gérer. Il releva la tête vers la jeune femme. On pouvait très nettement voir dans son regard sa sincérité, profonde, transperçante. Il aurait vendu son corps et son âme pour pouvoir venir la voir dès qu’il avait appris la nouvelle. Il aurait même donné tout l’or du monde. Malheureusement, ça ne marchait pas comme ça.

« Je suis là, maintenant, mais j’ai l’impression que j’ai failli au serment que je t’ai fait il y a un an de ça. Tu ne t’en rappelles pas je sais, j’ai vu Minah, elle m’a expliqué... Et je ne sais pas quoi dire, en fait. Je ne sais pas ce que tu voudrais entendre ou pas… Ce que tu attends de moi ? »

Il prit alors une position de nouveau semi-figée, ne sachant que faire. Anna allait peut-être déjà avoir envie de prendre ses jambes à son cou - bon, pas littéralement avec le plâtre d’une demi-tonne qu’elle avait au pied - et le prendre déjà pour un fou. Il savait qu’il semblait perdu, comme gars, en ce moment même. Mais comment devait-il agir ? Il n’y avait aucune formation au monde qui vous apprenait “Comment faire lorsque vous revoyez votre femme pour la première fois après qu’elle n’ait plus aucun souvenir de vous, ni de toute sa vie”. Il essayait d’improviser comme il le pouvait, maladroitement.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Anna Joyce-O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 299
❖ POINTS : 365

MessageSujet: Re: LIAM + Are we all lost stars trying to light up the dark?   Jeu 7 Mai - 16:50

Are we all lost stars trying to light up the dark?
Liam ∞ Anna

Je vis Liam hésiter quant à l’idée de s’asseoir à côté de moi. Cet homme semblait effrayé à l’idée de me brusquer. Ses grands yeux bleus étaient tellement doux qu’il semblait facile de se noyer dedans. Il se décida finalement et s’assit à mes côtés. Sa proximité amena en moins des sentiments contradictoires puisqu’elle me paraissait tellement naturelle et en même temps il s’agissait pour moi d’un parfait inconnu. D’un parfait inconnu que j’avais épousé depuis plus d’un an et avec qui j’étais depuis huit ans… Bref, ma vie était un foutoir sans nom.

« Bonjour, toi. Je suis content de pouvoir enfin te voir, tu sais. Tu m’avais manqué… »
Mon cœur manqua un battement, j’avais visiblement épousé une perle. Mordillant ma lèvre je lui répondu doucement « J’étais aussi impatiente de pouvoir te voir. » Par contre dire qu’il m’avait manqué n’aurait pas été exacte, quelqu’un que vous ne connaissiez pas ne pouvait pas réellement vous manquer mais pourtant je sentais que j’avais besoin de voir cet homme. Après tout je n’arrivais à me souvenir de rien et pourtant je le voyais dans mes rêves avant même d’avoir rencontré son frère et su à quoi il ressemblait. Avant même d’avoir conscience du fait que j’étais une femme mariée…

Sa main se frôla doucement sur ma joue et mon corps réagit sans que je lui en donne l’ordre appuyant un peu plus contre sa paume pour vraiment sentir sa caresse. J’avais une furieuse envie de me blottir contre lui, alors que je ne le connaissais même pas… La douleur que je lis ensuite dans ses yeux alors qu’il regardait mon plâtre me serra le cœur.

« Je… Je suis vraiment désolé, Anna. Je… Je voulais rentrer, pour être avec toi, pour que tu te sentes en sécurité dès ton réveil. Je voulais être là pour t’aider pour tout mais… »
Je secouais la tête, essayant de lui montrer que ce n’était pas grave. « Tu n’as pas à t’excuser, Neill m’a expliqué. Les gens en Afghanistan avaient sûrement bien plus besoin de ton aide que moi. » Je marquais une pause. « Et puis j’avais ma douce et aimante mère à mon réveil, difficile de rivaliser avec ça. » Mon ton était clairement taquin, j’espérais qu’il saisirait la plaisanterie…

« Je suis là, maintenant, mais j’ai l’impression que j’ai failli au serment que je t’ai fait il y a un an de ça. Tu ne t’en rappelles pas je sais, j’ai vu Minah, elle m’a expliqué... Et je ne sais pas quoi dire, en fait. Je ne sais pas ce que tu voudrais entendre ou pas… Ce que tu attends de moi ? »
Ce qu’il était mignon, mais il se prenait clairement trop la tête. Moi aussi je me l’étais bien prise ces derniers jours d’ailleurs, c’était peut être pour ça que notre couple fonctionnait si bien. Parce que si je croyais ce que m’avait dit Minah nous avions fait un mariage heureux et notre couple était plus que solide… « Tu as failli à rien du tout. Si ma culture est bonne le serment dit seulement "Pour le meilleur et pour le pire" il ne dit pas "au moment exact où les épreuves auront lieu". Tu es là aujourd’hui, c’est le plus important non ? Pourtant tu aurais pu choisir de repartir à zéro ou de me laisser seul… » Je marquais à une pause. « C’est plutôt moi qui manque à tout mes devoirs et je m’en excuse, je suis navrée d’être une inconnue dans le corps de ta femme. Les médecins disent que mes souvenirs devraient revenir quand mon hématome sous-dural se résorbera en attendant et bien… » Je poussais un petit soupir. « Je veux bien que tu me raconte comment c’était, nous deux. Et qu’on essaye de se créer de nouveaux souvenirs si ça te va… De ceux dont je pourrais me rappeler moi aussi. »

Code by Silver Lungs

_________________

Home is wherever I'm with you.
When my hair's all but gone and my memory fades and the crowds don't remember my name. When my hands don't play the strings the same way. I know you will still love me the same. Ed Sheeran ©️ by Sun  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Liam O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 209
❖ POINTS : 290

MessageSujet: Re: LIAM + Are we all lost stars trying to light up the dark?   Mar 19 Mai - 0:25


ANNA & LIAM
Are we all lost stars trying to light up the dark ?


« Tu n’as pas à t’excuser, Neill m’a expliqué. Les gens en Afghanistan avaient sûrement bien plus besoin de ton aide que moi. Et puis j’avais ma douce et aimante mère à mon réveil, difficile de rivaliser avec ça. »

Liam ne put s’empêcher d’avoir un petit rire. Oh oui, cette charmante mère et belle-mère, comme pouvait il l’oublier. Elle faisait réellement tout le temps son possible pour tenter de se mettre au travers de leur couple, et ce même avant qu’ils ne soient officiellement un couple. Liam n’étant soit disant pas assez bien pour sa fille. Il avait même été étonné de la voir à leur mariage. Plusieurs fois il s’était dit qu’elle ne viendrait pas, que ce serait une trop grosse honte pour elle que d’assister à ça. Voir sa fille se faire passer la bague au doigt par un vulgaire militaire… Mais malheureusement, ça ne l’avait pas achevé et elle était toujours parmi eux, rodant plus que jamais depuis qu’Anna avait eu cet accident. Liam avait essayé d’aller voir Anna, mais à part envoyer son poing dans la figure de sa belle-mère - chose qu’il n’aurait absolument jamais fait, oh non loin de là ! - il n’y avait pas grand chose à faire contre elle. C’était pour cette raison qu’il ne la voyait que maintenant.

Après sa dernière prise de parole, Liam attendait sagement qu’Anna réponde. Il espérait vraiment qu’elle ne lui demande pas de partir. Après tout, c’était aussi possible qu’avec sa nouvelle mémoire, remise à neuve, elle veuille repartir de zéro de son côté. C’était une chance de refaire complètement sa vie, de partir à l’aventure, faire un nouveau travail, rencontrer de nouvelles personnes… Ça ferait du mal à Liam si c’était le cas, si elle voulait vraiment ça, car lui de son côté se souvenait d’absolument tous les moments passés à ses côtés. Mais il l’aimait tellement qu’il l’accepterait si c’était son choix. Alors, son coeur s’arrêta quelques secondes lorsqu’elle reprit la parole.

« Tu as failli à rien du tout. Si ma culture est bonne le serment dit seulement "Pour le meilleur et pour le pire" il ne dit pas "au moment exact où les épreuves auront lieu". Tu es là aujourd’hui, c’est le plus important non ? Pourtant tu aurais pu choisir de repartir à zéro ou de me laisser seul… C’est plutôt moi qui manque à tout mes devoirs et je m’en excuse, je suis navrée d’être une inconnue dans le corps de ta femme. Les médecins disent que mes souvenirs devraient revenir quand mon hématome sous-dural se résorbera en attendant et bien… Je veux bien que tu me raconte comment c’était, nous deux. Et qu’on essaye de se créer de nouveaux souvenirs si ça te va… De ceux dont je pourrais me rappeler moi aussi. »

C’est alors un doux sourire qui s’afficha, lentement, sur le visage de Liam. Car malgré toutes les choses qui pourraient être tristes dans ce que venait de dire Anna, il y avait aussi une chose très joyeuse et super importante aux yeux de Liam: elle voulait toujours de lui, elle voulait apprendre à la connaître de nouveau, elle voulait continuer ou plutôt recommencer cette relation qu’ils avaient. Mettant de côté le fait qu’ils étaient déjà mariés, techniquement, et qu’ils pourraient pas se marier de nouveau. Donc s’ils devaient tout refaire, exactement tout, il allait au moins manquer le mariage, le vrai. Mais ils n’en étaient pas là, et apparemment Liam avait du pain sur le planche. Prenant la main d’Anna dans la sienne, il la caressait délicatement du pouce, geste rassurant. Pourquoi ? Ce n’est pas comme s’il était sur le point de lui annoncer qu’ils étaient en fait un couple de meurtrier recherchés, loin de là. Mais il se doutait que ça allait être dur pour Anna, la nouvelle Anna, d’entendre parler d’elle sans s’en rappeler. Comme elle venait de le dire, elle était une étrangère dans le corps de sa femme.

« Qu’importe ce que le serment de mariage peut dire, pour moi ça aurait été là quand ça s’est passé que de l’honorer. Je n’ai pas pu, tant pis maintenant oui je suis là. Et je compte rester là à tes côtés, crois moi. Je n’ai même pas une seule fois pensé que je pourrai repartir de zéro, crois moi. Je ne vis quasiment que pour toi, Anna. Ça peut sembler cucul dit comme ça, mais pourtant c’est bien vrai. Depuis que je t’ai rencontré, ma vie tourne autour de toi et de la tienne. Toi en revanche, tu aurais pu choisir de repartir de zéro, sans souvenirs, sans rien, des tas de gens ne rêvent que de ça. Et pourtant tu reviens quand même vers moi. C’est pour ça que je souris en ce moment, je suis heureux de voir que j’ai le droit à une seconde chance, même si tu es une version alternative de la Anna que je connais si bien. Et puis, je n’ai pas peur pour tes souvenirs, je sais qu’ils reviendront. Laisses toi du temps, reposes toi, le choc que tu as subi et l’accident que tu as eu, ce n’était pas rien apparemment… »

Il fit une pause dans son monologue. Si l’ancienne Anna avait l’habitude qu’il soit plutôt bavard, une fois qu’il connaissait bien les gens, cette nouvelle Anna, si on pouvait dire, elle n’en savait rien. Et il ne voulait pas l’effrayer et qu’elle ne veuille plus de lui avant même qu’il ait essayé de l’aider avec ses souvenirs. Prenant une petite respiration, il reprit la parole.

« Et Anna, je resterai des jours éveillé s’il le fallait pour te raconter tous les souvenirs que tu voudras écouter. Notre rencontre, les débuts de notre relation, notre premier baiser, la mariage, tout ce que tu voudras. J’irai affronter le Dragon en personne comme un preux chevalier s’il le faut aussi. Malgré le fait qu’elle soit très persuasive quand elle le veut, techniquement elle n’a aucun droit sur toi. Tu ne devrais pas rester avec elle d’ailleurs… Mais revenir chez nous serait peut-être trop prématuré pour toi, non ? »

Il avait maintenant tourné sa tête vers Anna, soulevant un sourcil interrogatif. Il n’était pas rassuré à l’idée de savoir Anna chez ses parents - ce qui était plutôt paradoxal, à vrai dire -, et il voulait s’assurer qu’elle ait les meilleurs soins pour ses blessures, que personne ne vienne l’importuner, et surtout il ne voulait pas que sa mère commence à lui inventer une vie de son côté. Car, à force d’avoir la main d’Anna dans la sienne depuis un petit moment, il avait pu remarquer une chose sans même avoir à y jeter un coup d’oeil. Il n’avait pas été beaucoup de temps à Stairway pendant l’année qui venait de s’écouler, mais il était absolument sur d’une chose: il avait passé une bague à ce doigt ci d’Anna, un an auparavant. Et…

« Tu n’as plus ton alliance ? »
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Anna Joyce-O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 299
❖ POINTS : 365

MessageSujet: Re: LIAM + Are we all lost stars trying to light up the dark?   Mar 19 Mai - 11:02

Are we all lost stars trying to light up the dark?
Liam ∞ Anna

Mes yeux n’arrivaient pas à se détacher de Liam, dire que j’étais marié à cet homme qui paraissait si doux et je n’en avais aucun souvenir… Je m’en voulais de le priver de sa femme, à vrai dire je m’en voulais de beaucoup de chose. J’avais l’impression que je privais tous les amis d’Anna de sa présence. Tout le monde me connaissait mieux que moi-même et c’était un poids qui me semblait parfois dur à porter. Et si finalement la nouvelle moi avait des gouts différents de l’ancienne est-ce que ça ne les décevrait pas ?

« Qu’importe ce que le serment de mariage peut dire, pour moi ça aurait été là quand ça s’est passé que de l’honorer. Je n’ai pas pu, tant pis maintenant oui je suis là. Et je compte rester là à tes côtés, crois moi. Je n’ai même pas une seule fois pensé que je pourrai repartir de zéro, crois moi. Je ne vis quasiment que pour toi, Anna. Ça peut sembler cucul dit comme ça, mais pourtant c’est bien vrai. Depuis que je t’ai rencontré, ma vie tourne autour de toi et de la tienne. »
Mon cœur se serra à nouveau. Je ne savais même pas ce que j’avais fait pour mériter un homme aussi gentil. Liam ne me paraissait pas cucul comme il venait de le dire mais très amoureux. Je crois que Minah avait raison en me disant que nous avions l’air d’un couple digne des meilleurs livres romantique. Si je n’avais plus de mémoire je ressentais encore des choses pour les gens et je pouvais dire que moi aussi j’étais follement éprise de lui, les sentiments qui m’habitaient me paraissaient être très fort. Très fort sans que j’ai aucune idée du pourquoi, du comment. Je savais que j’aimais cet homme dont je ne connaissais plus rien maintenant parce que j’étais incapable de me souvenir de lui…

« Toi en revanche, tu aurais pu choisir de repartir de zéro, sans souvenirs, sans rien, des tas de gens ne rêvent que de ça. Et pourtant tu reviens quand même vers moi. »
J’hochais la tête de droite à gauche pour essayer de lui faire comprendre que ça n’avait même pas été envisagé. « Je suis une page blanche Liam, une vraie. Je n’ai aucun souvenir absolument aucun. Et pourtant, alors qu’on devait même me dire comment je m’appelais, je rêvais de toi. Je veux dire je n’avais pas ton prénom ou quoi que ce soit. Mais quand j’ouvrais les yeux le matin, j’avais souvent ton image en tête. » Je devais avoir l’air folle mais tant pis. « Bon je t’avoue j’ai complètement flipper en voyant Neill, j’ai cru que je fantasmais sur mon beau frère. » Dis-je pour détendre l’atmosphère. « Alors rien d’étonnant à ce que je revienne vers toi… »

« C’est pour ça que je souris en ce moment, je suis heureux de voir que j’ai le droit à une seconde chance, même si tu es une version alternative de la Anna que je connais si bien. Et puis, je n’ai pas peur pour tes souvenirs, je sais qu’ils reviendront. Laisses toi du temps, reposes toi, le choc que tu as subi et l’accident que tu as eu, ce n’était pas rien apparemment… »
Je poussais un soupir, c’était beau tout cet espoir mais il fallait qu’il se prépare au pire aussi. « Les médecins disent aussi qu’il est possible que je reste toujours comme ça. Il faut que tu te prépares à cette éventualité. » Je restais quelques instants sans rien dire, essayant de rassembler mon courage pour poser les questions qui me tracassaient. « Est-ce que tu crois que tu pourra le supporter ? D’être coincée éternellement cette inconnue ? Est-ce que tu ne risques pas de m’en vouloir d’avoir pris la place de ta femme si elle ne revient pas ? » Est-ce qu’il ne finirait pas par me considérer comme l’assassin de celle qui aimait ? C’était ce genre de questions qui m’empêchaient de dormir la nuit. Le problème c’est que ce n’était pas les seules, perdre ses souvenirs était loin d’être quelque chose de tout repos…

« Et Anna, je resterai des jours éveillé s’il le fallait pour te raconter tous les souvenirs que tu voudras écouter. Notre rencontre, les débuts de notre relation, notre premier baiser, le mariage, tout ce que tu voudras. »
Je lui adressais un grand sourire. « Et bien je prendrais tout ce que tu voudras bien me raconter. Mais tu as le droit de dormir aussi. » Ajoutais-je avec un clin d’œil.

« J’irai affronter le Dragon en personne comme un preux chevalier s’il le faut aussi. Malgré le fait qu’elle soit très persuasive quand elle le veut, techniquement elle n’a aucun droit sur toi. Tu ne devrais pas rester avec elle d’ailleurs… Mais revenir chez nous serait peut-être trop prématuré pour toi, non ? »
Je le regardais quelques instants avec des yeux de poissons rouges. Je n’étais pas vraiment sûre de savoir quoi répondre. Une chose était sûre je ne voulais plus vivre chez mes parents. Je trouvais l’ambiance étouffante là bas et je n’appréciais pas vraiment qu’on me mente de cette façon. En plus, je devais mentir en retour pour être sûre de pouvoir garder une certaine liberté. Comment réagira-t-elle quand elle sera que je suis au courant de ce qu’elle me cache ? Je la soupçonnais d’être à l’origine de tous mes moyens de paiements pour que je ne puisse pas aller habiter ailleurs. J’étais dépendante d’elle. « Je ne sais pas… Ça fait quelque temps que je me dis que je ne veux pas rester là bas mais je n’ai plus aucun échappatoire puisque je n’ai ni chéquier, ni carte bleu, etc. Aucune possibilité de me prendre une chambre d’hôtel en somme… J’ai même du piquer des sous dans son porte monnaie pour pouvoir venir ici. » Je n’en étais pas fière, vraiment pas mais je n’avais pas le choix. C’était ça où frauder le bus… Je mordillais ma lèvre sans savoir vraiment quoi dire. J’aurais pu aller dormir chez une amie, mais mes amies étaient autant des étrangers que mon mari alors… Et puis c’était mon mari, non ? J’avais épousée cet homme, je vivais avec lui avant. Qu’est ce que je risquais réellement ? Je pris une grande respiration avant de me lancer. « Et bien, si tu veux bien de moi je veux bien découvrir ce chez nous. » Peut-être que je dormirais dans le canapé. N’importe où m’irait tant que je n’étais pas avec ma mère de toute façon…

« Tu n’as plus ton alliance ? »
Je secouais la tête avec une grimace attristée. « Quand je me suis réveillée à l’hôpital il m’a semblé voir quelque chose à mon doigt mais je n’y ai pas vraiment prêté attention. » J’étais trop perturbée par le fait de ne plus savoir qui j’étais pour m’être intéressée aux petits détails. « Et puis après plus rien. J’ai retournée la maison de mes parents pour la retrouver mais je n’ai pas pu mettre la main dessus. » Pourtant j’en avais eu besoin pour rendre les choses concrètes.
Code by Silver Lungs

_________________

Home is wherever I'm with you.
When my hair's all but gone and my memory fades and the crowds don't remember my name. When my hands don't play the strings the same way. I know you will still love me the same. Ed Sheeran ©️ by Sun  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Liam O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 209
❖ POINTS : 290

MessageSujet: Re: LIAM + Are we all lost stars trying to light up the dark?   Jeu 28 Mai - 3:59


ANNA & LIAM
Are we all lost stars trying to light up the dark ?


« Je suis une page blanche Liam, une vraie. Je n’ai aucun souvenir absolument aucun. Et pourtant, alors qu’on devait même me dire comment je m’appelais, je rêvais de toi. Je veux dire je n’avais pas ton prénom ou quoi que ce soit. Mais quand j’ouvrais les yeux le matin, j’avais souvent ton image en tête. Bon je t’avoue j’ai complètement flipper en voyant Neill, j’ai cru que je fantasmais sur mon beau frère. Alors rien d’étonnant à ce que je revienne vers toi… 
- Ca le ferait rire que d’apprendre ça ! Et j’ai ton visage en tête en permanence aussi, tu sais. Mais de mon côté, je sais que tu existes, alors c’est moins drôle… Mais comme quoi tes souvenirs sont quelque part dans ta mémoire, juste cachés pour le moment ! »

Il eut quand même un petit rire en pensant à l’angoisse qu’Anna avait du avoir en apercevant Neill pour la première fois. En même temps, les jumeaux n’était pas une espèce qui courrait les rues non plus, et puis les “chances” que la situation dans laquelle Anna était arrive étaient minces. S’il ne trouvait pas cette situation aussi catastrophique, Liam aurait même pu en rire un peu sûrement. Mais il en était loin pour le moment, peut-être dans quelques années, ou dans ses vieux jours, si Anna retrouvait la mémoire d’ici là.

« Les médecins disent aussi qu’il est possible que je reste toujours comme ça. Il faut que tu te prépares à cette éventualité. »

C’est un léger silence qui s’installa suite à la phrase d’Anna. Elle contenait tellement de vérité, d’incertitude, que ça en faisait peur. Et Liam ne pouvait pas dire qu’il n’y avait pas pensé, non. Ça ne faisait que quelques jours qu’il avait appris ce qu’il se passait réellement et pourtant, oui, il avait déjà pensé à cette éventualité. Pas que ça le réjouissait d’y penser, mais quand il était dans son lit le soir allongé, il ne pouvait s’empêcher de penser à des choses de la sorte. Si Anna ne retrouvait jamais ses souvenirs, ça voudrait dire qu’il allait devoir faire le deuil d’elle. Malgré le fait qu’elle continuera d’être présente physiquement, qu’elle continue d’être sa femme, qu’ils passent leur tout leur temps ensemble, elle ne serait jamais exactement pareille qu’avant, c’était sûr. Ou alors, si un miracle arrivait seulement. Et Liam avait le coeur qui se serrait en pensant à cette éventualité. Il ne voulait pas faire le deuil de l’amour de sa vie pour la remplacer par une copie d’elle même, qui aurait exactement la même apparence mais qui ne serait pas réellement elle… Mais malgré tout, il resterait là, jusqu’au bout, à ses côtés. Parce-qu’il avait prêté serment, oui, mais aussi parce-qu’il aimait Anna dans son ensemble, sa globalité, et donc même avec des souvenirs en moins. En plus, elle lui disait qu’elle rêvait toujours de lui, alors ses sentiments et ses ressentis devaient toujours êtres présents, eux, aussi réels que ceux de Liam. La voix d’Anna, qui reprit la parole après une petite pause, vint le sortir de ses pensées.

« Est-ce que tu crois que tu pourra le supporter ? D’être coincée éternellement cette inconnue ? Est-ce que tu ne risques pas de m’en vouloir d’avoir pris la place de ta femme si elle ne revient pas ?
- Anna, tu es ma femme. Qu’importe ce que tes souvenirs à toi te disent, moi je sais. Et je peux t’assurer que je ne peux pas t’en vouloir d’avoir pris ta propre place. Je sais que tu es Anna autant que tu resteras ma femme jusqu’à ce que la mort nous sépare. Et oui, je le supporterai, parce-que je t’aime, et ça vaut tout ça. »

Un sourire tendre prit place sur son visage, les yeux rivés dans ceux de sa compagne. Une telle déclaration était peut-être un peu prématuré, et un peu trop précipité, mais Liam avait toujours eu l’habitude - une fois qu’il se l’était avoué à lui même - de toujours dire à Anna ce qu’il ressentait pour elle. C’est aussi sur ça que leur relation se basait depuis des années, une confiance à toutes épreuves.
La conversation dévia sur un sujet un peu plus léger, si on pouvait dire. Liam dit qu’il raconterait tout ce qu’Anna voulait bien entendre sur leur ancienne relation, le moindre souvenir qu’il arrivait à reformer correctement, le plus exactement possible. Un grand sourire s’afficha enfin sur le visage d’Anna. Elle était tellement belle lorsqu’elle souriait ! Liam aurait pu passer des heures et des heures à la regarder comme ça, juste à sourire.

« Et bien je prendrais tout ce que tu voudras bien me raconter. Mais tu as le droit de dormir aussi.
- J'essayerai de m’arrêter de parler pour dormir alors, promis. »

Ce n’était pas une chose sûre, car une fois qu’il était en compagnie d’Anna et parti dans un récit, en général il pouvait parler pendant des heures. C’était différents avec d’autres personnes, mais avec elle, tout était plus simple il lui semblait. Enfin, presque. Parce-que lorsqu’il lui proposa de revenir habiter chez eux - drôle de question, vu qu’elle était censée déjà y habiter -, elle perdit son sourire et le regarda avec les yeux écarquillés. D’accord, message reçu, il y avait été trop fort pour une première rencontre entre Liam et la “nouvelle” Anna. En même temps, c’était légitime. Il était encore un total inconnu à ses yeux, et il lui demandait si elle voulait bien venir dans leur appartement. Il aurait du attendre un peu avant de lui poser cette question, mais en même temps… Il ne voyait pas Anna rester une nuit de plus ailleurs que chez eux. C’était leur cocon, leur endroit, et c’était là aussi où il y avait sûrement le plus de souvenirs d’eux entassés. Pas qu’ils étaient le genre de couple à mettre des photos de leur mariage partout dans le salon non, mais certains cartons contenaient ce genre de photos en revanche. Et elles pourraient aider Anna, avec sa mémoire.

« Je ne sais pas… Ça fait quelque temps que je me dis que je ne veux pas rester là bas mais je n’ai plus aucun échappatoire puisque je n’ai ni chéquier, ni carte bleu, etc. Aucune possibilité de me prendre une chambre d’hôtel en somme… J’ai même du piquer des sous dans son porte monnaie pour pouvoir venir ici.
- Et moi j’ai l’impression d’être revenu des années en arrière en t’entendant dire, quand ta mère tentait de te piquer ton sac pour pas que tu viennes me voir. Elle avait juste oublié que j’avais une voiture et qu’on habitait quand même la même ville, que se voir n’allait pas être si compliqué que ça… Et pour tous tes papiers, ils sont à la maison à vrai dire. Ton portefeuilles n’a pas été ramassé directement sur… Sur le moment, et il a été renvoyé par courrier quelques jours plus tard. Je l’ai reçu en arrivant il y a à peine une semaine… Donc si tu ne veux pas, au pire, je pourrai te le ramener, mais ça me ferait mal de te laisser dormir dans un hôtel alors que tu as ton lit qui t’attend quoi... »

A la suite de quoi il se tut. Elle avait sûrement besoin de réfléchir, ce n’était pas une décision à prendre à la légère. Même si la première fois où Liam lui avait proposé de venir vivre avec lui, elle avait mis moi de temps pour accepter et surtout pour lui répondre, il se dit que les circonstances étaient différentes et qu’il allait devoir prendre sa patience et la mettre à rudes épreuves sûrement. Mais ça allait valoir le coup, il le savait.

« Et bien, si tu veux bien de moi je veux bien découvrir ce chez nous.
- Le plaisir serait pour moi, tu sais. »

Un grand sourire vint traverser son visage. Il était heureux, au moins il savait qu’elle serait saine et sauve dans peu de temps. D’ailleurs, il se dit qu’ils pourraient directement s’arranger pour qu’elle rentre ce soir. Ou au moins demain soir. Plus tôt elle serait chez eux, mieux ce serait. Elle pourrait au moins réellement se reposer, le Dragon ne serait plus sur son dos. Ou du moins, plus physiquement, car Liam était sûr qu’elle allait tout faire pour leur faire la misère. Et il l’attendait de pied ferme.

« On pourrait faire en sorte d’aller chercher tes affaires maintenant, même, si tu te sens prête… Et puis, si tu me fais rentrer chez tes parents, ta mère ne pourra pas me mettre dehors, même en appelant la police. Elle est à la limite du kidnapping avec toi déjà… »

Liam parla ensuite de l’absence de l’alliance au doigt de sa femme. Elle secoua d’abord la tête, semblant attristée. Ce qui était bon signe car, même sans se souvenir du mariage, elle n’était pas bien à l’idée de plus avoir son alliance. Ca mettait un peu de baume au coeur de Liam, qui se disait que toutes ces petites choses allaient forcément aider Anna à se souvenir un jour où l’autre.

« Quand je me suis réveillée à l’hôpital il m’a semblé voir quelque chose à mon doigt mais je n’y ai pas vraiment prêté attention. Et puis après plus rien. J’ai retournée la maison de mes parents pour la retrouver mais je n’ai pas pu mettre la main dessus.
- Je t’aiderai à chercher mieux, avec deux jambes valides je devrais avoir un avantage. Si on ne la trouve pas, je t’en achèterai une autre de remplacement pour le moment. ce ne sera pas la vraie mais… Tu penseras peut-être à moi en la voyant à ton doigt, et des souvenirs pourraient revenir, qui sait ? »

Faisant une petite moue, compatissante plutôt, il porta la main nue de sa femme à son visage et déposa une baiser léger là où aurait du se trouver cette fameuse alliance. Il ne put s’empêcher de penser que le Dragon avait vraiment fait attention aux moindres détails. Minah avait dit à Liam déjà que la moindre photo de lui avait été enlevé de la chambre d’Anna, alors qu’il savait qu’elles y étaient depuis bien avant qu’ils se marient vu qu’Anna était partie de chez eux depuis plus longtemps que ça. Après tout, elle aurait pu les enlever même bien avant l’accident, c’était fort probable.
Liam finit par relever le regard vers le parc qui les entourait. Anna ne le savait pas, mais à peu près tous les différents endroits de la ville abritaient un ou plusieurs souvenirs différents de leur évolution de couple. C’était assez fascinant de voir à quel point il avait pu évoluer au fur et à mesure du temps, mais surtout sans jamais se défaire. Ils avaient toujours été aussi proches, qu’il furent meilleurs amis ou jeunes mariés.

« Le premier soir où on s’est vu, celui où on s’est rencontré, on avait un tour dans ce parc alors que j’avais décidé de te ramené chez toi à pieds. On avait fait une soirée chez Mike, un ami de la boxe à moi et un ami de ta classe de droit à toi. C’est là-bas qu’on s’est rencontré d’ailleurs. Et on était donc venu ici pour regarder les étoiles, car tu ne voulais pas réellement rentrer - déjà à l’époque, c’est pour te dire -, et parce-que tu voulais que je te parle encore des missions que j’avais prévu de faire une fois dans l’armée et les pays dans lesquels j’aurai la chance d’aller si je m’engageais dans l’armée. Après bien sur on est revenu pas mal de fois ici. J’ai d’ailleurs dû te faire réviser une bonne partie de tes cours de droit sur ces bancs,l’autre endroit où nous étions tout le temps étant la bibliothèque de ta fac. Et tu as maintenant un souvenir en plus de nous à ta petite collection. »
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Anna Joyce-O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 299
❖ POINTS : 365

MessageSujet: Re: LIAM + Are we all lost stars trying to light up the dark?   Lun 1 Juin - 21:00

Are we all lost stars trying to light up the dark?
Liam ∞ Anna

Ma petite phrase sur la peur que j’avais eue en voyant Neill eu au moins le mérite d’arracher un petit rire à Liam – nerveux et tendu certes – mais c’était un petit rire. J’aimais le son de celui-ci et eu instantanément envie de l’entendre en nouveau mais de façon plus joyeuse cette fois-ci. Je n’avais certes pas mes souvenirs mais je ressentais le besoin de rendre cet homme heureux.

« Ca le ferait rire que d’apprendre ça ! Et j’ai ton visage en tête en permanence aussi, tu sais. Mais de mon côté, je sais que tu existes, alors c’est moins drôle… Mais comme quoi tes souvenirs sont quelque part dans ta mémoire, juste cachés pour le moment ! » J’aimais son optimisme à toute épreuve mais je n’étais pas aussi convaincue que lui. À part son visage je ne me souvenais de rien, absolument rien. Il était frustrant de savoir que les autres en savaient plus sur vous que vous même… Néanmoins je préférais l’avertir de la possibilité que je ne retrouve pas ma mémoire un jour. Il fallait qu’il s’y prépare, ce n’était certes pas vraiment joyeux mais ça restait plus que probable… Les médecins n’étaient sûrs de rien.

« Anna, tu es ma femme. Qu’importe ce que tes souvenirs à toi te disent, moi je sais. Et je peux t’assurer que je ne peux pas t’en vouloir d’avoir pris ta propre place. Je sais que tu es Anna autant que tu resteras ma femme jusqu’à ce que la mort nous sépare. Et oui, je le supporterai, parce-que je t’aime, et ça vaut tout ça. »
Je n’étais pas vraiment sûre qu’il puisse le supporter, mais je n’ajoutais rien de plus, à quoi bon ? On verrait bien comment les choses évoluerait, en tout cet homme aimait sincèrement sa femme, je me sentais chanceuse d’être elle. J’aurais pu tomber sur tellement pire, au lieu de ça j’avais un mari et des amis aimants. J’avais envie de lui dire que je l’aimais moi aussi, mais ça n’aurait pas été la vérité. Je me sentais bien avec lui, je me sentais à ma place et heureuse. Je sentais que je l’avais aimé et que ce ne serait pas difficile pour être à nouveau amoureuse de lui. Mais je ne pouvais pas dire que je l’aimais sans le connaître un peu plus. Pour l’instant il n’était qu’un séduisant inconnu à qui j’étais mariée…

Puis on aborda la question de l’endroit où j’allais habiter, rester chez mes parents me posait un vrai problème mais en même temps aller habiter chez un parfait inconnu – que j’avais épousé – était perturbant aussi.
« Et moi j’ai l’impression d’être revenu des années en arrière en t’entendant dire, quand ta mère tentait de te piquer ton sac pour pas que tu viennes me voir. Elle avait juste oublié que j’avais une voiture et qu’on habitait quand même la même ville, que se voir n’allait pas être si compliqué que ça… »
Je secouais la tête en soupirant. « Je ne comprends pas pourquoi elle est si opposée à notre relation. Visiblement tu me rendais heureuse, c’est tout ce qui compte, non ? Pourquoi elle n’arrive pas à accepter ça. » Qu’est ce qu’était un métier contre le bonheur de sa fille ? Elle préférait me savoir malheureuse mais avec une bonne situation, c’était l’idée ? J’étais perdue, mon père quant à lui avait l’air d’une carpette qui se contentait de suivre bêtement ma mère, honnêtement tout ça me dépassait.
« Et pour tous tes papiers, ils sont à la maison à vrai dire. Ton portefeuille n’a pas été ramassé directement sur… Sur le moment, et il a été renvoyé par courrier quelques jours plus tard. Je l’ai reçu en arrivant il y a à peine une semaine… Donc si tu ne veux pas, au pire, je pourrai te le ramener, mais ça me ferait mal de te laisser dormir dans un hôtel alors que tu as ton lit qui t’attend quoi... »
Quelque part ça me soulageait, peut être qu’elle n’était pas aussi affreuse que ça finalement. Elle essayait certes de me cacher le fait que j’avais un mari – ce qui était déjà assez bizarre comme ça – mais elle ne m’avait privé de toute autonomie, mon accident s’en était chargé pour elle.

Je lui annonçais finalement que je voulais bien rentrer chez nous – chez nous, ça me faisait bizarre…
« Le plaisir serait pour moi, tu sais. On pourrait faire en sorte d’aller chercher tes affaires maintenant, même, si tu te sens prête… Et puis, si tu me fais rentrer chez tes parents, ta mère ne pourra pas me mettre dehors, même en appelant la police. Elle est à la limite du kidnapping avec toi déjà… »
Je secouais la tête. « Je suppose que j’ai déjà tout ce qu’il me faut à l’appartement. Rien de ce que j’ai là bas ne va me manquer, c’est pas comme si en trois semaines j’avais vraiment eu le temps de m’attacher à quelque chose. Si j’avais eu encore plein de souvenirs heureux pendant ce laps de temps, mais c’était plus pénible qu’autre chose… » Si mes vêtements et mes papiers était là bas alors j’avais tout ce qu’il me fallait.

Le sujet passa ensuite sur la disparition de mon alliance. « Je t’aiderai à chercher mieux, avec deux jambes valides je devrais avoir un avantage. Si on ne la trouve pas, je t’en achèterai une autre de remplacement pour le moment. Ce ne sera pas la vraie mais… Tu penseras peut-être à moi en la voyant à ton doigt, et des souvenirs pourraient revenir, qui sait ? » « Bon et bien voilà une bonne raison d’aller chez mes parents alors. Il ne va pas falloir tarder. » Ma mère essayait de rester toujours le moins de temps possible à son travail, elle disait qu’elle n’aimait pas me laisser seule dans cet état. J’étais amnésique pas demeurée, je pouvais m’occuper de moi toute seule…

« Le premier soir où on s’est vu, celui où on s’est rencontré, on avait un tour dans ce parc alors que j’avais décidé de te ramené chez toi à pieds. On avait fait une soirée chez Mike, un ami de la boxe à moi et un ami de ta classe de droit à toi. C’est là-bas qu’on s’est rencontré d’ailleurs. Et on était donc venu ici pour regarder les étoiles, car tu ne voulais pas réellement rentrer - déjà à l’époque, c’est pour te dire -, et parce-que tu voulais que je te parle encore des missions que j’avais prévu de faire une fois dans l’armée et les pays dans lesquels j’aurai la chance d’aller si je m’engageais dans l’armée. Après bien sur on est revenu pas mal de fois ici. J’ai d’ailleurs dû te faire réviser une bonne partie de tes cours de droit sur ces bancs, l’autre endroit où nous étions tout le temps étant la bibliothèque de ta fac. Et tu as maintenant un souvenir en plus de nous à ta petite collection.»
J’écoutais Liam sans l’interrompre, c’était plutôt mignon ce qu’il me racontait. Je me voyais bien passer des heures à l’écouter parler, sa voix était agréable… « On se connaît depuis combien de temps exactement ? Neill m’a dit que ça faisait huit ans qu’on était ensemble… » Je voulais en savoir plus nous deux. Je ne savais pas si ça aiderait mes souvenirs à revenir mais au moins ça me permettrais de mieux nous connaître.
Code by Silver Lungs

_________________

Home is wherever I'm with you.
When my hair's all but gone and my memory fades and the crowds don't remember my name. When my hands don't play the strings the same way. I know you will still love me the same. Ed Sheeran ©️ by Sun  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Liam O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 209
❖ POINTS : 290

MessageSujet: Re: LIAM + Are we all lost stars trying to light up the dark?   Mer 1 Juil - 3:11


ANNA & LIAM
Are we all lost stars trying to light up the dark ?


« Bon et bien voilà une bonne raison d’aller chez mes parents alors. Il ne va pas falloir tarder. »

Liam acquiesça d’un hochement de tête. Même s’il aurait voulu rester avec Anna ici, assis, pour le reste de la journée, il savait qu’elle avait raison. Vu l’heur,e le Dragon ne devait pas encore être rentrée du travail, et ils devraient en profiter pendant qu’elle y était encore pour faire ce qu’ils avaient à faire chez les parents d’Anna. Ensuite, il pourrai la ramener sereinement chez eux, et ils auraient tout le temps qu’ils voudraient pour refaire connaissance pleinement. Cependant, il ne put s’empêcher de faire ce petit commentaire sur ce parc. Après tout, quand il regardait autour de lui, tous les endroits qu’il voyait lui rappeler quelque-chose et il trouvait ça logique. Mais ce n’était pas la même chose s’il ne pouvait plus partager ses souvenirs avec la personne qui était présente au moment où ils se sont construits. Alors il allait être patient et il allait prendre le temps d’expliquer toutes les choses qu’Anna voudrait bien entendre.

« On se connaît depuis combien de temps exactement ? Neill m’a dit que ça faisait huit ans qu’on était ensemble… »

Tournant la tête de nouveau vers Anna, il ne put s’empêcher de sourire. Que ce soit Neill ou Minah, ils les avaient toujours considéré ensembles depuis le jours où Anna et Liam s’étaient rencontrés, comprenant avant les deux intéressés qu’ils finiraient leurs jours ensemble. Ils feraient un beau couple de commères quand même, Minah et Neill. Mais Liam ne pouvait en vouloir ni à l’un, ni à l’autre, ils avaient toujours été un peu long à la détente avec Anna concernant leur couple et l’amour qu’ils se portaient mutuellement. Un petit coup de main n’aurait jamais été de refus pour faire avancer leur couple.  

« Et Neill a bien raison. Huit ans qu'on est officiellement ensemble du moins. Car au début... On disait pas qu'on était ensemble, mais on passait tout notre temps ensemble. Meilleurs amis, disait-on. Mais Neill, comme Minah d'ailleurs, n'a jamais été dupe. Il avait compris eux depuis le début comment notre histoire finirait ! »

Petit sourire aux lèvres, le jeune homme finit par se lever du banc. Il se tourna ensuite vers Anna et lui tendit une main, pour l’aider à se lever elle aussi. S’ils voulaient pouvoir prendre le temps de parler, il fallait d’abord qu’ils rentrent chez eux. Et pour ça, ils devaient passer d’abord par chez les parents d’Anna, et vu que son plâtre à la jambe n’avait miraculeusement pas disparu le temps qu’ils avaient été assis sur le banc, ils allaient devoir prendre leur temps pour aller jusqu’à la voiture de Liam, car marcher avec des béquilles n’avait jamais été chose simple.

« Aller viens, rentrons. Enfin, passons chez tes parents récupérer ton alliance et ensuite rentrons chez nous. On aura le temps de parler vraiment comme ça, au calme, sans être dans l’attente que ta mère débarque ici pour t’emmener sur son dos chez eux. Ma voiture n’est pas garée loin de l’entrée du parc, tu ne devrais pas avoir trop de mal avec les béquilles pour aller jusque là bas. »
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Anna Joyce-O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 299
❖ POINTS : 365

MessageSujet: Re: LIAM + Are we all lost stars trying to light up the dark?   Jeu 23 Juil - 21:52

Are we all lost stars trying to light up the dark?
Liam ∞ Anna

Je cherchais toujours la moindre information concernant mon ancienne vie, espérant sans doute qu’un petit détail m’aidera à retrouver la mémoire. Les demander à Liam était encore mieux qu’en passant par Minah, déjà parce que j’avais son point de vue sur les choses – et qu’il était surement plus au courant de ce qui nous concernait, même si les hommes avaient tendance à avoir moins bonne mémoire que les femmes. Mais j’aimais en plus sa voix, j’étais sûre que j’allais pouvoir passer sans soucis des heures à l’écouter parler… Belle gueule, belle voix, de plus il avait l’air gentil, intelligent et au vu de son métier, altruiste. Bref difficile de croire que ma mère pouvait ne pas apprécier un type pareil, j’avais un peu la sensation d’avoir gagné au loto.

« Et Neill a bien raison. Huit ans qu'on est officiellement ensemble du moins. Car au début... On disait pas qu'on était ensemble, mais on passait tout notre temps ensemble. Meilleurs amis, disait-on. Mais Neill, comme Minah d'ailleurs, n'a jamais été dupe. Il avait compris eux depuis le début comment notre histoire finirait ! »

Huit ans et elle ne s’y était toujours pas fait ? Enfin, c’était visiblement même plus que huit ans. Cette femme était une vraie tête de pioche, je ne voyais pas d’autre possibilité.

« Aller viens, rentrons. Enfin, passons chez tes parents récupérer ton alliance et ensuite rentrons chez nous. On aura le temps de parler vraiment comme ça, au calme, sans être dans l’attente que ta mère débarque ici pour t’emmener sur son dos chez eux. Ma voiture n’est pas garée loin de l’entrée du parc, tu ne devrais pas avoir trop de mal avec les béquilles pour aller jusque là bas. »

J’attrapais mes béquilles et essayait tant bien que mal de le suivre jusqu’à la voiture… Finalement nous avions retourné la maison en vain, impossible de mettre la main sur mon alliance, je me sentais franchement dépitée. Néanmoins j’avais profité de cette visite pour récupérer des médicaments que j’avais oubliée de prendre. Aller vivre avec Liam m’angoissait un peu, c’était sauté dans l’inconnu. Mais le changement – en l’occurrence quand il s’agissait de ne plus vivre avec ma mère – ne pouvait qu’avoir du bon.
Code by Silver Lungs

_________________

Home is wherever I'm with you.
When my hair's all but gone and my memory fades and the crowds don't remember my name. When my hands don't play the strings the same way. I know you will still love me the same. Ed Sheeran ©️ by Sun  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle...
Contenu sponsorisé
et voici mon histoire !


MessageSujet: Re: LIAM + Are we all lost stars trying to light up the dark?   

Revenir en haut Aller en bas
 

LIAM + Are we all lost stars trying to light up the dark?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» toby&billie - I'd be damned Cupid's demanding back his arrow So let's get drunk on our tears and Searching for meaning But are we all lost stars, trying to light up the dark?
» but are we all lost stars, trying to light up the dark? ❤ joanne.
» Aymeric- But are we all lost stars, trying to light up the dark?
» ahn khéõs ★ lost stars.
» lost stars. (baia)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Please Read Carefully :: 
Prenez un marque-page
 :: Un coup de baguette magique :: RP archivés
-