AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 A little dream of you [Moïra & Casey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Je m'appelle...
Invité
et voici mon histoire !


MessageSujet: A little dream of you [Moïra & Casey]   Dim 21 Juin - 15:33

Je marche d'un pas vif dans les couloirs de l'hôpital. Café, café, café. J'ai désespérément besoin d'un café. J'enfonce ma main droite dans la poche de ma blouse. J'y trouve un stylo et je me met à jouer compulsivement avec. Il faut que je m'occupe pour éviter de penser. Depuis une heure je m'occupe de dossiers post-op. Je vais de chambre en chambre en faisant des vérifications qu'un interne aurait pu faire. Mais je préfère m'en charger moi-même pour les patients les plus difficiles. J'entre dans la chambre. Je souris au patient. Je lui pose deux trois questions. Je regarde deux trois trucs sur les moniteurs. Je souris au patient et je sors de la chambre. Encore et encore. Ça m'oblige à me concentrer un tant soit peu. Encore une fois, mon boulot me sauve, je n'ose même pas imaginer dans quel état d'agacement intense j'aurais été si j'avais été à la maison. Là, j'ai de quoi m'occuper, c'est déjà ça. Pourtant une partie de mon cerveau n'arrête pas de divaguer. Une partie de mon cerveau est incapable de se rappeler du nom du patient qu'il vient d'aller voir. J'en suis conscient. Je sais que je suis obnubilé par quelque chose d'autre. Ou plutôt par quelqu'un d'autre.

Moïra s'est réveillée. Il n'y a que ça qui compte.

Voilà à quoi je ne cesse de penser. Et la seule chose que j'ai envie de faire, c'est aller la voir. C'est la seule chose qui me détendrait un peu. Peut-être que je devrais y aller après tout. Je passe la voir, je me sors cette idée de la tête et je retourne bosser. Juste deux petites minutes, histoire de voir qu'elle va bien, qu'elle n'a besoin de rien. Deux minutes pour que j'arrête de m'inquiéter. Je pense qu'il faut que je fasse une pause. Je vais me chercher un café. Une fois devant la machine, je m'adosse contre le mur. Je ferme les yeux une seconde et essaie de me concentrer sur son ronflement régulier. Il faut que je respire à fond. En prenant le gobelet brulant, je me dis que c'est sans doute une mauvais idée, je suis déjà assez sur les nerfs comme ça. Trop tard. Du coup je l'avale immédiatement, presque d'une traite et fille.

Et me voilà maintenant devant cette porte. Je n'arrive pas à croire que je suis là. Encore. Je crois que ces derniers temps j'ai du passer plus de temps dans cette chambre que dans ma propre maison. Je me passe une main dans les cheveux. Je me demande si je fais bien. Peut-être que je vais déranger Moïra. Peut-être qu'elle ne voudrait pas que je vienne la voir. Je soupire. C'est un risque à prendre. J'ai besoin de la voir. Je toque trois fois et ouvre la porte doucement. -Mademoiselle O'Malley ? J'entre dans la pièce et je me sens totalement stupide. Elle doit se demander ce que je fais là, parce qu'elle sait que ce n'est pas moi qui suis censé m'occuper d'elle. Et moi aussi je me demande ce que je fais là. Mais je croise le regard de Moïra et mon esprit se vide. -Excusez-moi, je venais simplement voir comment vous alliez aujourd'hui. Est-ce que vous vous sentez mieux ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Je m'appelle...
Moïra O'Malley
et voici mon histoire !

❖ MESSAGES : 45
❖ POINTS : 104

MessageSujet: Re: A little dream of you [Moïra & Casey]   Mar 30 Juin - 19:20


A Little Dream of You
Casey & Moïra
Soupirant beaucoup trop fortement, Moïra massacre encore et encore cette pauvre télécommande de télévision qu’il ne lui a rien fait. Mais elle ne peut s’empêcher d’appuyer un peu plus fort chaque fois qu’elle veut changer de chaîne, tellement elle est désespérée. Cela doit faire quoi, une semaine à tout casser qu’elle est réveillée, et elle n’en peut déjà plus de rester ici dans ce lit d’hôpital. Elle se dit qu’au final, heureusement que lorsqu’elle était dans le coma, elle n’avait pas la notion du temps, sinon elle serait sûrement devenue folle. Et le pire, c’est qu’elle n’a pas le droit de se lever. Les médecins disent qu’elle est encore trop fragile. Et sa fille ne peut pas rester trop longtemps avec elle à cause des dangers que représente l’hôpital pour elle. Quelle situation merdique sérieusement. Posant la télécommande rageusement à côté d’elle sur son lit, Moïra soupire une nouvelle fois en croisant les bras sous sa poitrine. Il fallait qu’elle rentre chez elle, c’était plus possible là. Quitte à se coltiner des infirmiers et tout ce qui s’en suit tous les jours, tout serait mieux qu’ici. Surtout vu l’état dans lequel elle était. Elle avait honte d’elle même, à devoir se présenter dans cette tenue ridicule, cette coiffure ridicule. Elle qui n’aimait sortie qu'apprêtée, c’était loupé ici. C’est à ce moment là que trois petits coups furent tapés sur le dos de la porte. Levant les yeux au ciel, Moïra murmura presque son Entrez tellement elle était de bonne humeur. Elle qui d’habitude était plus du genre à sourire aux gens et à les accueillir chaleureusement, elle était une toute autre femme aujourd’hui, ou du moins depuis qu’elle s’était réveillée et qu’elle était bloquée dans son lit.

« Mademoiselle O'Malley ? »

Oh, Lightman. Qu’est-ce qu’il venait faire ici ? Relevant les couvertures qui avaient été jusqu’alors poussées au pied du lit, Moïra fit en sorte d’avoir l’air presque présentable - on fait avec les moyens du bords. Même si elle savait qu’il avait du la voir des états bien pires que celui dans lequel elle était maintenant, elle ne pouvait s’empêcher de se sentir un peu gênée en sa présence. C’était son patron, et en général on essayait d’avoir une tenue descente et correcte quand on était en présence de son patron. Sauf qu’ici, ce n’était pas réellement possible. Elle se contenta alors de regarder Lightman entrer, semblant mal à l’aise lui aussi. En même temps, il y avait de quoi. Moïra savait qu’il venait seulement parce-qu’il le voulait bien, car ce n’était plus lui son médecin depuis plusieurs semaines. Mais elle ne disait rien à ce sujet. Après tout, elle était plutôt flattée qu’il vienne la voir elle et qu’il ne fasse pas ça avec toutes ses patientes. Et alors qu’il releva la tête, leurs regards se croisèrent, un peu électriquement.

« Excusez-moi, je venais simplement voir comment vous alliez aujourd'hui. Est-ce que vous vous sentez mieux ? »

Elle leva alors un sourcil dans sa direction. Bien sur, il était médecin, il posait cette question à chaque patient qu’il voyait. Mais sérieusement, il passait tous les jours, il devait très bien savoir comment elle se sentait. Alors, s’adossant à fond dans son lit, elle ne put s’empêcher de répondre, comme tout le temps, impulsivement.

« Si je me sens mieux ? Je me sentirai mieux le jour où votre collègue m’autorisera à sortir. Jusque là, non, ça n’ira pas. En plus, vous avez déjà essayé de regarder la télé pendant plus de trente minutes d'affiliées ? Une torture, les programmes sont plus débiles les uns que les autres ! »

Soufflant, elle se rendit compte qu’elle s’emportait un peu trop quand même. Le pauvre Lightman n’avait rien fait, et elle venait un peu de passer ses nerfs sur lui. Il fallait vraiment qu’elle rentre chez elle, ça devenait une torture. Et surtout, elle avait besoin de voir sa fille, son trésor. Depuis qu’elle était née, elle ne l’avait quasiment jamais lâché du regard, et voilà qu’elles étaient toues les deux coincées dans deux endroits différents.

« Excusez moi, je me suis emportée… C’est juste que je deviens folle ici… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

A little dream of you [Moïra & Casey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dream of Ewilan
» Hollywood Dream Boulevard
» Dream ticket :Obama/Gore
» California Dream !
» Horse Dream RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Please Read Carefully :: 
Prenez un marque-page
 :: Un coup de baguette magique :: RP archivés
-