AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 mai-ivy ▬ titre en cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Je m'appelle...
Invité
et voici mon histoire !


MessageSujet: mai-ivy ▬ titre en cours   Mar 21 Juil - 20:00


Mai-Ivy Carter-Watson
Une jolie phrase
Nom ➸ carter est ton nom de jeune fille, tu l'hérites de ton père que tu adores particulièrement et tu es fière de le porter. C'est d'ailleurs pour cela que tu as décidé de garder ton nom et d'ajouter ton nom d'épouse. Watson, c'est un nom que tu portes depuis deux mois seulement, depuis ton mariage avec Rick. Prénom ➸ Mai-Ivy, un joli prénom composé donné par ton papa. Rose, poétique, romantique mais simple. Age ➸ tu as fêté en début d'année tes vingt-sept ans. Date de naissance ➸ le 5 janvier, à sept heure du matin précisement. Lieu de naissance ➸ Los Angeles. Métier ➸ journaliste Statut civil ➸ mariée depuis deux mois et tu as appris il y a peu que tu étais enceinte. Caractère ➸ sarcastique + curieuse + passionnée + loyale + dévouée + tendre + romantique + déterminée + mordante + Ta plus grande peur ➸ il y a tellement de peur que tu garde au fond de toi mais il y a ce petit être au creux de ton ventre que tu ne supporterais pas de perdre peu importe qui est le véritable père, peut importe tout cela, il est ton bébé. Ton plus grand désir ➸ milan c'est le prénom du fantasme, de l'homme que tu rêves d'avoir à tes cotés mais que tu as lâchement abandonné, c'était trop tard, tu tentes de te le faire croire. Groupe ➸ poudre de fée. Avatar ➸ eliza taylor-cotter.

Tell me more...

▬ les clowns, mais c'est quoi ce délire des hommes avec une perruque moches, un maquillage raté et des pieds géants ? Comment les enfants font-ils pour en rire ? Moi je ne peux pas, au contraire j'en ai même une peur bleu. Tout ça à cause d'un film. Je zappais, je n'avais pas plus de sept ans, et je suis tombée sur un film avec des clowns.. Qui chassaient les enfants avec une tronçonneuse ou je ne sais plus quoi. C'était le film "Ça, il est de retour". Ça m'a traumatisé, maintenant, un clown me donne envie de courir à toutes jambes. ▬ allergies, j'ai vraiment pas de chance, mais je suis allergique à pas mal de truc, ce qui est chiant quand je mange en extérieur ou chez un ami. Je dois toujours vérifier la contenue de mon repas. Je suis allergique : aux tomates, aux mûres, aux framboises, aux coquillages, aux bananes et au café... Bon pour ce dernier point c'est juste que j'en ai horreur, alors pour être sur de ne pas en avoir, je dis que je suis allergique. ▬ photographie, depuis que maman m'a offert mon premier appareil photo pour un projet de l'école, je suis devenue une véritable fan. Pendant des jours je prenais tout et n'importe quoi en photo, la plupart du temps c'était ma sœur ou mes parents. Ainsi, j'ai des souvenirs merveilleux en image du temps ou papa souriait encore en me rabâchant d'aller faire mes devoirs à la place. Aujourd'hui encore, la photo c'est toute ma vie en image, les bons comme les mauvais moment. ▬ les friandises, c'est tellement bon, comment pouvoir résister a des petites billes de sucres colorés, ses pâtisseries délicieuses, des barbes à papa bouffantes ? J'adore tout ce qui est sucré et je l'avoue, c'est mon pêché mignon. Souvent je me suis faite engueuler par maman parce que je mangeais bien trop de sucre mais, je recommençais peu de temps après. Pour ça, c'est toujours le cas aujourd'hui.. ▬ les peluches, j'en fais collection. En fin, je ne l'ai pas vraiment voulut c'est juste que j'ai des tonnes de peluches qu'on m'a offert et qui repose sagement sur mon lit jusqu'à mon retour. De mon doudou de naissance à la dernière peluche gagnée à la fête foraine, je garde toutes mes boules toutes douces sur mon lit et je les câline quand rien ne va et que le moral est absent. A la mort de maman, mes peluches ont été d'un grand soutient. ▬ de bons conseils, bien souvent j'en donne sans vraiment le savoir. Je suis une fille loyale et fidèle à ses convictions alors parfois, quand une amie me raconte son soucis, je ne peux m'empêcher de la conseiller et il s'avère que mes conseils sont la plupart du temps bon et qu'ils aident vraiment. Mes amis, ma famille, c'est très important pour moi et je déteste les voir mal où en mauvaise posture alors je les aide autant que possible sans pour autant juger leurs actes. ▬ Rebecca, ma défunte mère, c'est un sujet très sensible pour moi. Elle est décédée alors que je n'avais que dix ans alors parfois, j'ai du mal à me souvenir d'elle. Papa me dit souvent que je lui ressemble fort, Robyn aussi me le dit et j'en suis fière mais ça me rend tellement triste. J'aurais voulut qu'elle soit là avec nous, que papa et elle soit toujours fous l'un de l'autre, qu'on rit comme on a pu déjà le faire avant qu'elle nous quitte. Je pose souvent des questions sur elle, pour m'imaginer ses réaction quand Maë et moi avons eu nos premiers amours, quand on a été au bal de promo, quand on a eu des peines de cœur, quand je me suis mariée ou quand j'ai découverte que j'étais enceinte. Je sais pourtant qu'elle veille sur nous à sa façon à présent, mais elle me manque, terriblement. ▬ la musique,  y'a rien de mieux dans la vie, sauf le chocolat. La musique, ça détresse, ça change votre humeur, ça vous fait rire ou pleurer. J'adore la musique et c'est pourquoi j'en joue depuis que je suis petite. Je joue la guitare et de la batterie. Au début, mes parents voulaient que je joue du piano ou du violon, un truc bien "cucul" quoi, mais moi je me suis battue et j'ai finalement eu ma guitare et ma batterie ainsi que quelques cours qui vont avec. La classe quand même. Bon par contre, je suis pas vraiment douée en chant. ▬ tatouages, j'en ai deux. Le premier a été fait quand j'avais seize ans, c'est trois petites étoiles avec chacune une lettre dedans : R, M et E. Pour les prénoms de mes parents et de ma sœur. Il se trouve à l'avant-bras gauche. Le second, c'est un papillon sur une fleur, il n'est pas très grand et se trouve au niveau de l'aine. Il est ressent, je l'ai fait il y a trois mois. ▬ marvel, je suis une grande fan, j'adore les super héros et leurs aventures. Que ce soit les films ou les comics, j'adore. J'ai une impressionnante collection de t-shirt dans mon armoire et je n'ai aucune honte à le dire.  

Behind the Screen.

Pseudo/Prénom + aurore Fréquence de connexion + 7/7j Comment tu es arrivé ici + j'y étais, y'a un moment Scénario ou PI + inventé Smile
Code:
Eliza Taylor-Cotter [color=firebrick]➸[/color] Mai-Ivy Carter-Watson






Dernière édition par Mai-Ivy Carter-Watson le Mer 22 Juil - 17:35, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Je m'appelle...
Invité
et voici mon histoire !


MessageSujet: Re: mai-ivy ▬ titre en cours   Mar 21 Juil - 20:00


Il était une fois...
Une jolie phrase
Tout a commencé avant sa naissance même. Un homme et une femme, un mariage grandiose à Los Angeles ville ou les deux jeunes gens d'à peine 20 ans étaient tombés fou amoureux l'un de l'autre après avoir été présentés par leur parents. La jeune femme tombe enceinte quelques temps après leur nuit de noce. Née alors leur première enfant, une fille Maëlynn. Puis trois ans plus tard, une nouvelle grossesse. D'après les échographies, il s'agissait d'une petite fille et les futurs parents étaient aux anges bien que le père aurait aimé avoir un garçon. C'est le cinq janvier à exactement une heure du matin que la poche d'eau se brisa et qu'il était temps pour la future mère de rejoindre un hôpital rapidement. Dans la salle de travail, elle hurla pendant plus de six heures et finalement, tout était finit. Les médecins étaient inquiets. La mère allait bien, le père ne savait pas quoi dire à celle ci pour qu'elle reste allongée et qu'elle ne panique pas. Le cœur de l'enfant ne battait pas, elle ne pleurait pas, ne bougeait pas. Elle était morte née, elle avait à peine vécue que les médecins annoncé déjà la mort de l'enfant « Mai… Ivy » C'était le nom que le père a donné pour l'acte de décès mais voilà.. Il faut croire aux miracles, c'est un miracle. C'est au moment ou personne ne regardait, que la jeune femme était seule avec sa fille, blottie contre elle, qu'elle la vit réagir, l'enfant avait bougé ! Le cœur s'était relancé, doucement au point que personne n'avait vu le changement. La mère et le petit bébé ont été synchro pour les pleures. Elle a fondu en larme en hurlant qu'un médecin vienne quand elle l'a entendu pleurer. Les médecins n'ont pas vraiment compris. Ils disent que son cœur devait être très faible, qu'il était possible que la machine ne détectait pas les battements. Mais rassurez vous, elle est bel et bien vivante.. Son nom, Mai-Ivy Rose Carter, née le 5 janvier à sept heures du matin, le petit miracle de ses parents.

Le tout premier vélo. C’est toujours plein de joie pour un enfant surtout quand les parents sont là pour veiller à ce que tout ce passe bien. Elle n’a pas plus de quatre ans quand finalement la petite famille Carter organise un pique nique au soleil, emmenant avec eux les vélos des deux petites filles. L’ainée sait déjà en faire mais la cadette n’a pas encore quitter les deux petites roues qui maintienne le vélo en équilibre. « Allé papa, retire les retires les » Fait la petite brune, toute excitée de tester et faire comme sa grande sœur. Positionner sur une couverture sous un arbre, Rebecca Carter regarde son mari s’occuper de la petite dernière alors que l’ainée s’amuse à taquiner sa sœur. « T’es un bébé t’y arrivera pas héhé » Un tirage de langue en simple réponse, la petite de quatre ans finit par grimper sur son vélo, aidé par son père qui continue de la guider jusqu’à ce qu’il l’a lâche. « J’y arrive, maman regarde, j’y arrive ! Et toc Mae ! Et toc ! » Finit-elle par répliquer, tout sourire. Elle continue ainsi mais voilà qu’elle panique quand elle voit qu’un arbre approche trop vite d’elle. Enfin c’est elle qui approche trop vite du gros arbre. « Freine Mai ! Freine ! » Mais non, et boum, dans l’arbre, et la tête la première. Maëlynn stoppe son vélo et accourt vers sa sœur tout comme les parents. La pauvre enfant était en pleure, une bosse à la tête et quelques écorchures sur les bras ainsi que les jambes. Elle n’a pas eu de chance pour une première fois sans petites roues. Mais la guérisseuse arrive, approchant de la petite pour regarder ses vilaines blessures, sortant de quoi nettoyer et penser de son sac à main –qui fait aussi sac de premier secours apparemment– puis, tout en désinfectant, la jolie voix de maman retentit « Douleur douleur envole toi et ne revient jamais ! » Prononce la jolie maman avant de souffler sur la petite blessure. Le sourire sur les lèvres, la cadette finit par se relever et, toute joyeuse, retourne sur son vélo.

La petite brune attend sagement devant le bâtiment de l’école où elle étudie. Comme toutes les petites filles de dix ans, elle ne rentre pas chez elle toute seule et attend que sa mère viennent l’a recherché dans sa belle voiture rouge. Normalement, elle va rechercher Maë’ avant de venir la rejoindre parce que l’ainée des deux filles Carter finit plus tôt. Finalement, après dix minutes, c’est l’institutrice de la petite Mai-Ivy qui sort de l’établissement et qui semble bien surprise de voir que la demoiselle n’est pas encore rentrée. « Tu n’es pas encore partie ? » L’enfant relève les yeux vers son institutrice et elle hausse les épaules. « J’attends maman, elle est en retard ! » Un sourcil qui se hausse, c’est bien la première fois que madame Carter oublie sa fille à la sortie de l’école. Pour ne pas laisser l’enfant toute seule dehors, la maitresse d’école invite son élève à venir à l’abri du vent dans le préau et d’y attendre sa mère qui ne devrait pas tarder à arriver. C’est après plus d’une demi-heure de retard qu’une voiture se gare devant l’établissement pour venir chercher la petite. « Tata Robyn ? Bah, maman est où ? T’es en retard en plus ! » Innocente et incapable d’imaginer le pire, il faudra du courage pour la tante pour annoncer à une enfant de dix ans la mort de sa mère. Sur le moment, Mai-Ivy ne réagit pas, elle penche le minois et attend des explications. « Elle ne reviendra plus Mai. » A ces paroles, les larmes finissent par rouler sur ses joues et c’est en pleure que la tante des filles Carter raccompagne la cadette chez elle.

« Nous sommes rassemblés aujourd’hui dans la peine pour guider Rebecca Carter sur le chemin de Dieu.. » Monsieur Carter ne montre pas sa peine, restant fort devant ses deux filles. Chacune d’un coté à lui tenir la main, Mai-Ivy tient aussi celle de Robyn. Les pauvres doivent avoir leur main écrabouillées mais aucun ne bronche. Toute de noir vêtue, Mai ne supporte pas d’entendre un inconnu parler de chose qu’elle ne comprend pas au lieu de parler de sa mère, du fait que c’était une femme forte, douce et aimante. Complètement en larme, elle doit cependant lâcher son père pour qu’il aille dire quelques mots au sujet de sa femme. La gorge nouée, il est incapable de retenir son chagrin ce qui brise encore plus le cœur de la petite brune. Quelques minutes plus tard, elle supplie son père pour qu’elle aille aussi dire quelque chose et, contre toute attente, elle interrompt le prêtre en montant sur le pupitre prévu pour les témoignages. Les yeux rivés sur elle, elle prend son courage et elle regarde ensuite les gens dans l’église. « Le monsieur parle de plein de truc, sauf de maman, pourtant, on est là pour maman non ? C’était ma maman, et la maman de Maëlynn, on l’aime très fort. Maman a toujours été là pour nous, pour nos devoirs, nous nos grosses blessures et même pour des petits bobos. Elle disait une formule magique, mettait un pansement et hop, on avait plus mal. Quand j’ai vu maman la dernière fois, j’ai prononcé la même formule mais elle n’a pas été guérie. Pourquoi ? Pourquoi maman a pas été guéri comme elle réussit à nous guérir ? » Incapable de se contenir plus longtemps, la petite brune, en larme, finit par quitter l’église en courant pour se réfugier dehors, dans le petit parc fleurie. Elle attend, son père l’a rejoint et l’a prend dans ses bras. Silencieusement, elle pleure, la tête contre le torse de son père qui la sert tendrement. Quand à Maëlynn, elle garde la tête froide, de l’exterieur seulement parce qu’elle est en colère, on lui prend sa mère, on fait pleurer sa sœur, alors elle aussi, elle quitte l’église pour rejoindre sa sœur et la rassurer autant que possible. « Chuut, on est là. »

Ça fait déjà quatre ans que Rebecca Carter est décédée et depuis son triste départ, rien ne va plus dans la famille. Alors que Mai est très proche de son père, Maëlynn est, quand à elle, toujours en froid, toujours à se battre, à être en colère. Mai-Ivy se retrouve donc toujours entre les deux, surtout à table lors de repas de famille où le silence est roi. « Alors Ivy, ta journée s’est bien passé ? » Il tente de faire la conversation, d’apaisait les tentions et il se dit qu’en parlant à la cadette avec qu’il a de bon rapport, tout passerait bien quand il en arrivera à l’ainée de ses filles. La brunette sourit alors, acquiesçant avant de répondre sagement. « Oui, nous sommes allé voir la nouvelle serre avec le professeur de science naturelle. J’ai pu prendre des photos magnifiques, j’ai hâte de les développer. » Le sourire rayonnant elle continue de raconter sa journée dans les serres, lui contant ainsi les fleurs et les clichés qu’elle a pu réaliser avec cela. Il faut dire, depuis que sa défunte mère lui a offert un appareil photo quand elle était plus jeune, Mai ne cesse de prendre tout ce qu’elle peut en photo, ne quittant son bijou que très rarement. « Et toi Maëlynn ? Comment c’est passé ta journée ? » Le sourire sur les lèvres, Mai supplie presque sa sœur du regard pour que celle-ci décroche un mot gentil, qu’elle répond sagement à la question mais non, elle en demande bien trop. Une fois encore, elle se retrouve entre les deux parties, ne pouvant prendre position pour l’un ou l’autre.

« Allez, prends une photo Maë ! Je suis belle hein ? » Elle est à moitié morte de rire en se regardant dans le miroir. Ce soir c’est le bal de promo, elle fête sa dernière année au lycée pour ensuite entrer à la fac pour se consacrer à sa passion, la photographie. Mais ce soir, ce n’est pas elle qui prend les clichés mais sa sœur ainée. D’années en années, elles se sont éloignés, en apparence en tout cas, parce qu’en cas de besoin Mai sait qu’elle peut compter sur le soutient de sa grande sœur. C’est naturellement sur les dernières marches des grands escaliers que Maëlynn prend quelques photos de sa petite sœur devenue si grande. Vêtue d’une robe bustier violine, tombant délicatement sur ses chevilles munies d'escarpins de la même couleur. « Oui t’es belle, mais seulement ce soir. » Réplique t-elle, simplement pour la taquiner un peu parce qu’elle sait parfaitement que sa petite sœur est radieuse et très jolie. Mai est un peu comme sa sœur durant son lycée, populaire et apprécier des garçons bien que leur caractère, leurs comportements ne sont absolument pas identique. Les quelques photos prises, Mai-Ivy récupère son appareil pour la soirée. On sonne à la porte et c’est même la grande sœur qui fait entrer le cavalier. Leur père est absent, trop occupé au boulot et ça ne ravie absolument pas Maëlynn qui ne va pas se faire prier pour le lui dire. « Prends soin d’elle, ok ? » Car oui, on ne touche pas à la petite dernière, parole de grande sœur.

« Rosendale ! » Elle avait décidé de quitter sa ville natale. Marre des disputes entre son père et sa sœur, marre de cette ambiance tendue, marre de cette ville qui a rendu ses souvenirs douloureux. Elle avait donc décidé de partir, se s’éloigner pour faire sa propre vie, sa propre carrière. Elle voulait être journaliste, dire au monde ce qu’il se passe, expliquer, interviewer. Elle s’est donc rendu à Stairway dans ce but, vivre sa vie. « Rosendale, voici Mai-Ivy Carter. Cette jeune femme vient tout juste d'arriver en ville et nous avons décidé d'en faire ton binôme pour faciliter son intégration au sein de la rédaction. » Elle était impatiente de commencé, elle avait fait ses études dans cet optique et elle était fière d’être parvenue jusque là. Cependant, son nouveau binôme ne semblait pas aussi enthousiaste qu’elle. « Mademoiselle Carter, voici Milan Rosendale l'un de nos meilleurs éléments. Je vous laisse faire connaissance, j'ai une réunion dans moins de vingt-minutes. » Elle sourit donc au patron, le laissant partir avant de reposer son attention sur son nouveau coéquipier. Surprise, voilà qu’elle le prend en flagrant délai de matage pas discret. Amusée elle finit alors par répliquer, voulant montrer qu’elle était une femme de caractère. « Ça vous arrive souvent de déshabiller les femmes du regard aussi discrètement. » Elle n’est pas du genre chieuse habituellement, mais sans le vouloir, sans le savoir, elle avait déjà la répartir facile. « Vous vous faites des idées. Parce qu'à ce que je vois, y a vraiment rien à voir. » Non mais, il se prend pour qui celui-ci ? Après tout, lui non plus n’est pas plus beau qu’un autre, il est mignon mais sans plus. « Vous devriez apprendre à parler aux femmes. » Lui répondit-elle en pestant. « Il faudrait se mettre au travail non ? »

« Hé Milan, t'aurais pas vu mon mascara ? » Elle ne sait plus vraiment comment elle est arrivé à vivre avec lui, en colocation. Mais elle ne s’en plaignait pas tellement après tout, avoir un toit sur la tête est une chose d’indispensable. « A quoi ça va te servir ? Tu sais ce qu'on dit, rien ne sert de peindre les murs quand les fondations sont mauvaises. » Elle avait un rendez vous, avec Rick, un jeune homme adorable qui semblait l’apprécier vraiment. Elle était nerveuse, chercher son fichu mascara dans tout l’appartement. Millan était du genre à ne rien dire, ou en tout cas rien de gentil. Au final, c’était devenir leur moyen de communication, un jeu entre eux. Des piques, des taquineries, une amitié les liait à présent. « Ahah très drôle ! Non sans rire dis-moi où il est ! » Elle avait mise sa plus belle robe, avait fait un effort dans la coiffure, sur le maquillage. C’est sur qu’elle était plus glamour que lorsqu’elle va bosser, moins coincée. « Où tu vas comme ça ? » Demanda t-il alors que tu lui réponds calmement. « J'ai un rendez-vous, mais t'inquiète papa je rentrerais avant minuit ! » Un sourire narquois sur les lèvres, elle continue ses recherches, le mystérieux mascara disparut. « Tu sais Mai, t'as pas besoin de ressembler à un pot de peinture pour plaire à un garçon. De toute façon tôt ou tard il te verra au réveil alors autant lui montrer tout de suite ce qui l'attend. » A ces mots, elle attrape le magazine sur la petite table pour le lui jeter au visage en ronchonnant. Il est vilain, mais il ne fait pas attention qu’il peut blesser parfois. « Rappel moi quand c'était la dernière fois que t'es sorti avec une femme. » Victoire ! Un grand sourire alors qu’elle est sur de gagner le match de piques entre ses deux là. Finalement, double victoire puisqu’elle retrouve encore son mascara, se positionnant devant le miroir pour les finitions. « Il y a quelques heures, quand je suis sorti avec toi au supermarché. » Elle le regarde dans les yeux et après quelques secondes de silences, ils finissent par se mettre à rire.

« MILAN !!! » Elle venait à peine d’entrer qu’elle courra jusqu’au petit bureau ou était installé son colocataire. « Quoi, t'as trouvé comment on faisait pour allumer le four ? » elle ignore sa réflexion et elle se stop devant lui. « Ne dis pas de bêtises et regarde ! » Elle lui montre la bague qu’elle a sur le doigt. Rick, ton beau Rick venait finalement de demander sa main. Il avait été romantique, avait fait ça avec classe qu’elle en avait été bouche bée pendant quelques secondes avant de dire oui. « Wahou, tu as dévalisé une bijouterie ? » Elle secoue la tête, il raconte n’importe quoi ! « Mes félicitations » « C'est tout ce que tu as à dire ? Je t'ai connu plus bavard ! » « Tu ne penses pas que ça va trop vite ? » Son sourire s'effaça peu à peu, pourquoi lui dire cela ? Pourquoi ne pas se réjouir, elle allait lui foutre la paix, partir de chez lui quoi. « Alors là non, j'en ai marre d'attendre. » Elle croisa les bras et détacha son regard du sien. Pourtant il a un peu raison, elle ne sort avec Rick que depuis quelques mois et elle ne pouvait lui dire oui si rapidement.

« Pardon ? » Elle croisa les bras sur sa poitrine, elle semblait abasourdie par ce qu’elle venait d’entendre. « Et tu me dis ça la veille de mon mariage ? » Il soupir, n’ose pas la regarder. Mai ne sait plus comment réfléchir, elle le laisse reprendre la parole. Il veut s’expliquer, se justifier mais elle ne semble pas prête à cela. Son cœur s’affole dans son cœur. Elle aime Rick, elle va devenir sa femme mais elle ne sait plus au fond, elle ne peut plus reculer, par pour un petit doute qu’il vient de causer. « Je... J'ai tant espéré que tu ressentes quelque chose pour moi que j'en suis arrivé à me demander si je n'étais pas égoïste. Ce baiser que tu m'as donné la veille de noël a eu en moi l'effet d'une bombe. Je ne pensais pas que c'était possible de ressentir autant de sentiments en même temps et puis... Tu ne m'en as jamais reparlé, j'ai cru que tu te moquais de moi comme tu le fait d'habitude. C'était réel ou pas réel ? » Ce baiser, elle s’en souvient, elle ne sait plus comment il est arrivé mais elle s’en souvient et ça l’a rendu dingue durant des semaines. « Réel ! » Finit-elle par soupirer. « C'était réel. Si je n'en ai pas parlé c'est parce que ce baiser a mis le doute dans mes sentiments et je ne voulais pas risquer de te perdre... » Il se rapproche, dangereusement pour venir poser ses mains sur sa peau, attrapant son visage délicatement et plongeant ses yeux dans ceux, humides, de la future mariée. « Aujourd'hui je sais que je t'aime, comme un fou. » « Et aujourd'hui moi j'ai Rick. Je suis désolé Milan... » Impossible pour elle de reculer, de faire un pa en arrière, elle était tétaniser et quand finalement il vient poser ses lèvres sur les siennes, elle réalise ce qu’il se passe et se recule vivement, brusquement. « Je peux pas Milan, je vais me marier » « Tu m'aimes, je sais que tu m'aimes." Un long silence. « Mai s'il te plaît, rien qu'une seule fois... Après je laisserai et je tâcherai de t'oublier. » Elle est au bord des larmes. Pourquoi n’avait-il pas avouer tout cela quand elle lui a dit pour le mariage ? Pourquoi maintenant ? Elle en a marre, son cœur lui fait mal et elle manque d’air. Il vient la reprendre dans ses bras, et lui demande « Tu aimes Rick ? » « Je... » Elle ne sait plus quoi dire, ne sait plus quoi répondre. Il finit par poser ses lèvres sur les siennes et elle ne put se résoudre à le repousser, pas de force, pas l’envie. Au final, ils passèrent la nuit ensemble. Rien qu’une nuit.

« Rick… je suis enceinte. » Ca fait deux mois qu’ils sont mariés. Mai-Ivy a finalement décidé d’épouser Rick et a couper les pont avec Milan. Ils se croisent de temps en temps au journal mais rien de plus. Finalement, Mai n’était pas si heureuse que ça. Car ce bébé, elle ne sait pa qui est le père. Pour Rick, pas de soucis la dessus puisqu’il ne connait pas ce qu’à pu faire sa femme la veille de leur mariage mais pour Mai c’est autre chose. « Ho ? C’est magnifique ! Mais... Pourquoi cette tête, c’est une magnifique nouvelle. » Elle relève les yeux vers son époux et lui sourit, venant se blottir tout contre lui en fermant les yeux. Elle se calme, ne pense à rien d’autre qu’à eux. « J’avais peur que tu n’en veuille pas. » Elle ment, mais elle ment bien. Pourquoi cette grossesse change tout dans leur rapport. Mai-Ivy doute, repense à Milan et à la possibilité qu’il soit le père de l’enfant. Elle est perdue, déprimée mais garde tout cela pour elle, elle ne veut pas que les gens sache, que son mari sache. Alors cela fait déjà deux mois qu’elle continue de vivre avec ce secret, ce doute..c ce secret, ce doute..



Dernière édition par Mai-Ivy Carter-Watson le Mer 22 Juil - 18:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je m'appelle...
Neill O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 71
❖ POINTS : 257

MessageSujet: Re: mai-ivy ▬ titre en cours   Mar 21 Juil - 20:04

T'es bonne. *sors* /etsic'estpastoicommeparhasardj'metapetroplahontetsé/
Bienvenue p'tit Sushi !

_________________
I have belonged to you completely.
I still do. If you want me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: mai-ivy ▬ titre en cours   Mar 21 Juil - 20:05

Haaaaannn ! Le sushiiii ! Nous faudra un super lien *o*

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Anna Joyce-O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 299
❖ POINTS : 365

MessageSujet: Re: mai-ivy ▬ titre en cours   Mar 21 Juil - 20:10

Bon retour parmiiiiis nous Wink
En plus maintenant je peux proposer des liens avec quelqu'un d'autre qu'une fille qui se souvient de rien xD

_________________

Home is wherever I'm with you.
When my hair's all but gone and my memory fades and the crowds don't remember my name. When my hands don't play the strings the same way. I know you will still love me the same. Ed Sheeran ©️ by Sun  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Je m'appelle...
Invité
et voici mon histoire !


MessageSujet: Re: mai-ivy ▬ titre en cours   Mar 21 Juil - 20:34

Merci les filles
j'vous luv ♥ leur sur vos fesses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je m'appelle...
Rachel Butler
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 217
❖ POINTS : 568

MessageSujet: Re: mai-ivy ▬ titre en cours   Mar 21 Juil - 20:49

Bienvenuuuuuuue!!!!

Tres jolie avatar et tres jolie fiche! j'espère que tu te plaira parmi nous et n'hésite pas à passer sur la box :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Je m'appelle...
Invité
et voici mon histoire !


MessageSujet: Re: mai-ivy ▬ titre en cours   Mar 21 Juil - 20:50

Merci Rachel ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je m'appelle...
Shane O'Connor
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 251
❖ POINTS : 480

MessageSujet: Re: mai-ivy ▬ titre en cours   Mer 22 Juil - 0:59

Bienvenue à toi ma mignonne Cool
Et bon courage pour ta fiche

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Liam O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 209
❖ POINTS : 290

MessageSujet: Re: mai-ivy ▬ titre en cours   Mer 22 Juil - 2:20

T'es bien belle quand même toi !
Bienvenue parmi nous ! J'vais lire ta fiche, elle m'a l'air intéressante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Je m'appelle...
Invité
et voici mon histoire !


MessageSujet: Re: mai-ivy ▬ titre en cours   Mer 22 Juil - 10:44

Merci les mecs, z'etes choux ♥
je finis ma fiche en rentrant ce soir ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je m'appelle...
Jordan Galloway-O'Ryan
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 36
❖ POINTS : 142

MessageSujet: Re: mai-ivy ▬ titre en cours   Mer 22 Juil - 18:59

Trop triste T_T
Nous faudra un lien entre collègue :p


Tu es validé(e) !

Tu fais désormais officiellement partie de la communauté PRC. Félicitations ! Afin que tu ne te sentes pas totalement perdu désormais, voici quelques petites indications sur la marche à suivre à présent. Tout d'abord, afin de réserver officiellement ta bouille rien qu'a toi, il te faut passer par le bottin. Une fois ceci fait, penses à aller demander un logement et à aller faire recenser ton métier. Si tu veux te faire des amis en ville, nous te conseillons d'aller créer ta fiche de liens. Le flood t'es aussi désormais accessible et plus important ... tu peux maintenant commencer à RP. Si besoin, nous t'offrons la possibilité de te créer quelques scénarios pour trouver pantoufle à ton pied.

Il ne nous reste plus qu'a te souhaiter de passer de bons moments en notre compagnie. Amuses-toi bien !


_________________

    We're only getting older baby. And I've been thinking about you lately. Does it ever drive you crazy, just how fast the night changes ? Everything that you've ever dreamed of, disappearing when you wake up, but there's nothing to be afraid of. Even when the night changes ! We will never change, me and you !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle...
Contenu sponsorisé
et voici mon histoire !


MessageSujet: Re: mai-ivy ▬ titre en cours   

Revenir en haut Aller en bas
 

mai-ivy ▬ titre en cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Yelena ¶ Titre en cours
» Titre en cours de rédaction - Lady Ariel elsa Petrovitch
» (birdy) ✘ titre en cours.
» cours de latin
» Cours informatique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Please Read Carefully :: 
Prenez un marque-page
 :: Un coup de baguette magique
-