AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Domaine des Joyce] We used to be friends ~ Minah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Je m'appelle...
Anna Joyce-O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 299
❖ POINTS : 365

MessageSujet: [Domaine des Joyce] We used to be friends ~ Minah   Mer 22 Avr - 0:44


 
Minah & Anna
We used to be friends...

Je n’en pouvais plus de cette chambre, d’autant plus que maintenant je savais que ce n’était pas vraiment là que je vivais en temps normal. J’étais mariée bon sang et ma mère m’avait cachée ça. Elle espérait vraiment que je ne le découvre jamais ? Mais à moins de m’enfermer définitivement ici ça se serait su non ? Et puis comment elle allait pouvoir se targuer auprès de tout le monde que sa fille était substitut du procureur si elle ne pouvait plus exercer son métier parce que coincée chez ses parents ?  Bon, ok et aussi parce qu’elle avait perdu tous ses souvenirs… D’ailleurs cette chambre manquait gravement de distractions, alors pour passer le temps j’avais décidée, au plus grand bonheur de la vieille harpie, de lire – est-ce que je devais plutôt dire relire ? Je les avais déjà lu après tout, même si je ne me le rappelais pas – mes vieux livres de droit. Il était amusant de constater à quel point j’assimilais vite ce que je lisais. Sûrement parce que je les connaissais déjà et que je n’avais pas vraiment à les apprendre… J’espérais que mes autres souvenirs feraient la même chose et reviendrait aussi vite si je revoyais les gens avec qui j’en avais. Mais ça n’avait pas l’air de marcher comme ça. Regarder la couverture d’un livre ne me faisait pas me souvenir de ce qu’il contenait, il fallait que je le relise… Alors comment j’allais bien pouvoir me souvenir des autres choses ? A moins bien entendu que quelqu’un se soit amusé à filmer ma vie de A à Z – ce qui soit dit en passant serait quand même vraiment flippant…

Depuis que j’avais rencontré mon beau-frère – j’avais un beau-frère et un mari et je ne le savais même pas, si c’était pas la guigne ça quand même – je refusais plus ou moins discrètement de sortir de ma chambre si ce n’était pas pour quitter la maison. J’avais l’impression d’être en pleine crise d’adolescence. En même temps je ne me souvenais plus de la mienne, si ça se trouve je n’en avais jamais fait. Alors j’avais bien le droit d’en faire une maintenant non ? Et puis franchement faire la conversation avec la méchante sorcière était un véritable supplice pour moi. J’avais envie d’exploser et de lui hurler que je savais tout et partir en claquant la porte. Mais sérieusement, pour aller où ? Je ne savais même pas où était la maison dans laquelle je vivais avec mon mari – si il s’agissait bien d’une maison d’ailleurs…

En parlant du loup… Ma très chère mère venait de franchir le seuil de ma chambre. J’avais envie d’enfouir ma tête sous un oreiller et de m’étouffer avec plutôt que de lui adresser la parole – très mature comme réaction j’en convenais. Au lieu de faire comme j’avais envie j’optais pour un magnifique sourire hypocrite. Peut-être que les chiens ne faisaient pas des chats après tout… « Oui ? » Demandais-je d’une voix mielleuse.  « Il y a quelqu’un pour toi… » Ouh, elle n’avait pas l’air vraiment ravie d’avoir laisser quelqu’un rentrer. Je n’étais pas ravie d’être ici alors je n’allais clairement pas la plaindre… Une petite rousse au visage doux entra dans ma chambre avec un bébé vraiment trop mignon dans les bras… « Minah ? » Oui c’était une question, je ne me souvenais pas d’elle mais il y avait pleins de photos de nous deux dans ma chambre. Derrière l’une d’elle j’y avais inscrit « Minah et moi » ainsi que la date. Cette fille était sûrement ma meilleure amie et je n’étais même pas capable de m’en rappeler. Être amnésique craignait complètement…  


_________________

Home is wherever I'm with you.
When my hair's all but gone and my memory fades and the crowds don't remember my name. When my hands don't play the strings the same way. I know you will still love me the same. Ed Sheeran ©️ by Sun  



Dernière édition par Anna Joyce-O'Connell le Jeu 30 Avr - 11:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: [Domaine des Joyce] We used to be friends ~ Minah   Mer 22 Avr - 15:27


Anna & Minah
    We used to be friend

Revenir ici avait toujours été compliqué pour Minah. Pas qu'elle n'aimait pas les Joyce. Malgré tout ce qu'elle pouvait leur reprocher pour Anna, elle les aimait quand même. Ils avaient été là pour Moïra et elle à la mort de leurs parents. Et elle ne pouvait pas oublier ça. Mais quand elle arrivait devant leur maison, son regard ne pouvait s'empêcher de dériver vers la maison voisine, celle où elle avait elle-même grandit. Les années avaient beau s'écouler, la douleur qui la traversait quand elle pensait à ses parents étaient toujours là. Elle ne pouvait même pas l'ignorer, faire comme si elle n'était pas là. Lorsqu'elle détache Eireen du siège à l'arrière de son vélo, des rires d'enfants s'élèvent alors. Elle a un sourire triste en découvrant deux enfants dans le jardin où elle même elle avait joué avec sa sœur. Elle serra davantage sa nièce dans ses bras. Tant que Mo n'ouvrirait pas les yeux, ce n'était plus qu'elles deux. Avec un soupir, Willeminah détourna le regard, avançant jusqu'à la porte d'entrée. Si elle se sentait seule en ce moment, c'était surtout à cause du silence radio de sa meilleure amie, elle ne pouvait pas le nier. Et l'inquiétude se mêlait à la solitude. Ce n'était pas le genre d'Anna de passer autant de temps sans lui donner de nouvelles. Sauf quand Liam rentrait de mission. Et là encore, elle trouvait le moyen de lui envoyer un message pour lui dire à quel point elle était heureuse de retrouver son homme. Passer une semaine sans lui donner le moindre signe de vie ne ressemblait pas du tout à la rouquine. Et Minah allait maintenant tout faire pour s'assurer qu'elle allait avoir les nouvelles qu'elle réclamait. Ignorant donc son ancienne maison, elle sonna alors à la porte, se préparant à sourire poliment à la madame Joyce.

Depuis les années, Minah avait appris à amadouer cette femme que les filles avaient souvent surnommé le dragon quand elles étaient adolescentes. C'est pour ça qu'elle avait emmené Eireen. Tout le monde aimait cette petite, et madame Joyce ne faisait pas exception à la règle. Après tout, elle avait vu sa mère grandir, était tout de même sensible à son histoire et ne pouvait pas résister aux grands yeux bleus de la petite. D'ailleurs, Willeminah ne pouvait pas ignorer sa mine sévère qu'elle arborait en ouvrant la porte et le léger sourire qu'elle eut quand ses yeux se posèrent sur Eireen. Il fallait en profiter. « Bonjour madame Joyce ! Comment allez-vous ? » Elle savait aussi que cette femme était sensible aux apparences et la politesse l'aidait toujours à mieux accepter les autres. « Désolée de débarquer à l'improviste. Eireen ne cesse de me réclamer Anna, en ce moment. J'ai fini par lui céder. »

Il fallut un bon quart d'heure de minauderie en toujours pour que Minah puisse enfin grimper l'escalier qui menait à la chambre de sa meilleure amie. Une chambre qu'elle connaissait très bien et qu'elle aurait pu trouver toute seule. Mais madame Joyce semblait avoir oublié le nombres de fois qu'elle avait pu dormir ici. Enfin, le lui rappeler ne risquait pas de la mettre de bonne humeur. Elles atteignirent finalement la chambre, Minah resta un pas en arrière, histoire de pas paraître impatiente face au dragon -oui, si le surnom datait de leur adolescence elle trouvait qu'il collait bien subitement-. « Il y a quelqu’un pour toi… » Quelqu'un ? Et ben, il lui arrivait quoi à madame Joyce ? Elle connaissait Minah depuis tellement longtemps pourtant, pourquoi subitement cette timidité. Enfin, la jeune femme n'allait pas se plaindre alors qu'elle se décalait pour la laisser passer. Mais c'est qu'elle restait derrière elle. Elle ne pensait tout de même pas rester à les surveiller, si ? Elle eut encore un sourire poli. « Merci madame Joyce. » Elle entra alors dans la chambre et ferma la porte derrière elle. Maintenant qu'elle était là, elle n'allait pas la laisser l'empêcher de parler à sa meilleure amie. Mais cette dernière la regardait bizarrement. « Minah ? » Pourquoi est-ce qu'elle disait ça comme si c'était une question ? Il semblait que la famille Joyce gardait des secrets dernièrement. « Ben oui. Qui je pourrais être d'autre ? » Elle fit les quelques pas qui la séparait du lit avant d'y déposer la petite, qui se dirigea directement vers Anna. « Il se passe quoi ? Ta mère a toujours été du genre à vouloir te protéger de tout, même des dangers invisibles, mais pas à ce point là. A croire que ses gènes de dragons reprennent le dessus. » Minah eut un petite sourire, pensant faire rire son amie avec cette allusion, mais elle ne put que fronçer les sourcils en voyant que son amie ne semblait pas du tout comprendre ce qu'elle voulait dire. « Tout va bien, Nana ? »

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Anna Joyce-O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 299
❖ POINTS : 365

MessageSujet: Re: [Domaine des Joyce] We used to be friends ~ Minah   Jeu 23 Avr - 16:50


 
Minah & Anna
We used to be friends...

En regardant celle que je supposais être ma meilleure amie j’eu une autre confirmation que ma mémoire n’allait pas revenir si facilement. J’eue envie de pleurer sur l’instant c’était vraiment trop frustrant. Je voulais retrouver mes souvenirs, j’en avais marre d’être une pauvre idiote même pas capable de savoir qui elle était. C’était tellement frustrant… Mais je savais bien donner le change, j’avais pu expérimenter ça depuis ma sortie d’hôpital. Je savais très bien crier en silence, pleurer sans que personne ne le voie. Je ne voulais pas passer pour une personne faible mais sans aucun souvenir c’est ce que j’avais l’impression d’être. Je n’étais pas capable de savoir où aller faire des courses, ou même de me souvenir des recettes de cuisine. Les gestes mécaniques étaient restés, je savais toujours lire – dieu soit loué – mais je ne pouvais pas non plus conduire à cause de ma jambe cassée. Bref je me faisais la sensation d’être un putain de déchet ambulant.

« Ben oui. Qui je pourrais être d'autre ? » Me demanda mon invité. Bien visiblement ma douce et aimante mère avaient décidé de ne prévenir personne de mon état. Elle avait honte ou au ne voulait pas qu’ils risquent de m’en apprendre trop ? Dans tous les cas je me doutais bien qu’elle ne l’accueillait pas de gaîté de cœur. J’étais d’autant plus reconnaissante à la jolie rouquine d’avoir franchit mon chien de garde. Voir du monde allait me faire du bien et peut être me rafraichir la mémoire qui sait.

«  Il se passe quoi ? Ta mère a toujours été du genre à vouloir te protéger de tout, même des dangers invisibles, mais pas à ce point là. A croire que ses gènes de dragons reprennent le dessus. Tout va bien, Nana ? »

Gènes de dragons ?  C’était bien trouvé, il me semblait que c’était ainsi que je l’avais décrit à Neill, mon beau frère - j’avais un beau frère, qui l’eu cru – lorsque je l’avais vu. J’étais impatiente de rencontrer mon mari maintenant, j’espérais très fortement qu’ils étaient jumeaux sinon je rêvais de mon beau frère et ça ce serait vraiment très très bizarre…

Je tournais ma tête de droite à gauche pour répondre à Minah. Non tout n’allait pas bien, au contraire même. « Elle aurait quand même pu te le dire, au moins en te conduisant ici. » Pestais-je contre ma mère. C’était bien la moindre des choses quand même, Minah allait fatalement s’en rendre compte même si elle gardait sa langue, alors qu’est-ce qu’elle espérait. Pourquoi devoir toujours tout compliquer ? Pourquoi la vie avec cette satanée bonne femme ne pouvait pas être simple. Pas étonnant que j’ai choisi mon homme avec une famille comme celle là… « J’ai eu un accident de voiture et depuis… » Je marquais une pose, mordillant ma lèvre, essayant de trouver la meilleure formule possible. Je finis par renoncer et dire les choses telles qu’elles étaient. « Je n’ai plus aucun souvenir. » Un soupir. « Mais vraiment rien du tout… On a même du me dire comment je m’appelais. » Une nouvelle pause. « Et encore je suis même pas sûre que la réponse ai été très honnête… »

Je regardais le petit bout qui venait vers moi et l’attrapais. « Salut ma puce, qu’est ce que tu es belle dis donc... » Je ne savais plus comment elle s’appelait mais je ressentais un énorme élan de sympathie envers ce bébé, tout comme celle qui l’avait amené. Ma mère m’agaçait et Minah et son bébé m’emplissait d’amour. Si mes souvenirs étaient en vrac, mes sentiments semblait toujours présents. C’était déjà ça, non ?



_________________

Home is wherever I'm with you.
When my hair's all but gone and my memory fades and the crowds don't remember my name. When my hands don't play the strings the same way. I know you will still love me the same. Ed Sheeran ©️ by Sun  



Dernière édition par Anna Joyce-O'Connell le Jeu 30 Avr - 11:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: [Domaine des Joyce] We used to be friends ~ Minah   Sam 25 Avr - 21:24


Anna & Minah
    We used to be friend

RL'expression qui se peignait sur le visage d'Anna faisait carrément flipper Minah. Il y avait toujours une compréhension facile entre elles deux. Parfois, elles n'avaient qu'à échanger un regard pour savoir à quoi pensait l'autre. Mais là, tout ça avait disparu. Willeminah avait l'impression de contemplée une inconnu, tout en reconnaissant sa Nana en elle quand même. « Elle aurait quand même pu te le dire, au moins en te conduisant ici. » Elle avait remarqué que le dragon était des plus évasives, mais elle en avait maintenant la confirmation. Madame Joyce faisait des cachotteries. Pour la millième fois, Minah se demanda ce qu'il pouvait bien se passer dans cette maison. Tout ça n'avait absolument rien de normal. Déjà que sa meilleure amie soit ici et non dans sa propre maison était étrange. Même si elle ne pouvait rester seule et que Liam était absent, Minah savait qu'elle aurait préféré venir quelques jours chez Minah, même si la présence d'Eireen empêchait le calme et le silence, elle savait qu'Anna le préférerait quand même qu'à la présence de sa mère sur son dos 24h/24. Au moins, il semblerait qu'elle allait enfin savoir ce qui se passait. « J’ai eu un accident de voiture et depuis… » Elle était au courant pour l'accident. Elle avait même essayer de venir la voir quand elle était encore à l'hôpital, surtout vu le temps qu'elle y passait pour Moïra, elle était bien capable de faire la même chose pour sa meilleure amie. Mais encore une fois, le dragon avait veillé à ce qu'elle ne s'approche pas, prétextant qu'Anna avait besoin d'énormément de repos. Maintenant, elle doutait que ça ait été totalement vrai. « Je n’ai plus aucun souvenir. » Minah cligna plusieurs fois des yeux. Elle ne s'était pas du tout attendu à une telle réponse. « Mais vraiment rien du tout… On a même du me dire comment je m’appelais. » Bon sang, une amnésie. Tout s'expliquait. L'attitude protectrice de madame Joyce. Le fait qu'Anna ne la rappelait plus. Et qu'elle était retournée dans sa chambre d'adolescente. « Et encore je suis même pas sûre que la réponse ai été très honnête… » Minah ne peut retenir un petit rictus. Elle pouvait facilement imaginée la partie que les Joyce avait tenté d’effacer. Elle n'avait jamais compris ce qu'ils avaient après Liam de toute manière. Elle, elle l'avait toujours appréciée, avait suivi l'évolution de sa relation avec Anna à chaque instant. Et de toute manière, il semblait bien qu'elle avait un faible pour un membre en particulier de la famille O'Connell.

Elle resta silencieuse un moment, tentant de retrouver ses esprits. « Salut ma puce, qu’est ce que tu es belle dis donc... » Elle baissa la tête vers Eireen alors qu'Anna regardait la petite. Elle passa une main dans le dos de sa nièce. Avant de redresser la tête vers Anna. « C'est Eireen, ma nièce. » Dit-elle d'une voix douce. Apparemment, elle allait devoir tout raconté. « Sa maman, Moïra, ma sœur, est dans le coma. Du coup, c'est moi qui m'occupe d'elle pour le moment. » Elle avait raconter le plus dur. Elle se laissa tomber dans le lit, s'y allongeant à moitié. « On se connaît depuis qu'on est gamine. Je vivais dans la maison tout juste à côté. En fait, ma chambre c'est la fenêtre que tu vois de la tienne. Nos parents pétaient les plombs à nous entendre parler au travers des fenêtres en pleine nuit. » C'était des chouettes souvenirs d'enfance ça. Mais si elle partait sur ça, elle était mal barré. « Tu es ma meilleure amie. Et j'ai été le témoin de ton mariage. » Elle passa une main sur son visage avant de se redresser et de s’asseoir. « Dis-moi si tu veux savoir quelque chose. Je te promets de te raconter la vérité. Tes parents ont jamais été fan de Liam, ton mari, alors ce serait pas étonnant qu'ils arrangent la vérité à leur sauce. »  En fait, elle s'écouterait, elle prendrait directement Anna pour l'éloigner d'ici. Mais bon, elle n'était qu'une inconnue pour sa meilleure amie de toujours pour l'instant. Elle allait devoir demander de l'aide à Rachel sur ce coup-là.

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Anna Joyce-O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 299
❖ POINTS : 365

MessageSujet: Re: [Domaine des Joyce] We used to be friends ~ Minah   Mar 28 Avr - 21:12


 
Minah & Anna
We used to be friends...

Minah resta plutôt silencieuse à l’annonce de ce qu’il m’arrivait. Est-ce qu’elle était perplexe ? Ne me croyait pas ? Je savais bien que ça avait l’air complètement fou, ça l’était même. J’étais une véritable étrangère pour moi même, je ne me connaissais pas. Parfois j’avais surtout la sensation d’être folle. Peut-être que je l’étais finalement. Je veux dire peut être que c’était psychologique, que je voulais fuir quelque chose ou … Bon ok, j’allais juste dire que j’étais folle, c’était plus simple comme ça.

« C'est Eireen, ma nièce.  Sa maman, Moïra, ma sœur, est dans le coma. Du coup, c'est moi qui m'occupe d'elle pour le moment. »
Oh c’était courageux. La petite Eireen était visiblement occupée à jouer avec mes cheveux. Je la laissais faire. Je me demandais si dans mon autre vie j’avais voulu des enfants moi aussi. Heureusement visiblement je n’en avais, vous imaginez l’horreur ? Oublier que vous avez des enfants. Oublier tous les souvenirs si précieux comme les premiers pas, le premier mot ou les premières dents ?  J’avais déjà assez oubliée de choses comme ça…  Je ne savais pas vraiment quoi dire à Minah pour sa sœur, je veux dire, en tant qu’amie j’avais surement du l’épauler dans cette épreuve. Mais je me sentais obligée de dire quelque chose quand même ça aurait été impolie sinon. « Je suis désolée pour ta sœur. » Ma voix avait été faible, penaude.

« On se connaît depuis qu'on est gamine. Je vivais dans la maison tout juste à côté. En fait, ma chambre c'est la fenêtre que tu vois de la tienne. Nos parents pétaient les plombs à nous entendre parler au travers des fenêtres en pleine nuit. »
J’imaginais facilement la scène. Elle me tirait un sourire, ils étaient rares ces temps-ci. J’espérais que j’étais plus souriante en temps normal… « Ça devait être sympa, je comprends que les parents râlent. » Surtout ma mère, je l’imaginais bien hurlant que c’était mal poli de parler comme ça et qu’on dérangeait tout le monde… Bon sang, ma mère et une adolescente dans la même pièce, j’eus une vision d’horreur.

« Tu es ma meilleure amie. Et j'ai été le témoin de ton mariage. »
Raaah ce que c’était frustrant de ne pas avoir de souvenir de ce jour. J’optais toutefois pour un souvenir doux. « Je me suis doutée de notre relation en voyant toutes les photos de nous deux dans cette chambre. Franchement si ça c’est pas une preuve d’amour je sais pas ce que c’est. » Par contre il n’y en avait aucune de mon mari. Ma mère avait dû se charger de les planquer à coup sur…

« Dis-moi si tu veux savoir quelque chose. Je te promets de te raconter la vérité. Tes parents ont jamais été fan de Liam, ton mari, alors ce serait pas étonnant qu'ils arrangent la vérité à leur sauce. »
Ouais pas étonnant, je m’en était douté au vue qu’elle m’avait caché un tout petit détail comme le fait que j’étais mariée… « Et bien, déjà pour commencer. On est bien d’accord O’Connell c’est pas le nom de jeune fille de ma mère ? C’est l’explication qu’elle m’a donné quand je lui ai dit que je trouvais bizarre de m’appeler Anna Joyce quand le panneau de ma chambre indiquait O’Connell… Pareil il me semblait avoir aperçue une alliance à mon doigt mais j’ai pas vraiment fait gaffe et je me suis vite rendormie et à mon réveil plus rien… » Dis-je en contemplant mon doigt nu, en y regardant bien je pouvais apercevoir une légère décoloration.



_________________

Home is wherever I'm with you.
When my hair's all but gone and my memory fades and the crowds don't remember my name. When my hands don't play the strings the same way. I know you will still love me the same. Ed Sheeran ©️ by Sun  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: [Domaine des Joyce] We used to be friends ~ Minah   Sam 2 Mai - 15:51


Anna & Minah
    We used to be friend

Elle ne s'était pas du tout attendu à ça en débarquant ici. Qui aurait pu prévoir qu'Anna allait perdre tout -absolument tout- ces souvenirs ? Pas Minah en tout cas. Et dans le fond, elle ne savait pas du tout comment prendre la nouvelle. Elle tentait donc de le faire sereinement. Pas la peine de faire une crise de panique qui risquait de surtout blessée Anna ou, voir pire, la rendre nerveuse aussi. Ce qui aurait été plutôt contre productif. Elle commence alors en lui présentant Eireen et parlant un instant de Moïra. « Je suis désolée pour ta sœur. » Minah se contenta de secouer la tête, elle ne voulait pas vraiment la faire se sentir désolée pour elle. A elles deux, elles auraient apparemment pu lancer un concours de celle qui avait la vie la plus tordue et déprimante. Du coup, la jeune femme préfère continuer à lui parler, lui raconter des choses de son passé. Elle se lance alors dans des souvenirs d'enfance, quand elles parlaient par fenêtre interposés. « Ça devait être sympa, je comprends que les parents râlent. » Elle le comprenait elle aussi. Enfin, maintenant. Quand elles le faisaient, elle ne le comprenait pas. Ou ne voulait pas le comprendre. Après tout, qu'elle mal il y avait à parler avec sa copine, même si c'était en plein nuit. Il lui avait fallu un peu de temps pour se rendre compte qu'elle empêchait surtout tout le monde de dormir. Mais Moïra ne s'en  plaignait pas. Elle continue à parler, rebondissant sur le mariage d'Anna et le rôle qu'elle avait elle-même tenu dans cet événement. « Je me suis doutée de notre relation en voyant toutes les photos de nous deux dans cette chambre. Franchement si ça c’est pas une preuve d’amour je sais pas ce que c’est. » Minah eut un sourire et tourna la tête vers les dites photos. Elles dataient toutes de quelques années déjà, mais elle pouvait sans mal voir celles qui manquaient. Sur sa table de chevet par exemple, il y avait avant une photo de Liam et Anna. Madame Joyce avait bien préparé son manège quand même, cherchant même le moindre petit détail. Minah devait briser son plan. D'ailleurs, elle était peut-être en train de les écouter au travers de la porte pour ce qu'elle en savait. Sans doute ce qui la poussa à dire à Anna de lui poser toutes les questions qu'elle le voudrait, doutant de la sincérité des parents de sa meilleure amie. « Et bien, déjà pour commencer. On est bien d’accord O’Connell c’est pas le nom de jeune fille de ma mère ? C’est l’explication qu’elle m’a donné quand je lui ai dit que je trouvais bizarre de m’appeler Anna Joyce quand le panneau de ma chambre indiquait O’Connell… Pareil il me semblait avoir aperçue une alliance à mon doigt mais j’ai pas vraiment fait gaffe et je me suis vite rendormie et à mon réveil plus rien… » Ah ouais, à ce point là... Le dragon ne reculait devant rien. Si Minah s'en doutait déjà à une époque, elle en avait maintenant la preuve. Une maman dragon, c'est encore pire qu'une maman ourse. « O'Connell, c'est le nom de ton mari. Liam O'Connell... » Willeminah sortit alors son téléphone de sa poche, alors qu'Eireen continuait de jouer avec les cheveux d'Anna. Il fallait croire qu'elle lui avait manqué. Elle fouilla rapidement sur son téléphone avant de tomber sur la photo qu'elle voulait. « Tiens, c'est vous deux, le jour de votre mariage. » Dit-elle en tendant l'appareil à sa meilleure amie. En fait elle en avait encore plusieurs du mariage dessus. Et peut-être une ou deux où l'on pouvait voir Neill dessus. Oui, elle avait une raison de toutes les gardés, mais pas la peine d'expliquer tout ça à Anna. Une information à la fois. « Si tu veux, tu peux continuer à passer les photos, tu en verras pas mal qui te concerne. » Elle n'avait aucune façon de savoir comment on rendait la mémoire à une amie. Elle allait regarder le film je te promets dés ce soir pour voir si elle pouvait avoir quelques idées. Mais pour l'instant, les photos semblaient être la meilleure idée. Elle l'aurait bien sorti pour faire le tour de la ville, mais quelque chose lui disait que le cerbère veillait derrière la porte.

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Anna Joyce-O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 299
❖ POINTS : 365

MessageSujet: Re: [Domaine des Joyce] We used to be friends ~ Minah   Dim 3 Mai - 14:04


 
Minah & Anna
We used to be friends...

Il était assez triste de constater que Minah et moi – deux si bonnes amies en tant normal si j’en jugeais les photos et ce qu’elle venait de me dire – étions deux étrangères qui ne savaient pas vraiment sur quel pied danser l’une avec l’autre. Une fois de plus j’en voulu à ma mère qui m’avait tenu à l’écart de toute vie sociale ces trois dernières semaines. Peut être que si elle ne l’avait pas fait cela m’aurait permis de redevenir moi même – peu importe comment était ce moi-même que je ne connaissais pas… Et même si ce n’avait pas été le cas, si elle ne m’avait pas caché toutes ces choses sur ma propre vie, j’aurais surement moins l’impression d’être une étrangère piégée dans ce corps. Bon sang, tout le monde me connaissait mieux que je ne me connaissais moi même…

« O'Connell, c'est le nom de ton mari. Liam O'Connell... »
Un sentiment de soulagement m’envahit en sachant que je n’étais pas parano, du moins pas complètement. Comment ne pas virer folle avec une mère pareille en même temps. Liam O’Connell, ça sonnait bien. Je me repassais le nom plusieurs fois dans ma tête, essayant de me familiariser avec. Anna O’Connell, ça me plaisait aussi. Quelque part ça sonnait mieux que ce nom composé que j’avais, avec une partie soit disant non utilisée…

« Tiens, c'est vous deux, le jour de votre mariage.  Si tu veux, tu peux continuer à passer les photos, tu en verras pas mal qui te concerne. »
En contemplant cette photo je sentis un poids quitter ma poitrine. Dieux soit loué, ils étaient jumeaux. Je ne fantasmais pas sur mon beau frère… Cette possibilité m’avait tenue éveillée plusieurs fois, ma vie était assez pourrie comme ça en ce moment pour que je me rajoute des complications du genre. Je regardais longuement le couple de la photo, ayant l’impression de contempler deux inconnus. « Ça va, je trouve j’ai relativement bon goût question mari… » Je n’avais jamais songé à ça, mais et si j’avais épousée un homme moche ? J’aurais très bien pu tomber amoureuse de sa beauté intérieure même si le physique ne me plaisait pas. Comment j’aurais réagis sans n’avoir plus aucune conscience de tout ce qui m’avait séduit chez lui ? Au moins l’homme que j’avais épousée avait un bel emballage ce qui m’évitait toutes ses interrogations. J’espérais au moins que je ne l’avais pas épousé que pour ça. Que je n’étais pas une fille superficielle. Est-ce que je pouvais poser ce genre de question à Minah sans paraître complètement idiote ? Je regardais les photos défilées, nous avions l’air bien amoureux en tout cas, ce qui me soulageait un peu. Mais qui n’avait pas l’air heureux et amoureux le jour de son mariage ? « On était quel genre de couple ? » Demandais-je enfin à mon amie.


_________________

Home is wherever I'm with you.
When my hair's all but gone and my memory fades and the crowds don't remember my name. When my hands don't play the strings the same way. I know you will still love me the same. Ed Sheeran ©️ by Sun  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: [Domaine des Joyce] We used to be friends ~ Minah   Dim 10 Mai - 3:36


Anna & Minah
    We used to be friend

Les photos avaient parus être la meilleure des idées pour Minah. Quoi de mieux pour lui montrer qu'elle ne mentait pas, comme le faisait ses parents ? D'autant plus, que des images pourraient peut-être l'aider davantage à se souvenir que des paroles. Après tout, les mots sont rarement vraiment objectifs, tout le monde met ses propres sentiments quand il raconte un souvenir. Mais une photo ne pouvait pas mentir. Enfin, tant qu'elle passait pas sous photoshop. Mais elle était pas vraiment douée avec ce genre de logiciel. Tout ce qu'elle arrivait à faire, c'était scannée ses dessins pour les envoyer à sa maison d'édition. Et quand de nombreux de ses collègues dessinaient tout sur tablette, elle, elle préférait toujours son bon ami, le crayon à papier. En somme aucune des photos qui étaient sur son téléphone ne pouvaient avoir été trafiqués. « Ça va, je trouve j’ai relativement bon goût question mari… » Minah eut un sourire. Ce n'était pas elle qui allait la contredire, puisqu'elle était tombée amoureuse de la copie conforme du mari de sa meilleure amie. Enfin, une copie au niveau du physique. Au niveau du caractère, ils étaient bien différents tout les deux. Les deux filles avaient bien des goûts similaires, mais pas complètement. Et c'était tant mieux, en même temps.

Anna continua à faire défilés les photos du mariage. Minah tenta de lire les expressions qui s'affichait sur le visage de sa meilleure amie. Mais si avant elle y parvenait sans problème, elle avait bien du mal maintenant. Il fallait bien se rendre compte que les souvenirs faisaient beaucoup. Si elle savait comment réagissait Anna, c'était à cause de leur souvenir commun, ce qui faisait qu'elles avaient aussi leur langage silencieux, se contentant d'un regard pour se comprendre. « On était quel genre de couple ? » Minah fronça les sourcils. Elle ne s'attendait pas vraiment à ce genre de questions. Anna devait bien se rendre compte que pour se marier à quelqu'un que sa mère cherche aujourd'hui à cacher, c'est qu'ils étaient vraiment fous l'un de l'autre. « Vous êtes le couple dont on rêve toutes. Digne des meilleurs livres romantiques. » Minah devait bien l'avouer, elle les avait jalouser à un moment. Surtout quand Moïra était avec Ray, et qu'elle avait l'impression d'être la cinquième roue du carrosse partout. Le retour de Rachel avait améliorée un peu les choses, mais elle rêvait du moment où elle rencontrerait elle aussi sa moitié. Quelqu'un qui comprendrait chacun de ses changements d'humeur. Quelqu'un qui ferait d'elle sa priorité, envers et contre tout. Quelqu'un avec qui ça ne la dérangerait pas de partager de long moments silencieux. Malheureusement pour elle, quand elle l'avait trouvé, ce n'était que pour mieux se compliquer la vie. Enfin, le sujet du moment n'était pas son amour impossible pour Neill. « Vous avez survécu à ta mère. Mieux que ça, vous vous êtes mariés malgré sa désapprobation. Et Liam doit vraiment sincèrement t'aimer pour accepter d'avoir un dragon cerbère comme belle-mère. » Elle plaisantait mais dans le fond, c'était bien vrai. Supporter madame Joyce était un combat au quotidien et une sacrée preuve d'amour. Minah avait juste la chance d'avoir grandit près d'elle. Et encore, ça ne la sauvait pas toujours. « Et puis, même la distance vous a jamais séparé. Il a beau partir en mission sans arrêt, j'ai l'impression que vous vous aimez toujours comme au premier jour, si ce n'est plus. » Minah savait que c'était parfois difficile pour Anna de vivre sans son homme au quotidien, mais malgré tout, elle le faisait. Sûrement parce que c'était moins dur de l'avoir peu que pas du tout. « Vous êtes un couple solide et fort. Je peux te l'assurer. » Elle ne voyait pas trop quoi lui dire de plus. Ce n'était pas comme si elle était aussi avec eux dans leur moment d'intimité. « Tu devrais essayer de le contacter. Il doit être fou d'inquiétude de pas avoir de tes nouvelles. »

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Anna Joyce-O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 299
❖ POINTS : 365

MessageSujet: Re: [Domaine des Joyce] We used to be friends ~ Minah   Mar 12 Mai - 17:49


 
Minah & Anna
We used to be friends...

Comme c'était bizarre de me regarder en mariée heureuse au bras de celui que j'avais épousée et de n'en avoir aucun souvenir. Au vu de la date qu'affichait le téléphone de Minah ces photos dataient presque d'un an. C'était relativement peu et en même temps j'avais l'impression que c'était à des années lumière. Tout ça me semblait tellement irréaliste. Impossible même. Je m'en voulais vraiment de pas être en mesure de me souvenir de mon mariage. Ce jour était quand même super important puisque c'était celui où un homme et une femme deviennent officiellement une famille – sauf si ils avaient des enfants déjà ensemble mais ce ne devait pas être nos cas, n'est-ce pas? Aussi tordue soit-elle pour pouvoir me cacher que j'avais un mari je n'imaginais pas ma mère me cacher qu'en plus j'avais des enfants. Et si elle pensait qu'en divorçant de mon mari – et sûrement en épousant un homme mieux pour elle, sinon pourquoi se donnerait-elle donné tant de mal? – cela redorerait l'image de la famille, une mère abandonnant ses enfants ne pouvait en aucun cas le faire.

« Vous êtes le couple dont on rêve toutes. Digne des meilleurs livres romantiques. » Cette description me faisait réellement plaisir. Bien mon couple ne battait pas de l’aile alors. Neill avait beau m’avoir dit que son frère était en Afghanistan, je trouvais parfois bizarre qu’il n’ai pas cherché à entrer en contact avec moi. Est-ce que c’était son métier qui l’en empêchait ou ma mère qui une fois de plus interférait ? J’avais essayée de lui demander si je n’avais pas de téléphone portable, mais elle m’avait dit que le mien avait été broyé dans l’accident. Je me demandais si c’était un énième mensonge pour me couper du monde. Lire les messages qu’il contenait m’aurait sûrement été très informatif.

« Vous avez survécu à ta mère. Mieux que ça, vous vous êtes mariés malgré sa désapprobation. Et Liam doit vraiment sincèrement t'aimer pour accepter d'avoir un dragon cerbère comme belle-mère. » Je grimaçais en attendant parler de ma mère. En effet pour faire avec elle il devait vraiment tenir à moi. « Je ne comprends pas comment elle peut le détester au point d’essayer de l’effacer de ma vie ? Elle doit bien se douter que de toute façon j’en entendrais parler, non ? Et je me doute que si elle ne l’aime pas c’est sûrement à cause de son métier, mais à ce point ?! Ça me paraît grandement exagéré. » Et encore c’était peut dire. Ça me paraissait presque dément.

« Et puis, même la distance vous a jamais séparé. Il a beau partir en mission sans arrêt, j'ai l'impression que vous vous aimez toujours comme au premier jour, si ce n'est plus. Vous êtes un couple solide et fort. Je peux te l'assurer. » Je lui offris un grand sourire en guise de remerciement. « Merci, ça me rassure un peu, j’espère qu’on pourra traverser cet épreuve. Que ça ne marquera pas la fin de notre couple… » Mais qui pourrait lui en vouloir si jamais ça nous arrivait ? Le pauvre se retrouvait du jour au lendemain marié à une complète inconnue.

« Tu devrais essayer de le contacter. Il doit être fou d'inquiétude de pas avoir de tes nouvelles. » « C’est prévu, j’attends juste qu’elle me fasse moins mal pour pouvoir lui proposer de me rencontrer. » Dis-je en désignant ma jambe plâtrée. « Je crois que j’ai besoin de le voir en vrai, pour l’instant notre mariage tout ça me semble encore si… Irréaliste. » J’avais l’impression d’être propulsée du jour au lendemain dans la vie d’une autre. « Assez parlé de moi. Parlons de toi ! » Lançais-je soudainement. « Raconte moi tout, maintenant je suis une amie drôlement à la masse. Il faut que je puisse me rattraper ! »


_________________

Home is wherever I'm with you.
When my hair's all but gone and my memory fades and the crowds don't remember my name. When my hands don't play the strings the same way. I know you will still love me the same. Ed Sheeran ©️ by Sun  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: [Domaine des Joyce] We used to be friends ~ Minah   Ven 15 Mai - 2:53


Anna & Minah
    We used to be friend

Minah avait bien du mal à parler du couple de son amie. Après tout, tout ce qu'elle pouvait dire c'était le point de vue qu'elle avait de l'extérieur. Comment aurait-elle pu savoir ce qui cimentait vraiment leur complicité ? De quoi pouvait être fait leur quotidien de couple ? Pourtant, il lui semblait que ce qu'elle pouvait en dire faisait plaisir à Anna. Au moins, elle l'aura peut-être rassuré sur quelques petites choses. Si elle avait remonté le moral d'Anna, c'est qu'elle n'avait pas perdue sa journée. « Je ne comprends pas comment elle peut le détester au point d’essayer de l’effacer de ma vie ? Elle doit bien se douter que de toute façon j’en entendrais parler, non ? Et je me doute que si elle ne l’aime pas c’est sûrement à cause de son métier, mais à ce point ?! Ça me paraît grandement exagéré. » Minah ne put retenir le rire dur qui s'échappa de ses lèvres. Elle posa sa main sur la tête d'Eireen, passant une main dans ses cheveux. Maintenant qu'elle avait eu l'occasion de se mettre dans la peau d'un parent, elle comprenait bien mieux cet instinct de protection qui semblait plus fort que tout. Néanmoins, la mère d'Anna exagérait bien trop. Oui, un parent devait protéger son enfant, le guider, l'aider à faire ses choix et à prendre des décisions. Mais il ne devait pas le faire à sa place. Il ne devait pas se mettre entre son enfant et son bonheur. « Ta mère a toujours été dans les extrêmes. Je suppose qu'elle pense vraiment agir au mieux. Mais elle vit dans un monde en noir et blanc, quand il y a pourtant une magnifique palette de couleur à disposition. » Minah s'étonnait elle-même, elle savait utilisée des expressions imagés, mais dans ses livres, elle n'en sortait que rarement à l'oral. Mais en même temps, elle ne savait pas comment expliquée le cerbère autrement. A moins d'oublier la politesse.

« Merci, ça me rassure un peu, j’espère qu’on pourra traverser cet épreuve. Que ça ne marquera pas la fin de notre couple… » Minah en doutait vraiment. Ils étaient loin de laisser une chose pareille les séparer. Et puis, elle voulait croire que sa meilleure amie allait se souvenir de nouveau, allait récupérer tout ses souvenirs et redevenir entièrement elle-même. Même si cela prenait un peu de temps. Mais elle savait que ce n'était pas un contre-temps qui pouvaient briser le mariage de son amie. « Je penses vraiment que tu n'as pas à t'en faire pour ça. Je t'assure. » En tout cas, si une chose pareille arrivait vraiment, elle en serait la première choquée et triste pour eux. Surtout qu'elle avait bien besoin de croire en l'amour en ce moment. Minah glissa tout de même à sa meilleure amie qu'elle devrait prendre le temps de contacter Liam. Même si elle se doutait que la raison à ce qu'elle ne l'est pas fait était la même que celle qui avait empêchée Willeminah de venir ici avant. « C’est prévu, j’attends juste qu’elle me fasse moins mal pour pouvoir lui proposer de me rencontrer. » Minah en grimaça doucement. Elle en avait oublié que les souvenirs d'Anna n'étaient pas la seule chose qui devait guérir. Son corps aussi. Et son encombrant plâtre était là pour en attester. « Je crois que j’ai besoin de le voir en vrai, pour l’instant notre mariage tout ça me semble encore si… Irréaliste. » Elle hocha doucement de la tête, montrant qu'elle comprenait.  Je peux essayer d'aller lui parler si tu veux. Lui expliquer ce qui se passe. Quelqu'un l'a contactée quand même ? Où tu n'as vu personne en dehors de tes parents et moi ? » Cela n'aurait pas vraiment été étonnant avec sa mère, mais bon.

« Assez parlé de moi. Parlons de toi ! » De quoi ?! Parlé d'elle ? Anna en avait de drôles d'idées. En temps normal Minah ne le faisait déjà pas. Alors là, maintenant, face une meilleure amie qui ne se souvenait plus de sa vie, elle n'était pas sure d'en avoir envie. Raconter toute sa vie ? Parler de la mort de ses parents ? Des années compliqués qui avaient suivis ? Franchement, elle n'avait pas vraiment envie de raconter ce genre déprimante. « Raconte moi tout, maintenant je suis une amie drôlement à la masse. Il faut que je puisse me rattraper ! » Elle eut un sourire en secouant la tête. Sa Anna était toujours la même sans souvenirs en fait. Avec un soupir elle se leva doucement, lançant Eireen auprès de sa meilleure amie, alors qu'elle continuait à jouer avec ses cheveux. Elle se dirigea vers les seules photos qui décoraient encore cette chambre. « Tu voudrais que je te raconte quoi ? Si je dois résumer mes 24 ans de vie, ça va être long. Et ta mère va me virer avant. » Elle continua à avancer dans la chambre, son regard tombant sur sa bibliothèque, elle eut un sourire en voyant que son premier livre était là. Cela lui paraissait être à des années lumières d'ici. Elle le tira de là, avant de le montrer à Anna. « J'écris des livres pour enfant. C'était mon premier celui-ci. » C'était un bon départ pour se livrer elle trouvait. Le côté de sa vie dont elle était le plus fière. Une chose joyeuse, à côté du nombres incroyables de choses malheureuses qu'elle pouvait lui raconter. Même sa vie sentimentale était déprimante, alors bon...

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Anna Joyce-O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 299
❖ POINTS : 365

MessageSujet: Re: [Domaine des Joyce] We used to be friends ~ Minah   Mar 19 Mai - 16:35


 
Minah & Anna
We used to be friends...

« Ta mère a toujours été dans les extrêmes. Je suppose qu'elle pense vraiment agir au mieux. Mais elle vit dans un monde en noir et blanc, quand il y a pourtant une magnifique palette de couleur à disposition. »
Mais même en voyant la vie en noir et blanc, si il me rendait heureuse alors elle ne pouvait que voir les choses de façon positive non ? Comment elle pouvait penser agir au mieux en essayant de briser le bonheur d’un couple. Non définitivement je n’arrivais pas à comprendre sa façon de penser. Peut-être que je la comprenais avant mais ce n’était plus du tout le cas.

Je confiais à Minah mes doutes quant au fait de ne pas savoir comment mon mari – allais-je me finir par me faire à l’idée que j’étais mariée, j’avais beau le savoir depuis quelque temps cela me paraissait toujours aussi abstrait – allait réagir en apprenant que je n’avais plus aucun souvenir.  « Je penses vraiment que tu n'as pas à t'en faire pour ça. Je t'assure. » J’espérais que mon amie avait raison. J’en dormais mal la nuit. J’avais l’impression d’avoir pris la vie d’une autre, je me demandais si mon mari – enfin le mari de la première Anna, celle d’avant – n’allait pas le prendre comme ça.

« Je peux essayer d'aller lui parler si tu veux. Lui expliquer ce qui se passe. Quelqu'un l'a contactée quand même ? Où tu n'as vu personne en dehors de tes parents et moi ? »
J’hochais la tête, oui je voudrais bien qu’elle aille le voir. Qu’elle le prévienne que je comptais le voir mais que pour le moment je ne pouvais tout simplement pas, non pas par choix mais à cause de mon handicapante jambe. « Je veux bien s'il te plait. Je pense que son frère l’a contacté je l’ai croisé une fois. » Je marquais une pause, hésitant à lui confier les inquiétudes que j’avais eu puis je décidais que c’était un bon moyen de détendre l’atmosphère. « Depuis le début je rêve d’un visage homme alors quand j’ai croisé Neill et que j’ai eu très peur. Peur de fantasmer sur mon beau frère. Tu te rendrais compte de la situation ? Je ressors amnésique et amoureuse du mauvais type, le truc de fou. Heureusement que tu m’as montrée des photos, je dormirais mieux cette nuit. » Ajoutais-je avec un clin d’œil.

Puis je décidais que j’avais bien assez parlé de moi. J’étais amnésique, pas mégalomaniaque, un autre sujet de conversation serait le bienvenu. Et j’en avais un tout trouvé. Si je voulais être une amie pour Minah il allait falloir que je me rattrape, que j’en sache plus pour elle. Que je puisse l’aider si elle aussi en avait besoin. L’amitié ne devait pas être qu’à sens unique.  « Tu voudrais que je te raconte quoi ? Si je dois résumer mes 24 ans de vie, ça va être long. Et ta mère va me virer avant. » C’était une bonne question. Qu’est ce que je voulais savoir à son sujet ? Tout. Je voulais surtout savoir ce que savait l’ancienne Anna, je voulais pouvoir me sentir utile. « Je sais pas, raconte moi ce qu’il faut pour que je puisse essayer de redevenir une vraie amie pour toi. Et pas une stupide petite chose inutile. »

Elle attrapa un livre dans la bibliothèque avant de me le tendre. « J'écris des livres pour enfant. C'était mon premier celui-ci. » Elle avait un beau métier, assurément. « C’est super comme métier, Eireen doit avoir de supers histoire le soir. » Dis-je en jouant avec elle. « Tu écris seulement l’histoire, ou tu fais aussi les illustrations ? » Demandais-je en feuilletant le livre.


_________________

Home is wherever I'm with you.
When my hair's all but gone and my memory fades and the crowds don't remember my name. When my hands don't play the strings the same way. I know you will still love me the same. Ed Sheeran ©️ by Sun  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: [Domaine des Joyce] We used to be friends ~ Minah   Jeu 21 Mai - 13:47


Anna & Minah
    We used to be friend

Minah se sentait au moins un peu -même si c'est vraiment pas grand chose- utile à son amie. Bien qu'elle savait pertinemment que c'était loin d'être suffisant, mais au moins, elle pouvait ainsi rétablir la vérité au milieu des mensonges de ses parents. Et elle pourrait aussi jouer les messagers auprès de Liam, même si elle se doutait d'avance qu'elle n'allait pas aimer la conversation qu'elle aurait avec lui pour lui expliquer la situation d'Anna. « Je veux bien s'il te plait. Je pense que son frère l’a contacté je l’ai croisé une fois. » Minah ne put retenir l'éclat d’intérêt qui passa dans son regard. A croire que quand il s'agissait de Neill, elle était incapable de se retenir. « Oh tu as vu Neil. » Murmura-t-elle. Si Anna savait tout des sentiments qu'elle avait pour lui avant, maintenant ce n'était plus le cas. Et elle se voyait bien mal expliquer tout ça maintenant. Elle aurait l'impression de se positionner en briseuse de couple. Par le passé Anna avait vu l'évolution des sentiments de Minah, comment elle se sentait mal. La manière dont elle culpabilisait. Et la façon dont elle avait tout fait pour tenter de l'oublier, sans vraiment beaucoup de succès. « Depuis le début je rêve d’un visage homme alors quand j’ai croisé Neill et que j’ai eu très peur. Peur de fantasmer sur mon beau frère. Tu te rendrais compte de la situation ? Je ressors amnésique et amoureuse du mauvais type, le truc de fou. Heureusement que tu m’as montrée des photos, je dormirais mieux cette nuit. » Le petit rire s'échappa des lèvres de Minah lui parut bien forcée. Elle, elle n'avait pas de doute sur lequel des deux frères elle fantasmait.  Au moins, elle n'avait pas à se demander si elle était juste attiré par un physique ou pas. Liam ne l'avait jamais attiré. Pourtant, ils avaient bien les mêmes yeux, le même sourire. Mais il n'y avait qu'avec Neill que tout ça faisait accélérer son cœur. Et elle savait qu'il en avait toujours été de même pour Anna.

Rapidement, son amie décida de changer de sujet, demandant à Minah de lui parler d'elle. De lui raconter sa vie à elle aussi. Une question pour laquelle elle ne savait pas du tout par où commencer. Et tout raconter risquait de durer très longtemps. Elle demanda donc à sa meilleure amie par où commencer. « Je sais pas, raconte moi ce qu’il faut pour que je puisse essayer de redevenir une vraie amie pour toi. Et pas une stupide petite chose inutile. » Minah secoua la tête. « Dis pas n'importe quoi. » Elle se leva quand même, marchant un peu dans la pièce, cherchant quoi lui raconter. Elle finit par tomber sur un de ses premiers livres. Elle avait trouvé par quoi elle allait commencer finalement. « C’est super comme métier, Eireen doit avoir de supers histoire le soir. » C'était pas faux ça. En fait Eireen était devenue sa testeuse officielle. Avant même de commencer à écrire ou à dessiner, elle racontait l'histoire à sa nièce. Si elle souriait, elle essayait. « Le problème c'est qu'elle s'y est trop habituée. Impossible de l'endormir sans maintenant. Jt'e dis pas l'angoisse quand la baby-sitter doit l'endormir. » Dit-elle avec un sourire, avant de se réinstaller dans le lit. Eireen du comprendre qu'elle parlait d'elle, puisqu'elle se tourna alors vers elle, délaissant un peu les cheveux d'Anna. Minah se contenta de poser son doigts sur le nez de la petite, qui prit ça comme l'autorisation de continuer à s'occuper par elle même. « Tu écris seulement l’histoire, ou tu fais aussi les illustrations ? » « Je fais tout. » Lui répondit-elle. Elle était un peu tombée dedans par hasard, mais ne regrettait pas du tout. Elle aimait son travail. Même si en définitive, elle ne voyait pas grand monde. « De base, je voulais devenir restauratrice. Travailler sur des vieux tableaux. Mais j'ai pas eu les moyens de continuer mes études, avec la mort de mes parents. » Finalement, ce n'était pas difficile de raconter sa vie. « Je suis arrivée dedans un peu par hasard, en fait. Mais aujourd'hui, je me verrais pas faire autre chose. »

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Anna Joyce-O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 299
❖ POINTS : 365

MessageSujet: Re: [Domaine des Joyce] We used to be friends ~ Minah   Jeu 16 Juil - 22:55


 
Minah & Anna
We used to be friends...

Je ne connaissais pas bien Minah et ses réactions – ou plutôt devrais-je dire, je n’avais plus souvenir de sa façon habituelle de réagir – mais il me semblait que la façon dont se comportait mon amie depuis que j’avais évoquée le prénom de mon beau-frère était tout sauf naturelle. Sa façon de murmurer à propos du fait que je l’ai vu me semblait suspecte et son rire un peu forcé. Je n’insistais pas pour l’instant, si elle voulait se confier à moi elle le ferait lorsqu’elle en sentirait le besoin, pour le moment j’étais une espèce d’intruse dans le corps de son amie.

La conversation changea finalement pour passer sur le métier que faisait Minah. Je devais tout apprendre à nouveau des gens, comme si je les découvrais à nouveau. « Le problème c'est qu'elle s'y est trop habituée. Impossible de l'endormir sans maintenant. Jt'e dis pas l'angoisse quand la baby-sitter doit l'endormir. » Je ris en regardant la petite chipie qui venait de finir de jouer avec mes cheveux. « Il lui faut à chaque fois une histoire qu’elle a jamais entendue ? Parce que sinon la baby-sitter peut se contenter de lire un de tes livres ! » Sinon ça devait être vraiment compliqué à gérer, il fallait vraiment qu’elle ai une imagination pus que fertile pour sans cesse se renouveler. En tout cas j’étais complètement fan de son métier, il fallait avoir une belle âme pour faire ça. Écrire des livres pour enfant c’était vouloir leur faire plaisir, impossible d’être un pourri quand on fait ce métier. « Je fais tout. De base, je voulais devenir restauratrice. Travailler sur des vieux tableaux. Mais j'ai pas eu les moyens de continuer mes études, avec la mort de mes parents. » Je notais mentalement qu’elle avait perdu ses parents, voilà encore un sujet qu’il faudrait que je songe à approfondir plus tard, mais pour l’instant la conversation était légère et détendue ce qui me convenait très bien, je n’avais pas vraiment envie de rendre les choses pesantes. Peut-être même que mes souvenirs reviendraient avant que j’ai à lui poser la question, ça m’arrangerait grandement… « Je suis arrivée dedans un peu par hasard, en fait. Mais aujourd'hui, je me verrais pas faire autre chose. » Je lui lançait un grand sourire avant de répondre. « Comme quoi le hasard fait bien les choses, j’ai l’impression que c’est vraiment le métier qui te convient. Je t’imagine moins en restauratrice. D’autant plus que ta nièce en profiterait beaucoup moins ! »


_________________

Home is wherever I'm with you.
When my hair's all but gone and my memory fades and the crowds don't remember my name. When my hands don't play the strings the same way. I know you will still love me the same. Ed Sheeran ©️ by Sun  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: [Domaine des Joyce] We used to be friends ~ Minah   Mar 21 Juil - 18:13


Anna & Minah
    We used to be friend

Malgré la situation, la conversation paraissait plutôt enjouée. Dans le fond, Minah retrouvait quand même sa meilleure amie. Elle n'était pas vraiment différente. Juste des souvenirs en moins. Mais elle semblait toujours avoir les mêmes réactions, alors autant profiter de l'instant présent. Même si elle risquait de se torturer les méninges dés le lendemain. Mais pour l'instant, elle lui parlait simplement de son travail et de ses habitudes avec Eireen. « Il lui faut à chaque fois une histoire qu’elle a jamais entendue ? Parce que sinon la baby-sitter peut se contenter de lire un de tes livres ! » C'est vraie que ça aurait pu marcher. Si Eireen n'était pas aussi intelligente. « Le problème c'est pas ce qu'on raconte, c'est la voix. Quand c'est moi, elle s'endort en quelques minutes et la baby-sitter galère, même si on lit le même livre. A croire que c'est ma voix qu'elle veut. » Elle caressa tendrement les cheveux de la petite, avant de lui faire un sourire attendrie. « Petite peste qui sait trop bien ce qu'elle veut. » Ce à quoi Eireen elle-même répondit par une petite rire. Une véritable manipulatrice. Dans quelques années, elle allait faire tourner plusieurs de têtes, pas de doute à avoir. Les garçons allaient courir après elle et elle en briserait des cœurs.

Minah en vint à raconter comment elle avait fini par faire son boulot actuel. Ce qui venait beaucoup du hasard, elle devait l'avouer. Elle se souvenait encore d'avec quel surprise elle avait appris qu'une maison d'édition voulait la publier. C'est pas tout les jours qu'on apprend une nouvelle pareille. « Comme quoi le hasard fait bien les choses, j’ai l’impression que c’est vraiment le métier qui te convient. Je t’imagine moins en restauratrice. D’autant plus que ta nièce en profiterait beaucoup moins ! » Minah haussa les épaules. Elle aimait aussi les vieilleries, d'ailleurs, elle aime faire le tour des brocanteurs l'été. Beaucoup de ses meubles venaient de là. Elle en avait repeint certain, mais la plupart avait gardé leur tête d'origine. La jeune femme aimait la décoration de son appartement comme ça. Un mélange d'ancien et de moderne. D'autant plus depuis que son salon est pris d'assaut par les jouets de sa nièce. Non, en vérité, sa décoration ne ressemblait plus à rien. « Oui,  moi aussi au final. Et puis, avec un autre boulot, j'aurais jamais eu la possibilité de m'occuper d'Eireen de cette manière. » Elever un bébé demandait beaucoup de temps. Si Moïra avait eu un congé de maternité, ce n'était pas son cas. Et si elle avait du prendre une nourrice à temps complet, elle se serait endettée à mort. Et surtout avec les frais d'hospitalisation de Mo', elle n'avait pas les moyens. Travailler à la maison pour s'occuper de la petite était un sacré plus. Aussi bien pour le porte monnaie que pour avoir sa garde face à Ray. Ça avait joué dans la balance. Tout les détails compte dans ce genre d'affaire.

Le silence retombait finalement, Minah se mordilla la lèvre inférieur, cherchant quoi dire pour relancer la conversation. Mais il était peut-être temps de rentrer tout simplement. Le cerbère devait être d'accord, puisque subitement la porte s'ouvrit, sans même avoir frappé. Anna devait bien avoir de la patience pour supporter ça. « Minah, je crois qu'il est temps que tu y ailles. » Au vu du regard de madame Joyce, il valait mieux ne pas discuter. Avec un soupir, elle se releva, avant d'aller serrer Anna dans ses bras. « Je reviens vite, je te le promets. » Murmura-t-elle à son oreille avant de se redresser, de soulever Eireen et de la caler contre sa hanche. Elle eut un signe de tête envers la mère de son amie. « Merci pour votre hospitalité madame Joyce. » Si son ton n'était pas sarcastique, le sentiment l'était quand même. Mais le dragon ne semblait pas s'en rendre compte et Minah quitta donc la maison sans rien ajouter et commençant déjà à réfléchir à comment elle allait sortir sa meilleure amie de ce mauvais pas.

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle...
Contenu sponsorisé
et voici mon histoire !


MessageSujet: Re: [Domaine des Joyce] We used to be friends ~ Minah   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Domaine des Joyce] We used to be friends ~ Minah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Friends, we need your feedback
» Le Domaine de Saladdin
» [Quartier Uchiha] Domaine du Cygne
» Ulysses Joyce
» 08. That's what friends are for

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Please Read Carefully :: 
Prenez un marque-page
 :: Un coup de baguette magique :: RP archivés
-