AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Lincoln ❖ La vie est un jeu, joue le. La vie est trop précieuse, ne la détruit pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Je m'appelle...
Lincoln Andrews
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 18
❖ POINTS : 72

MessageSujet: Lincoln ❖ La vie est un jeu, joue le. La vie est trop précieuse, ne la détruit pas.   Ven 26 Juin - 14:58


Lincoln Andrews
Une jolie phrase
Nom ➸ Andrews. Prénom ➸ Lincoln. Age ➸ 37 ans. Date de naissance ➸ 27 aout 1978. Lieu de naissance ➸ Seattle. Métier ➸ Ancien Flic, reconvertie en détective privé. Statut civil ➸ Divorcé, mais toujours très amoureux de sa femme qu'il compte bien reconquérir prochainement. Caractère ➸tendre, déterminé, loyal, têtu, solitaire, sérieux. Ta plus grande peur ➸ Perdre complètement Avalon. Ton plus grand désir ➸ Retrouver sa femme, la reconquérir et pourquoi pas un jour avoir un enfant. Groupe ➸ Excalibure. Avatar ➸ Michael Raymond-James.

Tell me more...

   
J'ai un tatouage, il se situe sur mon bras droit. C'est tout simplement les noms de mes parents, de mes deux frères et de ma petite sœur qui sont mort alors que j'avais 14 ans. Je suis doué pour la photographie et même si je n'en fait que très rarement maintenant, je m’achète souvent du matériel, d'ailleurs j'ai toujours mon premier appareil photo que je chéri car ce sont mes parents qui me l'ont offert. Je fais toujours d'horribles cauchemars, j'ai suivit des thérapies, tenter de prendre des somnifères, mais rien n'y fait, très régulièrement je revis ce matin là, ou bien son exécution et je me réveille totalement désorienté.  Les cauchemars avaient presque disparus pendant mon mariage avec Avalon, elle était mon attrape-rêve, seulement elle est partie et ils sont de nouveau là. Je suis un véritable accro à la caféine, j'ai toujours une tasse de café à la main et j'étais un client roi chez Starbucks. Je n'ai pas pleurer devant Avalon à la mort d'Olympe, je ne me sentais pas le droit de montrer mon chagrin, de m'effondrer alors qu'elle était si mal, j'ai voulu rester fort, du moins jusqu'au jour où je traversais un parc, voir ces enfants s'amuser me ramena à la dur réalité et je m’effondrais, je restais là à pleurer durant de longues heures avant de réussir à rentrer à la maison. Avant Avalon je n'étais pas le genre d'homme a être romantique, à tenir la porte du restaurant ou même à aller tout court au restaurant avec une femme. Et puis elle est arrivée, cette femme qui soudain me donnait envie de la couvrir de fleurs, de me montrer romantique et de lui prouver mon amour par de petites attentions Mon arrivée à Starway fut difficile, une nouvelle ville, un nouveau pays, j'ai tout laissé derrière moi et heureusement que j'ai rencontré Shena, elle est vite devenue une bonne amie et je passe souvent du temps avec elle. J'aimais ma vie à Seattle, pourtant, depuis mon arrivé à Starway je m'y sens bien et je me dis que passer ma vie ici pourrait être agréable surtout si Avalon en fait partie.

Behind the Screen.

   
Pseudo/Prénom + Bzzzz Fréquence de connexion + Tous les jours si je peux Comment tu es arrivé ici + j'ai vu de la lumière Scénario ou PI + Personnage inventé
   
Code:
Michael Raymond-James [color=firebrick]➸[/color] Lincoln Andrews



   



Dernière édition par Lincoln Andrews le Ven 14 Aoû - 19:29, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Lincoln Andrews
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 18
❖ POINTS : 72

MessageSujet: Re: Lincoln ❖ La vie est un jeu, joue le. La vie est trop précieuse, ne la détruit pas.   Ven 26 Juin - 15:01


Il était une fois...
Une jolie phrase
La vie dans la famille Andrews n'a jamais été des plus simple, en effet, avant dernier d'une famille nombreuse, j'ai six frères plus grand que moi et une petite sœur. J'ai toujours eut un mal fou à me démarquer des autres, à faire des choses que mes frères n'auraient pas mieux fait que moi. C'est à dire mission impossible car quand six personnes sont passé avant vous, avec six personnalités complètement différente, il y a fort à parier que ce que vous tenterez par la suite, aura déjà été vu. La seule chose dans laquelle je me suis très vite démarquée, c'est ma passion pour la photo, mes parents m'ont offert un appareil pour mes huit ans et aussitôt j'ai passé des heures a photographier tout mon entourage, en grandissant, j'ai même appris à développer moi-même mes photos. J'avais enfin trouvé quelques chose où j'étais le seul à être doué, je faisais alors la fierté de mes parents. Je trouvais un équilibre et ce fus pour moi une période de ma vie où je me sentais heureux et aimé des miens.

Je me voyais déjà bosser dans la photographie, ouvrir mon propre studio et vivre de cette passion. Cela serait certainement arrivé, je l'ai pensé pendant des années, seulement voilà, il suffit d'une journée pour que toute ma vie change radicalement. Pour que soudain mon univers s'étiole, j'avais 14 ans et je me retrouvais à devoir grandir soudainement, à faire face à la mort et à ne plus être un petit garçon. C'était un soir d'été, il faisait très chaud à Seattle et mes parents avaient laissé la véranda et les fenêtre ouverte afin de tenter de faire entrer un peu d'air frais dans la maison. C'est par la véranda et par l'une des fenêtre que le tueur entra. Il y avait mes parents dans la maison, deux de mes frères, ma sœur et moi qui dormait dans une tente dans le jardin à l'arrière. Je découvris les corps le lendemain, j'entrais dans la cuisine pensant y trouver ma mère chantonnant et préparant le petit-déjeuner comme souvent le week-end, mais rien, le silence total. Je ne me souviens que du sang, des litres de sang répandu sur le sol et les murs des chambres, même en me concentrant fortement, je n'arrive pas à me rappeler d'autre chose que cela, la mort de mes parents et de mes deux frères et surtout la disparition de ma petite sœur.

Après le meurtre de cinq autres familles où chaque fois une petite fille disparaissait, les flics réussirent à arrêter le monstre qui avait décimé une partie de la mienne. Il avait semer la terreur pendant presque un an, les policiers avaient rechercher en vain les petites filles, mais jamais il ne parla et j'assistais à son exécution avec mes frères alors que je fêtais mes 16 ans. Ma soeur fut déclaré morte et une tombe fut creusé à côté du reste de ma famille. A la mort de mes parents, c'est mon frère ainé qui s'occupa de moi, il avait 16 ans de plus que moi, il était déjà marié et père de deux adorables enfants. J'avais oublié la photo, il m'arrivait encore d'en prendre, mais l'idée de faire carrière grâce à ce passe-temps me semblait totalement futile, je voulais maintenant aider, garder la population en sécurité et leur apporter le réconfort dont-elle auraient besoin. Je voulais devenir flic. Je me lançais dans cette voie juste après mon bac, je travaillais d'arrache-pied et alors que je fêtais mes 26 ans, je venais d'être promus lieutenant à la criminelle. J'étais un enquêteur, j'avais atteins mon objectif, j'aidais les autres et j'empêchais les monstres de s'attaquer aux innocents.

Si j'avais réussis brillamment ma carrière, ma vie sentimental était un vrai désert, j'avais eut plusieurs petites amies, de nombreuses aventures, mais rien qui me donne envie de les faire passer avant mon travail. Cela ne me manquait pas, je suis une personne assez solitaire, ayant eut beaucoup de mal à surmonter la perte de ma famille, j'ai du mal à m’attacher, car alors l'idée de les perdre me serait juste terrifiante. Je pensais donc traverser la vie seul, me noyant dans mon travail, mais le faisant bien. Je travaillais alors sur une enquête, c'était il y a dix ans sur un meurtre un peu étrange et qui m'empêchait de dormir la nuit, ainsi quand enfin un suspect se présenta à nous, au moment de l'appréhender je fis une erreur et je reçus plusieurs coup de couteau sur le flanc droit. Je fus conduis à l'hôpital et là-bas je rencontrais celle qui allait devenir ma femme.

Avalon, rien que prononcé son prénom, je sens des frisson me parcourir le corps, un prénom peu commun, pour une femme extraordinaire et qui a complètement chamboulé ma vie, elle était là souriante, me soignant et plaisantant et déjà elle était devenue ma priorité. Je ne sais toujours pas comment une femme si belle et intelligente s'intéressa à un homme comme moi, mais toujours est-il que bien vite, elle devint ma petite amie. Pendant deux ans nous fûmes un couple sans histoire, nous nous aimions, nous savourions le temps passé ensemble et nous avions des projets. Le premier à se réaliser fut notre mariage. La voir remonter l'autel, fut l'un des plus beau jour de ma vie, elle était si belle dans sa belle robe blanche, si resplendissante avec ces joues rosis par la nervosité et la joie. J'étais un homme heureux, ce fut de nouveau l'une des meilleure période de ma vie. Heureux tout les deux, il ne manquait presque rien à notre bonheur total.

Ce petit rien, nous l'avons concrétisé sept ans après notre mariage, nous n'avions jamais réellement parlé d'enfant, nos carrières nous prenais du temps et nous étions heureux ensemble. Pourtant, un jour, le sujet vint sur le tapis et ils nous parus comme une évidence qu'un bébé était ce qui nous manquait. Elle tomba rapidement enceinte, je repris goût à la photo, mon seul sujet, ma femme s'arrondissant de jour en jour alors que notre bébé grandissait en elle. Cinq mois de doute, de joie, d'amour et d'anticipation. Malheureusement tout s'envola en fumer un jour, une complication selon les médecins et je restais tout simplement comme un con dans le couloir de la maternité à faire les cent pas alors que ma femme souffrait le martyre de l'autre côté de la porte. Je l'entendais, je brûlais de la rejoindre, mais on me l'avait interdit, je savais qu'il y avait un problème, je savais que notre bébé était en danger, mais jusqu'au bout j'y croyait, jusqu'au bout j'espérais, mais ce fut vain. Notre petite fille disparus de nos vie avant même d'y être entrée.

Ma femme, mon rayon de soleil, l'amour de ma vie, vécut très mal cette perte, je cachais mon désespoir, ma propre tristesse et je ne me focalisais que sur elle, prostrée dans son lit, je cherchais par tout les moyens à l'aider surmonter cette perte alors que moi j'en étais encore incapable, mais j'étais juste incapable de la voir si triste. Je fis alors une erreur, parler de l'avenir, de l'enfant que nous aurions quand nous recommencerions à essayer d'en avoir. Cela faisait maintenant quatre mois qu'elle était dans cet état, c'était la période qui aurait du la plus heureuse pour nous, celle où notre fille aurait du compléter notre histoire, au lieu de cela, nous étions seuls, nous nous déchirions et je ne fus pas surpris quand deux mois plus tard, elle déposa sans un mot les papiers du divorce sur la table, s'était dur, je l'aimais toujours, je n'aimerais qu'elle, pourtant, nous étions tout les deux trop dévastés par l'absence de cet enfant pour réussir à nous réconcilier. Je voulais réessayer un jour d'avoir des enfants, elle ne voulait pas en entendre parler et elle préféra me rendre ma liberté.

Elle me quitta, elle quitta la ville, le pays et tout ce qui la rattachait au passé. Elle partie rejoindre sa sœur à Stairway alors que moi de nouveau je me noyais dans mon boulot. Je ne rentrais que très rarement à la maison, je passais ma vie au poste à chercher tout les coupables possible, à essayer d'aider les autres sans comprendre que s'était moi qui avait besoin d'aide. Je réussis à tenir quatre mois avant de craquer, avant de comprendre que je ne pouvais pas vivre sans elle. Je le compris malheureusement trop tard, après que j'ai passé un suspect à tabac pour obtenir des aveux. Aujourd'hui encore je ne comprend pas pourquoi j'ai fais cela, mais j'ai été viré des forces de l'ordre. Je ne réfléchis pas, le soir même en rentrant je fis ma valise et partit sur la route, cette route qui me ramenait auprès d'elle, je voudrais retrouver ma femme, je voudrais que mon cœur arrête de saigner et je voudrais un jour avoir un enfant, seulement si Avalon en est la mère, sans quoi, cela ne rime à rien. Je quittais les USA prenant la direction de la petite ville qu'elle avait rejoins, je ne pouvais pas prendre un poste dans la police, alors j'ouvris un cabinet de détective privé.



Dernière édition par Lincoln Andrews le Ven 14 Aoû - 18:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Pandora C. Morgenstern
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 206
❖ POINTS : 286

MessageSujet: Re: Lincoln ❖ La vie est un jeu, joue le. La vie est trop précieuse, ne la détruit pas.   Ven 26 Juin - 23:54

Bienvenue parmi nous. Shane te demandera surement un lien en rentrant de vacances vu qu'il est lieutenant de police ^^

Bon courage pour ta fichette!

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: Lincoln ❖ La vie est un jeu, joue le. La vie est trop précieuse, ne la détruit pas.   Sam 27 Juin - 0:51

Mon Linc d'amour :<3:

Rebienvenue chez toi ! T'en fais pas, ton ex-femme arrive bientôt aussi Wink

_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Shamus O'Brady
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 75
❖ POINTS : 364

MessageSujet: Re: Lincoln ❖ La vie est un jeu, joue le. La vie est trop précieuse, ne la détruit pas.   Sam 27 Juin - 11:04

Très mais alors très très très bon choix d'avatar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Anna Joyce-O'Connell
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 299
❖ POINTS : 365

MessageSujet: Re: Lincoln ❖ La vie est un jeu, joue le. La vie est trop précieuse, ne la détruit pas.   Dim 28 Juin - 12:32

Hey hey rebienvenue ici Wink

_________________

Home is wherever I'm with you.
When my hair's all but gone and my memory fades and the crowds don't remember my name. When my hands don't play the strings the same way. I know you will still love me the same. Ed Sheeran ©️ by Sun  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Mackenzie J. Nightingale
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 142
❖ POINTS : 206

MessageSujet: Re: Lincoln ❖ La vie est un jeu, joue le. La vie est trop précieuse, ne la détruit pas.   Lun 29 Juin - 0:43

Re bienvenue !

_________________
TITRE ✽
texte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Shane O'Connor
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 251
❖ POINTS : 480

MessageSujet: Re: Lincoln ❖ La vie est un jeu, joue le. La vie est trop précieuse, ne la détruit pas.   Ven 3 Juil - 2:46

Olalalala ste choix d'avatar trop génialissimeeeeeeeeeeeeee ! (Je suis en mode Once upon a time saison 4 en ce moment même si Neal ne pointe le bout de son nez bah tant piiiis vive OUAT youhouuuuuuuuuuu )

Rebienvenue à toi Very Happy  Et comme l'a annoncée ma chère Pandora d'amour, JE VEUX UN LIEN avec toi et un BIG TROP COOL de la mort qui tuuuuuuuuuue  (on verra après que tu sois validé si tu veux ^^) parce que NEAL - Baefire déjà et puis bien sûr parce que nous avons la police en commun même si tu t'es reconverti Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je m'appelle...
Willeminah O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 211
❖ POINTS : 539

MessageSujet: Re: Lincoln ❖ La vie est un jeu, joue le. La vie est trop précieuse, ne la détruit pas.   Ven 14 Aoû - 19:32

La Ava en moi réclame son rp xD


Tu es validé(e) !

Tu fais désormais officiellement partie de la communauté PRC. Félicitations ! Afin que tu ne te sentes pas totalement perdu désormais, voici quelques petites indications sur la marche à suivre à présent. Tout d'abord, afin de réserver officiellement ta bouille rien qu'a toi, il te faut passer par le bottin. Une fois ceci fait, penses à aller demander un logement et à aller faire recenser ton métier. Si tu veux te faire des amis en ville, nous te conseillons d'aller créer ta fiche de liens. Le flood t'es aussi désormais accessible et plus important ... tu peux maintenant commencer à RP. Si besoin, nous t'offrons la possibilité de te créer quelques scénarios pour trouver pantoufle à ton pied.

Il ne nous reste plus qu'a te souhaiter de passer de bons moments en notre compagnie. Amuses-toi bien !


_________________
    Cause everyone wants someone. That's one cliché that's true. But since you I want no one unless that someone's you. It looks like you, feels like you, smiles like you. I want someone just like you, true and through. I'm forever blue cause there's no one else like.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je m'appelle...
Contenu sponsorisé
et voici mon histoire !


MessageSujet: Re: Lincoln ❖ La vie est un jeu, joue le. La vie est trop précieuse, ne la détruit pas.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lincoln ❖ La vie est un jeu, joue le. La vie est trop précieuse, ne la détruit pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qui joue d'un ou de plusieurs instruments...
» Arbalète en joue, paré à tirer!
» "On joue à pile ou face ? Pile, je gagne, face, tu perds."
» Un arbre, deux arbres... un millier d'arbres... On joue à cache-cache?[PV]
» Quand on joue avec le feu, on se brûle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Please Read Carefully :: 
Le début du conte
 :: Les pages blanches :: Happy ending
-